Notez des films
Mon AlloCiné
    Vivarium
    Bande-annonce Vivarium
    11 mars 2020 / 1h 38min / Thriller, Science fiction
    De Lorcan Finnegan
    Avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots, Jonathan Aris
    Nationalités irlandais, belge, américain
    Bande-annonce
    Presse
    3,6 30 critiques
    Spectateurs
    2,6 454 notes dont 76 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
    À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...
    Distributeur Les Bookmakers / The Jokers
    Récompenses 2 prix et 8 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2019
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 9 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 152320

    Séances

    Vivarium Bande-annonce VO 1:32
    Vivarium Bande-annonce VO
    214 805 vues
    Vivarium Teaser VO
    5 452 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Vivarium par Jesse Eisenberg : "Un cauchemar surréaliste" 2:28
    Vivarium par Jesse Eisenberg : "Un cauchemar surréaliste"
    803 vues
    Vivarium BONUS VF "Primé par la Fondation Gan à la Semaine de la Critique 2019" 6:24
    Vivarium BONUS VF "Primé par la Fondation Gan à la Semaine de la Critique 2019"
    51 vues
    6 vidéos

    Acteurs et actrices

    Jesse Eisenberg
    Rôle : Tom
    Imogen Poots
    Rôle : Gemma
    Jonathan Aris
    Rôle : Martin
    Eanna Hardwicke
    Rôle : Le garçon (adulte)
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • Le Point
    • Ouest France
    • Bande à part
    • CNews
    • Culturopoing.com
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Ecran Large
    • Femme Actuelle
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • L'Humanité
    • Marie Claire
    • Sud Ouest
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Première
    • Voici
    • CinemaTeaser
    • Culturebox - France Télévisions
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    30 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    CinÉmotion
    CinÉmotion

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 48 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2020
    Un film SF mais surtout une sorte de thriller psychologique, avec un univers en huis clos bien maîtrisé et construit. J'ai bien aimé le propos du film, et la lecture qui en est faite, où en tout cas que je pense être retranscrite. Le fait que l'accès à la propriété fasse partie d'un contrat social et du but absolu à atteindre dans sa vie familiale, avec l'endettement inclus pour aboutir à ce rêve, entouré d'une dénonciation d'une ...
    Lire plus
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 112 abonnés Lire ses 1 080 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mars 2020
    Vivarium s’ouvre sur l’expulsion hors de leur nid de petits oisillons qui meurent au bas de l’arbre qui les abritait, leur offrait un toit, chassés par de nouveaux occupants soucieux de trouver là une habitation idéale. Ce mouvement de substitution constitue la dynamique profonde du long métrage de Lorcan Finnegan qui a l’intelligence de soigner ses quelques coups de théâtre afin de les engluer dans une banalité sordide et ...
    Lire plus
    Graziella K
    Graziella K

    Suivre son activité 1 abonné

    0,5
    Publiée le 15 mars 2020
    film complètement inutile. j'y suis allée pour la comparaison avec Black Mirror je me dis que j'aurais dû faire comme un monsieur dans la salle et m'en aller. ce film est d'un ennui qui me fascine ! on cherche un rebondissement, quoique ce soit qui vienne créer du suspense, un début d'explication et on attend. j'ai repéré des références à Men In Black, Alice aux Pays des Merveilles, les Simpsons même, sans savoir si j'étais dans le ...
    Lire plus
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1127 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    2,0
    Publiée le 28 mars 2020
    Assez déçu de ce Vivarium dont la bande annonce laissait présager un film tout à fait sympathique et assez original pour valoir le détour et finalement j'ai l'impression que ça ne raconte pas grand chose et que c'est assez gentillet. Certes le film n'est pas déplaisant parce que le concept de départ est assez intriguant et voir ce couple piégé dans un lotissement de banlieue suffit pour maintenir le spectateur éveillé, mais j'ai ...
    Lire plus
    76 Critiques Spectateurs

    Photos

    18 Photos

    Secrets de tournage

    Festival de Cannes 2019

    Le film est présenté à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2019. Il a remporté le Prix Fondation Gan à la Diffusion, remis au distributeur The Jokers/Les Bookmakers.

    Note d'intention

    Vivarium est né d'une suite de constats observés par Lorcan Finnegan : l'accès à la propriété immobilière montrée comme un but absolu à atteindre, l'endettement qu'on subit pour réaliser ce rêve, l'uniformité des banlieues pavillonnaires et le consumérisme. Aborder ces thèmes à travers le fantastique permet de les amplifier. Le réalisateur décrit son film comme « un conte à la fois surréaliste et tordu, à la fois sombre, ironiquement drôle,... Lire plus

    Continuité

    Avec Vivarium, Lorcan Finnegan poursuit son exploration du "cauchemar immobilier" qu'il avait déjà étudié dans ses courts-métrages Foxes et Defaced. Le premier met en scène un couple vivant dans une "propriété fantôme" au milieu d’une nature envahissante. Le film s'inspire des lotissements construits au milieu de nulle part en Irlande et laissés inachevés suite à la récession en 2008. Les propriétaires se sont retrouvés avec des maisons... Lire plus
    9 Secrets de tournage

    Dernières news

    1er jour France : La Bonne épouse largement en tête
    NEWS - Box Office
    jeudi 12 mars 2020
    La comédie "La Bonne épouse" réalise le meilleur premier jour France parmi les nouveautés de ce mercredi 11 mars avec plus...
    Vivarium : rencontre avec Lorcan Finnegan, le réalisateur de ce huis clos cauchemardesque et engagé
    NEWS - Interviews
    mercredi 11 mars 2020
    Présenté à la 27e édition du festival de Gérardmer, "Vivarium" raconte le cauchemar d'un couple, incarné par Jesse Eisenberg...
    14 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2019, Les meilleurs films Thriller, Meilleurs films Thriller en 2019.

    Commentaires

    • Fa F
      Un scénario labyrinthique et totalement irréel. Certes, une idée, un univers mais le rythme est trop lancinant et il demeure trop de zones d'ombres, inexpliquées. Jamais ce drame cauchemardesque ne décolle et n'accroche!
    • Kai Proctor
      Mon dieu que c'est long. Il y a plus d'action dans un épisode de Derrick !
    • berserker 1899
      Tu m'étonnes en faite ya rien a raconter dans ce film que du vent de 1h38...
    • Wasapat
      il en faut bien 1
    • Laurent L
      Visiblement, je suis le seul à avoir aimé le film !
    • berserker 1899
      n'y va pas
    • berserker 1899
      idem je vois pas l'explication oui et alors ça explique le reste pourquoi ils font élever des vendeurs de pavillon ? sans intéret ?
    • berserker 1899
      Pour pas qu'ils aillent bossé dans une enseigne de vente de pavillon pssss lol quelle connerie
    • berserker 1899
      20mn pas plus ya rien a raconter c'est bien ça la déception de ce film sans conclusion n'y révélation .
    • berserker 1899
      Palme d'or du pire film que j'ai visionné depuis ce début d'année 2020,mais comment on peut encore faire des films comme ça, l'intrigue prend 15 mn pas plus,pour tourner en rond tout le reste du film,aucun rebondissement,car rien ne sera révélé du pourquoi du comment,et on recommence au début du film dans le local du vendeur de pavillon,tout ça pour ça ? ba oui ils l'ont fais quelle déception sans conclusion on vous laisse comme ça ba oui c'est pour aider a élever un futur vendeur de pavillon mdr quelle intéret ?zéro et bien pointé parce que la c'est la palme plus grosse daube de perte de temps.0/5* fuyez pauvre fou !!!!!!!
    • Djé Toyzland
      Rolalal ca me rappel les années 90 avec les festivals mad movies à Paris, j'etais minots mais comment je kiffais déja à l'époque..
    • Naewin
      Ça démarre très bien et puis ensuite, l'ennui s'installe. Si l'idée de base est bonne, ça tourne très vite en rond. Et la fin n'est pas vraiment surprenante... C'est juste trop long pour ce que ça raconte.
    • Wasapat
      après un quart d heure d ennui j ai laissé tombé
    • belitre
      Je vais t’aider. le fils est la mort du père.
    • belitre
      Ce film (que j’ai apprécié) arrive trop tard. Ça fait un demi-siècle que je sais pourquoi il ne faut pas faire d’enfant.
    • vinceLd
      Dommage, j'avais prévu d'aller voir ce film ce week-end... Tant pis.
    • Josselin A.
      pfff 60 copies seulement heureusement qu'il y'en a une a bordeaux
    • ScaarAlexanderTrox
      Après l'immonde The Art of Self-defense, j'espérais que le duo Eisenberg/Poots (que j'ai toujours trouvé craquante) se rattrape avec ce petit film de SF qui m'avait l'air assez prometteur. Je suis rentré broucouille. Chose intéressante (enfin, pour moi...), Vivarium, bien qu'infiniment moins raté que le film précité, m'a inspiré lui aussi une bonne dose d'antipathie au bout du compte. Le point de départ, insolite, a un côté rafraîchissant, ça fait du bien de ne pas voir venir tous les gros rebondissements... les deux acteurs sont excellents (le réalisateur leur a donné l'occasion de s'amuser un peu), et c'est d'un point de vue plastique très séduisant (je pense surtout au bad trip interdimensionnel de l'héroïne vers la fin) si l'on omet les CGI un peu désuets , mais... au bout d'un moment, ça fait autant du surplace que la vie de ses personnages, et je ne lui ai pas trouvé beaucoup de substance, en tout cas, rien de bien intéressant. De toute évidence, ça critique le conformisme social, mais c'est bien maigre ; ça critique l'empire du publicitaire, mais ça donne plus quelque chose d'intéressant esthétiquement que nourrissant intellectuellement ; ça critique peut-être, dans le prolongement de la critique du conformisme, l'obligation d'être parent, mais dans ce cas, c'est d'une misanthropie assez triste... Certains parlent de critique du consumérisme : où ça ? Ouais, le couple veut acheter une maison, oui, la propriété, c'est important, et ? Paraîtrait-il que le réalisateur est passionné par le sujet, et s'est inspiré de ces lotissements qui, après la crise de 2008, se sont retrouvés inhabités, fantômes... et ? Ça ne fait pas un film ; à en croire Vivarium, ça en fait tout au plus un court-métrage. Ah oui, et bien sûr : les personnages vivent dans un monde qu'ils ne comprennent pas, comme nous tous dans le monde réel... autant j'ai trouvé le parallèle avec la vraie vie fascinant dans The Leftovers, autant là, j'ai trouvé ça nul. Tout ce qui reste au film, c'est son humour, qui divertit au long d'un film suffisamment court pour ne pas connaître de baisse de rythme (malgré l'effet de surplace...), et l'impact dramaturgique de son récit, puisque malgré sa dose d'humour et son côté satirique, il raconte l'itinéraire tragique des héros avec un certain sérieux... et là... j'ai également eu un problème. L'attitude des personnages tient la route (j'ai en revanche été très déçu que le récit zappe toute la partie où le bébé devient garçon), mais j'ai trouvé leur éloignement progressif mal fichu, sommaire, et je n'ai par exemple pas du tout ressenti l'écoulement du temps (à quoi passent-ils leurs journées ? Ooooh, laissez-moi deviner : c'est une critique de la vacuité de nos vies !). Pour finir, spoiler alert !, la fin a, évidemment, fortement contribué au sentiment d'antipathie que m'a inspiré le film. D'abord parce qu'elle m'a donné l'impression que le cinéaste a confondu cruauté et malice ou radicalité. Ensuite parce qu'elle est, en l'occurrence, synonyme de vous n'aurez aucune explication, mais pas du tout parce qu'on n'a rien à raconter de ce côté-là, hein, non, parce que [métaphore de __________ ] !. Je ne suis pas réfractaire aux fins déprimantes. C'est juste que là, j'ai trouvé ça méchant pour rien. Bref. 5/10 au mieux.
    • Plaza13
      a l'époque, j'attendais chaque année avec impatience la sélection et je me ruais en salle pour voir ces films. Des films qui sont devenus cultes avec le temps : Elephant man, Mad Max, terminator etc etc..Aujourd'hui, quand je tombe sur une affiche avec le tampon Gerardmer, ca me laisse indifférent.
    • Max Rockatansky79
      Mélancolie quand tu me tiens.
    Voir les commentaires
    Back to Top