Mon AlloCiné
    La Route des Indes
    La Route des Indes
    Date de sortie 24 avril 1985 (2h 44min)
    Avec Victor Banerjee, Peggy Ashcroft, Judy Davis plus
    Genres Aventure, Drame, Historique
    Nationalités américain, britannique
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,8 192 notes dont 38 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    En 1920, Miss Adela Quested part épouser en Inde un jeune magistrat. Fuyant le nationalisme étroit et l'arrogance de la colonie anglaise, elle part à la découverte de l'Inde profonde. Un jeune médecin indien va bouleverser ce parcours.
    Titre original

    A Passage to India

    Distributeur -
    Récompenses 6 prix et 21 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1984
    Date de sortie DVD 20/03/2001
    Date de sortie Blu-ray 04/12/2013
    Date de sortie VOD 18/03/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget 16 000 000 $
    Langues Anglais, Hindi
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 60320

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (7.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 63.00 €
    La Route des Indes
    La Route des Indes (DVD)
    neuf à partir de 20.50 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    La Route des Indes Bande-annonce VO 3:23
    La Route des Indes Bande-annonce VO
    10 740 vues

    Acteurs et actrices

    Victor Banerjee
    Rôle : Le Docteur Aziz
    Peggy Ashcroft
    Rôle : Mademoiselle Moore
    Judy Davis
    Rôle : Adely Quested
    James Fox
    Rôle : Richard Fielding
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    Skipper Mike
    Critique positive la plus utile

    par Skipper Mike, le 25/02/2014

    5,0Chef-d'oeuvre
    Avec son exotisme, on peut tout d'abord penser que "La Route des Indes" va renouer avec le côté épique de "Lawrence ...
    Lire la suite
    djacno T.
    Critique négative la plus utile

    par djacno T., le 07/01/2014

    0,5Nul
    Un somnifère écœurant de snobisme précieux à deux balles et de colonialisme. Assurément, la route de la dinde!
    Toutes les critiques spectateurs
    13% (5 critiques)
    53% (20 critiques)
    21% (8 critiques)
    5% (2 critiques)
    5% (2 critiques)
    3% (1 critique)
    Votre avis sur La Route des Indes ?
    38 Critiques Spectateurs

    Photos

    Secrets de tournage

    Le dernier film de Lean

    Sorti en 1984, La Route des Indes est le dernier film à avoir été réalisé par David Lean, le cinéaste de Lawrence d'Arabie et du Docteur Jivago, avant sa mort en avril 1991. Quatorze ans s'était alors écoulé depuis le tournage de La Fille de Ryan (1970), l'avant-dernière réalisation deDavid Lean, qui n'avait plus souhaité tenir la caméra après les critiques négatives de La Fille de Ryan.

    Le roman de Forster

    Situé en Indes au début du 20e siècle, La Route des Indes est basé sur le roman éponyme écrit en 1924 par Edward Morgan Forster, écrivain britannique qui a vécu sur les lieux de son histoire avant la Première Guerre Mondiale et dans l'entre-deux-guerres. Le roman de E.M. Forster avait déjà été adapté dans une pièce de théâtre diffusée sur la BBC au milieu des années 70.

    Sixième collaboration avec Alec Guinness

    La Route des Indes marque la sixième collaboration de David Lean avec son compatriote Sir Alec Guinness, après Oliver Twist (1948), Le Pont de la riviere Kwai (1957) et Le Docteur Jivago (1965) notamment. La Route des Indes est également le quatrième film de David Lean dont la musique a été composée par le Français Maurice Jarre après Lawrence d'Arabie (1962), Le Docteur Jivago (1965) et La Fille de Ryan (1970).
    5 Secrets de tournage

    Dernières news

    Ce soir à la télé : on mate "Le grand soir" et "La Route des Indes"
    NEWS - Films à la TV
    lundi 4 août 2014
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir à la télévision....
    Décès du compositeur français Maurice Jarre
    NEWS - Stars
    lundi 30 mars 2009
    Le célèbre compositeur français Maurice Jarre, à qui l'on doit les musiques de "Lawrence d'Arabie", du "Docteur Jivago" ou...
    Films recommandés
    Reds
    Reds
    Le Fils du désert
    Le Fils du désert
    La Barbe à papa
    La Barbe à papa
    Zorba le Grec
    Zorba le Grec

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1984, Les meilleurs films Aventure, Meilleurs films Aventure en 1984.

    Commentaires

    • FanAvatar09
      Une première partie qui paraît longuette mais qui trouve tout son sens dans la deuxième heure où on retrouve la grande écriture des films de David Lean avec des évolutions chez les personnages principaux toujours aussi intéressantes, le tout est sublimé par des images magnifiques et une très belle composition de Maurice Jarre.5/5 (+0,5 pour Alec Guiness en indien! ^^)
    • Bub ... Quand ?a flingue, ?a f
      David Lean entouré de pointures du cinéma Britannique ne fait pas un chef-d’œuvre extraordinaire mais un film d'excellence. Un peu en dessous des capacités du maître, l'adaptation de cette histoire est remarquablement bien réalisée. Si Lean n'est pas au sommet de son art, il dépasse pourtant de très loin beaucoup de ses contemporains et des prétentieux actuels. L'étonnant générique d'entrée, complétement désuet en 1984, est si bien ancré dans l'époque du récit. La trame narrative démontrant bien la morgue occidentale et l'acharnement à forger une barrière culturelle que personne ne tente réellement de dépasser est omniprésente. Quant à l'égoïsme d'une Miss centrée sur son petit monde et incapable d'envisager la portée de ses actes irréfléchis, elle est à l'image des débordements du colonel Anglais du "Pont de la rivière Kwaï". La photographie et les cadrages sont absolument sublîmes, grâce en partie à la palette du négatif "technicolor" maitrisée, même imprimé en positif sous le moins bon procédé "Métrocolor".
    • Thor2029
      Je viens de revisionner le merveilleux film de David Lean et cela après plus de 10 ans passés, et j'en ai gardé d'aussi belles choses à redécouvrir de l'Inde, avec une partie de ses facettes sociales. ( En Inde, cela peut se traduire par les Castes), que les Britanniques ont bien très vite compris les avantages et les inconvénients de ces dernières, eux quasi omnipotents protecteurs de l'Empire Britannique et eux était les grands maîtres à cette époque et cela datait de: la période coloniale britannique (1750-1947), l'Empire britannique des Indes. Dans ce film extraordinaire l'on peut ressentir un petit avant-goût de la fin du règne Britannique en 1947, cette haine grandissante des indiens vis-à-vis de l'emprise très souvent hautaine et dédaigneuse du peuple Indien, les discriminations de toutes sortes etc, etc. A la longue cela a fini par la goutte d'eau d'eau et le verre d'eau déjà plein= un débordement et une révolution d'indépendance bien méritée et malgré tout tempérée par le Magique, Mahatma Gandhi ("du sanskrit, Mahatma : « Grande Âme ») mort assassiné à Delhi le 30 janvier 1948, Qui sans lui cela aurait été un véritable génocide qui a quand même eu lieu, mais de manière moins meurtrière. Juste je relève ce point qui n'apparaîtra pas dans ce film, vu que cela se déroule dans les années 1920, mais déjà de petites secousses se faisaient ressentir et les Britanniques, commençaient sûrement déjà à cogiter sur ces faits qui commençaient doucement, mais sûrement à se propager dans toute l'Inde. Mais le film n'est pas en cette histoire mais relate l'arrivée une jeune Anglaise en Inde, pour des événements personnels que vous découvrirez vous-même en visionnant ce film, où l'on peut découvrir certaines coutumes en usage dans cette contrée précise du film et qui variaient sûrement beaucoup d'un endroit à l'autre de l'Inde profonde. La beauté des paysages, des couleurs, de leurs merveilleux tissus et les épices bien sûr, l'on ne saurait pas parler de l'Inde sans leurs épices et leurs traditions ancestrales. Un pays à multiples facettes où la richesse des uns n’est d'autant plus flagrante que la pauvreté miséreuse des autres. C'est un contraste que l'on découvre bien grâce à la magie de David Lean qui a bien su décrire, ce pays, sans trop de compromis et avec pudeur, cela est bien sûr mon ressenti, sinon, c'est un superbe film même datant de 30 ans qui n'a pas pris une seule ride. L'Inde, qui compte 1.277.803.914 habitants en (2013), c'est-à-dire le deuxième pays le plus peuplé au monde après la Chine, mais les statistiques prévoient dans le futur que l'Inde aura plus d'habitants que la Chine, c'est dingue, hein!Bon je termine par ma notation qui sera bien sûr maximale soit 5 étoiles sur 5.
    • Laurent-claude Eychenne
      Film sans grand intérêt, long
    • Suzanne Claudon
      Merveilleux..
    Voir les commentaires
    Back to Top