Notez des films
Mon AlloCiné
    A Thousand Girls Like Me
    Bande-annonce A Thousand Girls Like Me
    6 mars 2019 / 1h 16min / Documentaire
    De Sahra Mani
    Nationalités afghane, française
    Bande-annonce Séances
    Presse
    4,2 6 critiques
    Spectateurs
    3,4 16 notes dont 2 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Sur les pentes des montagnes mauves de Kaboul, où les cerfs-volants tournoient au-dessus des bazars, où règnent les croyances religieuses, Khatera, 23 ans, enceinte de son second enfant, brise le silence. Abusée par son père depuis son jeune âge, elle décide de prendre la parole. Ces quelques mots prononcés à la télévision, devant des millions de téléspectateurs, provoquent un séisme auprès des autorités politiques. Face à elle c’est tout un pays qui se lève. Déterminée à faire valoir ses droits, elle saisit la justice pour se défendre et faire reconnaitre son statut de victime. Comment porter plainte et être entendue ? Ce film coup de poing livre au jour le jour le combat d’une femme d’exception.
    Distributeur BlueBird Distribution
    Voir les infos techniques
    Année de production 2018
    Date de sortie DVD -
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget -
    Langues Pachtou
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 150521

    Séances

    Voir plus de villes

    Bande-annonce

    A Thousand Girls Like Me Bande-annonce VO 2:07
    A Thousand Girls Like Me Bande-annonce VO
    109 670 vues

    Critique Presse

    • Télérama
    • Transfuge
    • aVoir-aLire.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • Positif
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    6 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 393 abonnés Lire ses 1 808 critiques

    2,0
    Publiée le 12 mars 2019
    Depuis l'âge de dix ans, Khatera a été violée par son père. De cet inceste, pas moins de six enfants ont été conçus. Le premier est abandonné par son père dans le désert. Khatera avorte des quatre suivants. Le dernier naît à terme.En 2014, âgée de vingt-trois ans, Khatera témoigne à la télévision afghane des violences qu'elle subit. Son père est arrêté. La réalisatrice Sahra Mani la filme pendant trois ans avec sa mère et ...
    Lire plus
    mariegenin
    mariegenin

    Suivre son activité 54 abonnés

    4,5
    Publiée le 11 février 2020
    Gracieux et implacable. La realisatrice a su se faire oublier et restitue sans pathos, la violence de la ville, des liens familiaux et politiques. La fureur de cette partie du monde pénètre dans l'intimité de Khazrai, l'héroïne, avec autant d'obstination que la poussière de la ville dans chaque maison.
    2 Critiques Spectateurs

    Photos

    10 Photos

    Secrets de tournage

    Une rencontre décisive

    La réalisatrice a eu connaissance de l'histoire de Khatera lorsque celle-ci a témoigné à la télévision devant des millions de spectateurs. Décidée à l'aider, Sahra Mani est allée à sa rencontre. C'est Kathera qui lui a proposé de faire de son combat un film, bien que la réalisatrice n'était pas convaincue de convenir à ce projet : "Nous sommes devenues très proches au cours de sa lutte, jusqu’à former une vraie équipe. J’ai fini par y prendr... Lire plus

    Un tournage à hauts risques

    Faire un film en Afghanistan n'est pas chose aisée. La sécurité générale du pays est menacée constamment par des attentats ou des bombardements. Mais ce n'est pas tout puisque l'équipe a également reçu plusieurs menaces par téléphone.Le tournage a été doublement éprouvant pour la réalisatrice qui s'est beaucoup investie émotionnellement : "Pour moi la difficulté principale a été de me mettre à la place de Khatera, et de parvenir à ressentir les é... Lire plus

    Un tournage fleuve

    La réalisatrice a suivi Khatera durant trois ans. Afin de gérer au mieux le matériau dense qu'elle récoltait, Sahra Mani faisait un découpage tous les trois mois. Le tournage achevé, elle a passé six mois en salle de montage : "Au final, le montage définitif du film est très différent de l’histoire que nous avions écrite à partir des rushes. Cela m’a demandé beaucoup de travail, de temps et d’énergie..."

    Dernières news

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2018, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2018.

    Commentaires

    Voir les commentaires
    Back to Top