L'enfant sauvage
L'enfant sauvage
Date de sortie (1h30min
Réalisé par
Avec , François Truffaut, plus
Genre Drame
Nationalité Français
Spectateurs
  3,4 pour 666 notes dont 67 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

L'histoire d'un "enfant-loup" decouvert en 1798, en pleine foret. D'apres le recit ecrit par un medecin au debut du siecle.

Distributeur
-
Secrets de tournage
6 anecdotes
Année de production
1969
Box Office France
1 654 973 entrées
Date de sortie VOD
-
Budget
-
Date de sortie DVD
5 mars 2008
Date de reprise
-
Date de sortie Blu-ray
-
Langue
Français
Couleur
N&B
Format de production
-
Type de film
Long-métrage
Format audio
-
Format de projection
-
N° de Visa
-
Plus de détailFermer
  • L'Enfant sauvage (DVD)

    L'Enfant sauvage (DVD)
    Date de sortie: mercredi 5 mars 2008

    Logo partenaire neuf à partir de 7,78 €
    Acheter
  • L'Enfant sauvage (DVD)

    L'Enfant sauvage (DVD)
    Date de sortie: mardi 20 mai 2003

    Logo partenaire neuf à partir de 10,77 €
    Acheter

Actrices et acteurs L'enfant sauvage

  • Jean-Pierre Cargol

    Jean-Pierre Cargol

    Rôle : Victor

  • François Truffaut

    François Truffaut

    Rôle : le Dr Jean Itard

  • Jean Dasté

    Jean Dasté

    Rôle : Philippe Pinel

  • Françoise Seigner

    Françoise Seigner

    Rôle : Mme Guerin

Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs L'enfant sauvage

Dernière critique la plus positive Par Skipper Mike
  4,0 - Très bien

François Truffaut mène un questionnement sur la nature de l'homme dans "L'Enfant sauvage", beau film anthropologique basé sur l'histoire de Victor de l'Aveyron. Il est vrai que ce récit est un terr... Lire la suite

Dernière critique la plus négative Par douggystyle le 15 juillet, 2014
  3,0 - Pas mal

La façon dont François Truffaut s’est réapproprié un fait divers survenu deux siècles plus tôt a servi de support à un film humaniste traitant d’éternelle question philosophique de la façon on appr... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 10 critiques     15%
  • 32 critiques     48%
  • 16 critiques     24%
  • 3 critiques     4%
  • 4 critiques     6%
  • 2 critiques     3%
67 critiques spectateurs

Photos L'enfant sauvage

Secrets de tournage L'enfant sauvage

Une histoire vraie
Secret de tournage sur L'enfant sauvage

L'Enfant sauvage est une adaptation des rapports du docteur Itard qui accueille de 1801 à 1806 Victor, un "enfant sauvage", à son domicile. Il l'étudie au jour le jour avec une méthode très rigoureuse. Il prend des notes au fur et à mesure. Elles feront l'objet de deux publications, une en 1801, et l'autre en 1806, et surtout elles témoigneront du pari qu'il a fait d'éduquer cet enfant. ... Lire la suite

Un "enfant sauvage"
Secret de tournage sur L'enfant sauvage

Un "enfant sauvage" est un enfant qui a grandi en dehors de tout groupe social. Très jeune Victor a été abandonné et a survécu à l'écart par ses propres moyens . Aucun homme n'a pu lui apprendre comment se tenir face aux autres hommes, ni comment communiquer avec eux.

6 secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • Jean-philippe N.

    Je vais essayer, mais comme de bien entendu, les films de Wilder me sont difficiles d'accès...
    Il va falloir continuer à papoter sur une page moins encombrée: le temps de chargement de celle-ci devient insupportable...

  • Docteur Jivago

    Effectivement, je l'avais vu au ciné "tel père, tel fils" et c'était une excellente surprise. Un très bon film. Je ne connais pas du tout l'autre mais pourquoi pas.

    De mon côté je ne peux que te conseiller "Ace in the Hole", excellent film de Wilder avec un Douglas au top. Mais un film très noir par contre...

  • Jean-philippe N.

    Dans ceux que j'ai vu récemment et qui sont "avouables", tu peux tenter le japonais "Tel père tel fils" (2013) dont le titre français est une très mauvaise traduction du titre original et "Séparâtes tables" (1958) avec Burt Lancaster, David Niven, Rita Hayworth et Deborah Kerr, un mélo au ton délicieusement anglais et désuet tiré d'une pièce de théâtre. D. Niven avait eu un oscar pour ce rôle en 1959, à mon sens parfaitement justifié. Réflexions, sourires et larmichettes au programme: que demander de plus?... lol

  • Docteur Jivago

    "Jackie..." ne me tente pas du tout ! Déjà par le fait que je n'ai pas aimé le premier film du réalisateur et surtout la bande annonce ne m'attirait pas ...

    Pour X-Men c'est possible après je ne fais pas partis de ceux qui demandent un respect des comics ou autres... Il me tentait déjà beaucoup plus Edge Of Tomorow et j'irais surement le voir dans 2 semaines si il passe encore ! Merci des points de vues !

    J'ai adoré aussi "Grand Budapest", mon film préféré de 2014 derrière Le Vent se Lève ainsi que Deux jours un nuit des Dardenne que je ne saurais te conseiller ! De plus ton point de vue sur certains enjeux du film m'intéresserait :)

    Je te suis, donc je vois les films que tu t'infliges ! Mais tu ne fais pas systématiquement des critiques...

    De mon côté je peux te conseiller "L'héritière" et "Nous avons gagné ce soir" si tu ne les as pas vu (j'ai des doutes pour le dernier cité).

  • Jean-philippe N.

    J'en ai trouvé un autre dont la page des com est fermée: c'est "Jacky au royaume des filles". Pourtant, le film est loin d'être top, malgré une idée de base alléchante: un monde dominé par les femmes, ou les hommes (en burka) ne sont que de pauvres petites choses. Encore un film qu'une partie du public (on peut deviner aisément laquelle!) a dû prendre au 1er degré! La satire est plaisante, mais la réalisation très nulle...
    Pour "X-men", je pense qu'il ne te plaira pas trop, connaissant (un peu) tes goûts: çà parle beaucoup, çà n'agit pas beaucoup, on sent le désir du réal et des scénaristes d'avoir voulu "recoller les morceaux" aux scénarii antérieurs en fonction des comics. Seulement, trop d'explications tuent le film et certains personnages ont disparus. Ce n'est que mon avis, mais j'avoue ne pas être trop fan de super-héros, ni en BD ni en films, à cause du côté systématique blockbuster. Si on retire le côté commercial de l'opération, il ne reste pas grand'chose. Par contre, j'ai vu "The grand Budapest hôtel", perso un quasi chef d'œuvre et "Edge of tomorrow" qui lui aussi m'a bien branché. Tant qu'à choisir avec "X-men", il m'a paru bien meilleur. Pour le reste je t'en fait grâce, entre Elisabeth Banks, Ice Cube, Max Boublil et j'en passe, tout est à jeter...

  • Docteur Jivago

    Je n'y peux rien si actuellement je ne trouve que très peu de choses à mon gout musicalement ! Mes préférences vont clairement au blues et au rock des années 1950/1960/1970 et plus particulièrement les Stones, Clapton, Doors, Jefferson Airplane, Les flamands roses, Led Zepp ou encore Jeff Beck. sans pour autant être réfractaire à d'autres styles (hard rock, jazz...) ou époques (les Guns, Pixies, White Stripe...). Pour Joplin, ce n'est pas ce que je préfère, mais ce disque avec Big Brothers & The Holding Compagni est monstrueux ! Bref, passé cet interlude musicale, je reconnais que non, j'ai totalement oublié les deux films que tu cites donc je les téléchargerais ou trouverais en DVD le moment voulu !

    Yep, j'ai remarqué pour allociné, je ne sais pas ce qu'il se passe, il censure, on ne peut plus aller dans "mes amis"... Une petite mise à jour serait la bienvenue...

    Bonne séance pour X Men, tient moi au jus il me tentait bien celui-là !

  • Jean-philippe N.

    -Je ne crois pas, car j'ai trouvé ce film par hasard il y a qques jours sur mon site habituel. Une bonne surprise dans le lot de nullités que je gobe comme des smarties! Curieux que tu connaisses Janis Joplin! C'est pas trop ta génération ni le style musical actuel, mais je ne peux qu'être d'accord. Je ne pense pas qu'il y ait le moindre rapport entre les titres dont j'avais également relevé la similitude. Période bénie du "peace and love"! Toute ma jeunesse...
    -En allant voir les horaires du ciné d'art et d'essai, j'ai vu que "The lunchbox" était tjrs à l'affiche (depuis plusieurs mois, c'est rare) et que passait "Christiada". Je te l'avais chaudement recommandé, j'espère que soit tu l'as vu au ciné, soit - au pire - sur le net. Ce qui est fort drôle, c'est que tous les com ont été effacés sur la page Allociné pour cause "d'échauffement des esprits" autour du film. Dommage pour le mien, j'avais essayé de le faire objectif et non passionnel. J'y avais vu un film excellent sur la lutte des classes et non la sorte de croisade que les intégristes cathos y voient. Ce film est une belle démonstration des dangers de la passion sur la raison: très cartésien! "Cogito ergo sum"...
    -Allez: je vais me faire "X-men days of future past", dont même le titre promet un repos des neurones, en attendant de recevoir "Joe" en VOSTFR...

  • Docteur Jivago

    Tu m'en avais déjà parlé de Cheap Thrills il me semble, lorsqu'on évoquait "Une Nuit en Enfer". Je prend note de tout ca. D'ailleurs c'est un excellent disque de Big Brothers & The Holding Compagni "Cheap Thrills", avec Joplin au chant que je ne peux que conseiller !

    Dommage avec le casting Roberts/Ruffalo c'est prometteur. Mais je dois reconnaitre que je m’intéresse jamais au téléfilm so... De mn côté, je ne te conseillerais qu'un seul film, plus qu'un véritable coup de coeur, un chef d'oeuvre : Le jour du vin et des roses de Blake Edward avec le géant Jack Lemmon. Une puissante descente en enfers...

  • Jean-philippe N.

    Quelques suggestions parmi mes derniers films: "Les grandes gueules" (1965) de Robert Enrico, dialogues de José Giovanni, avec Bourvil, Lino Ventura, une belle histoire d'hommes comme on n'en fait plus. "Dom Hemingway" (2014) qui ne vaut que pour la prestation de Jude Law dans un rôle inhabituel pour lui et surtout "Cheap thrills" (2012) "aussi pire" qu'un bon film d'horreur mais qui n'en est pas un. J'avais déjà bien aimé "The brass teapot" sur le même sujet (jusqu'ou est on prêt à aller pour de l'argent) mais celui là est encore mieux, car plus dérangeant. Attention cependant, certaines scènes sont un peu difficiles...
    J'ai vu le téléfilm HBO avec Julia Roberts et Mark Ruffalo (le titre m'échappe) sur le début du sida mais çà m'a moins plu que "The Dallas buyer club" qui lui, m'avait super impressionné. Un autre que j'ai revu cette nuit: "When the truth lies" (2005) avec Colin Firth et Kevin Bacon. Un excellent thriller...

  • Docteur Jivago

    Au passage, je rejoins ton avis sur "Coup de tête" ! Très bon film, abordant plusieurs thèmes du milieu du foot avec intelligence et quelques touches d'humours. De plus Dewaere est génial !

    Pour "Butch Cassidy & Le Kid", a aucun moment j'ai cherché une quelconque vérité historique et ce n'est pas le but (d'ailleurs je pense qu'elle reste très flou) mais il se réapproprie l'histoire sans démagogie, c'est bien foutu, emmené par deux acteur charismatique et une belle réalisation.. What Else ?!

    C'est pas mal, mais j'ai été un peu dé.çu par "Quand les aigles attaquent". Je note pour "Le Dahlia Noir" que je n'ai point lu...
    De mon côté, j'ai beaucoup apprécié "Ariane" et "L'enfance d'Ivan" récemment. Le premier est une comédie romantique sublimé par le talent de Wilder derrière la caméra et la classe de Audrey Hepburn devant. Et le second c'est un film de guerre humaniste on l'on suit un gamin qui a tout perdu lorsque l'Allemagne est entrée en Pologne.

  • Jean-philippe N.

    -Les remakes en général... J'ai vu "New-York taxi" (l'original, déjà, hein...), "The birdcage" pourtant avec Robin Williams et Gene Hackman, "Le dîner de cons" (j'me souviens plus du titre US, j'ai jeté le film avant de l'avoir fini) est une bouse immonde, j'en passe et des pas meilleurs! Par contre, le remake français de l'emmerdeur de 1973 en 2008 avec Richard Berry, Patrick Timsit, Pascal Elbé, etc m'a bien fait rire, je l'avais trouvé assez bien réactualisé. "Femme fatale", mouais bon, c'est pas mal, par contre j'ai adoré "Black dahlia" car j'adore les bouquins de James Ellroy (l'un des "grands maitres" du roman noir US) auteur également de "L.A. confidential" lui aussi repris au ciné, parmi beaucoup d'autres. J'arrive même à reconnaitre une adaptation en qques minutes, fait rare, puisque je ne fais pas forcément la différence entre tel ou tel réalisateur! Pour dire que même si 90% des gens trouvaient le film mauvais, je ne le renierais pas...
    -J'ai vu "The desesperate hours" (1955) l'un des derniers Bogart, bon film, suffisamment en tout cas pour avoir inspiré nombre de scénarii assez proches, depuis. "Butch Cassidy & the Sundance kid" m'a moins convaincu que toi: trop idéaliste! La réalité a été bien moins glorieuse et nettement plus sordide et sanglante. Reste Newman et Redford, on ne peut que s'incliner.
    -Un film de Jean Becker: "Deux jours à tuer", assez jouissif dans la 1ère partie, moins dans la 2ème, mais un grand Dupontel (comme souvent) çà mérite le détour.
    - Pour aujourd'hui: "Evasion sur commande" catégorie "guerre-comédie" encore avec Newman, "Quand les aigles attaquent" un classique du genre et un "Wu xia pian" de Tsui Hark avec Jet Li "The flying Swords of dragon gate" (2011). D'après les extraits, çà me branche moyen, mais bon: le temps est pourri...
    -

  • Docteur Jivago

    Pour ma part, je viens de mettre pour la première en dessous de la moyenne à Billy Wilder et ca fait mal. Son dernier film "Buddy Buddy", remake yankee de l’emmerdeur... Son dernier film, une commande...

    Sinon dans ma découverte de De Palma (j'en suis à 15), je viens de finir le bon "Soeur de sang" et je pense qu'après outrage et Snake Eyes, j'en aurais fini avec lui (pas envie de m'aventurer dans le Dahlia noir, Femme fatale ou l'esprit de Cain...), sauf si tu as des conseils sur lui ?

    Sinon idem, peu de choses à se mettre sous les dents...il y a bien "L'impératrice Rouge" que j'ai trouvé très bien avec Dietrich sur la montée en puissance de la tsarine Catherine II...

  • Jean-philippe N.

    Rien de palpitant depuis deux jours, à part peut-être "The railway man" (VOSTFR-2013) avec Colin Firth et Nicole Kidman, un film anglo-australien autobiographique sur un survivant du pont de la rivière Kwaï. A l'opposé du film hollywoodien du même nom, mais assez émouvant. Pas trop nerveux quand même...

  • Docteur Jivago

    Oui, Exodus avait tout pour être un grand film et une belle fresque que ce soit sur le sujet, Preminger derrière la caméra et les interprètes dont Newman devant, mais oui, sachant que j'aime bien me renseigner et découvrir pas mal de choses lorsque je regarde un film et notamment historique, celui là m'a un peu dérangé (alors qu'en général, je suis le dernier à me plaindre des réinterprétations historiques). Mais même sans ca et uniquement en parlant cinéma, il me semble que quelques passages sont trop long et les personnages pas toujours attachant et passionnant... dommage.

    Sinon j'ai suis tombé sur un fabuleux film qui devient l'un de mes préférés "Lettre d'une inconnue", un magnifique et bouleversant mélo qui nous emmène et nous transporte dans le Vienne du début du XXème siècle.
    Sinon, j'ai bien aimé "Body Double" dont on avait parlé ! Le côté exagéré et Kitsch ne m'a pas du tout dérangé, même si il reste derrière mon trio préféré de De Palma avec L'impasse-Scarface-Pulsions. Sinon j'ai bien apprécié "Monika" de Bergman, moins cérébral et plus émouvant que ses films les plus célèbres.

    Et désolé mais ca faisait longtemps qu'on en avait par parlé mais John Ford ! J'ai vraiment bien aimé "Le Sergent noir", pas son meilleur film mais un western humaniste sans être lourd et captivant de bout en bout...

  • Jean-philippe N.

    -"Godzilla" n'est pas le pire blockbuster sorti récemment, c'est même l'un des moins mauvais. Il est représentatif d'une certaine mode (tendance) actuelle dénonçant l'impuissance humaine face à la nature, représentée dans ce cas par ce gros monstre indestructible. Je t'accorde que la prise de conscience qu'on peut trouver dans le film est assez légère!
    -Malgré plusieurs essais, je n'accède pas aux films des Marx Brothers. Là, je viens de finir "The harder they fall" le dernier Bogart. Peut-être pas un super film, quoique la dénonciation des magouilles dans le sport ne soit pas sans intérêt, mais c'est surtout émouvant: son dernier film alors qu'il était déjà très malade.
    -Pour revenir sur Newman, j'ai du noter comme toi "Exodus", malgré le parti-pris trop évident du film. J'avais bien aimé le film d'Elie Chouraki "Ô Jérusalem" (2005) sur le même sujet, mais lui aussi pas d'une grande justesse historique, donc un peu trop partial. Le seul qui m'a vraiment branché, c'est un petit film quasi-inconnu: "Le cochon de Gaza" qui montre avec humour et dérision l'absurdité de la situation israélo-palestinienne. Loin de toutes les grandes idées politiques, patriotiques ou guerrières, on y voit le quotidien de gens simples essayant de survivre tant bien que mal. Une belle leçon d'humanité...

  • Docteur Jivago

    Non ! T'as vu Godzilla ?? Hé bé... Une daube de temps en temps ca va, mais là ca fait beaucoup !
    J'ai adoré "La Chatte sur un toit brûlant" (peu aimé par la presse française d'ailleurs qui n'a pas aimé que les sous-entendus d'homosexualité du personnage de Newman ne soit très peu mis en avant, mais pour moi le fait de se refuser à Elizabeth Taylor est déjà un sacré sous-entendu ^^). J'ai aussi trouvé excellent propriété interdite mais pour moi la meilleur adaptation de Williams c'est "Un tramway Nommé Désir". Ca marche pour le Tavernier !
    De mon côté j'ai beaucoup aimé "Monika" de Bergman, "Un Prophète" de Audiard et "La Soupe au canard" avec les Marx Brothers ! 3 films que je te conseille fortement ! Le premier est beau et cruel à la fois, sur la découverte de l'amour et la vie de couple, le second oppressant et fort autour de l'univers carcéral et le dernier hilarant !

  • Jean-philippe N.

    -Oui mais moi, je n'ai pas besoin de me justifier ou de me défendre: je traite directement avec la honte!
    La preuve: je suis allé voir "Godzilla" hier soir, un blockbuster un peu moins mauvais que la moyenne, mais qui m'a fichu mal au crâne: je supporte de moins en moins la musique tonitruante, ou de manière générale, le son "à donf" comme palliatif à l'indigence scénaristique. Une bonne BO c'est important dans des limites raisonnables. Cette nuit, 3ème adaptation de Tennessee Williams en une semaine avec "La chatte sur un toit brûlant" de R. Brooks. Pas mal, mais pas le meilleur des trois. J'ai préféré le Pollack ("Propriété interdite") et surtout l'autre Brooks "Sweet bird of youth" indépendamment du casting. Par contre, une découverte qui m'avait complètement échappée à sa sortie: "Coup de torchon" (1981) de B. Tavernier avec Philippe Noiret au top de son top. C'est pas peu dire! Si tu ne connais pas, il faut que tu remédies à çà. De par l'histoire et le cynisme, sans parler d'un humour assez grinçant, on peut ranger ce film dans la catégorie "film noir". Qqques répliques sont savoureusement cultes. Que du bonheur! Au cas ou, à voir également le dernier Tavernier "Quai d'Orsay" (2013) quoique proportionnellement un peu moins bon.
    -Je prend note pour le Mankiewicz, j'avoue que lui aussi me fait bien tripper...

  • Docteur Jivago

    Coupable de quoi ? Je ne l'ai même point vu moi contrairement à d'autres ! :-p
    Oui, un très bon film et Natalie Wood a eu beaucoup de bons rôles, ca, la fièvre dans le sang, Une certaine rencontre....Possible mour le Ferrara, tout ce que je sais c'est qu'il ne me tente point.

    Pour ma part je te conseille fortement "A Bout de Course" de Lumet, un très bon film, touchant, mélancolique et attachant. Ainsi que "Chaines conjugales" de Mankiewicz, une excellente comédies, élégante et fine...

  • Jean-philippe N.

    -Taratata! Se justifier, c'est admettre qu'on est coupable! mdr!
    -J'ai vu que tu avais apprécié "This property is condemned" (1966) de Sydney Pollack. Sans être son meilleur, j'ai également bien aimé. Un bon mélo un peu dans la lignée de "Love story", moins romantique mais aussi touchant. Natalie Wood a eue qques bons rôles, dont celui-ci.
    -Le dernier Ferrara avec Depardieu est une véritable immondice. Mal filmé, mal joué, sujet traité de façon nauséabonde, bref conçu uniquement pour faire le buzz. Sa seule réussite!
    -Pour l'instant, rien de bien emballant...

  • Docteur Jivago

    Oui, mais je n'en avais pas l'intention ! J'avais mis "vouloir voir" avec mon ancien compte il me semble, pas celui-là, c'était à l'époque où on savait peu de choses sur le film, je savais juste qu'il y avait Costner dedans !

  • Jean-philippe N.

    Je viens de finir "3 days to kill" et j'ai vu que tu voulais le regarder. Connaissant ton niveau d'exigence en matière de ciné, je ne peux que te le déconseiller. C'est pas mauvais, c'est pire! J'ai rarement vu un scénar aussi pourrave: "taken" ou "Malavita" à côté, sont des quasi chefs d'œuvre. C'est dire! A un point, qu'on pourrait se croire devant un film de Steven Seagal...

  • Docteur Jivago

    Je viens de finir le moyen mais honorable "Furie" de De Palma et je compte bien m'attaquer à Body Double (puis à Soeur de Sang et Outrages).

    Presque célèbre est bien en effet, rafraichissant, emmené par de bonnes interprétations et de la vraie musique !
    Oui je te rejoins sur tes jugements, "Dead Reckoning" est plutôt quelconque et assez moyen, "Sahara" est pas mal mais oui de la vraie propagande pour l'armée yankee. La comtesse aux pieds nus est excellent mais pour moi par 5 étoiles, déjà par le fait que je ne trouve pas que ce soit les meilleurs Mankiewicz (je lui préfère "Eve", "L'aventure de Mme Muir" ou encore "Soudain l'été dernier") mais oui, la construction, les interprétations, l'écriture... Mankiewicz maitrise tout à merveille...

    De mon côté je ne peux que conseiller "Guerre et Paix", un monument n(la version Russes) qui fait passer pour minable des productions comme Ben Hur !! Et sinon j'ai fortement apprécié le puissant "America, America" de Kazan où l'on suit le parcours d'un Grec qui rêve de l'Amérique ainsi que "Aimez-Vous Brahms", une excellente comédie adapté de Sagan avec Yves Montand, Anthony Perkins et surtout la superbe Ingrid Bergman, toujours aussi magnifique à 46 ans passé.

    Et si je te l'ai pas déjà dit, je te conseille très fortement "Solaris" et "Ivan le terrible", deux très grosses claques cinéma.

  • Jean-philippe N.

    -Ce n'est pas un secret, De Palma a toujours été un grand admirateur d'Hitchcock, mais perso, j'ai largement préféré "Blow out" à "Body double"; Le côté kitch de ce dernier ne m'a pas emballé. en même temps, c'est un peu sa marque de fabrique à De Palma!
    -J'ai reçu trois Bogart: "Dead reckoning" (1946) que j'ai trouvé moyen, on a vu bien mieux dans le genre. A prendre presque comme un film parodique: le coup des grenades, c'est too much! "Sahara" (1943) un bon film de guerre conçu pour remonter le moral de la population et des troupes US, la propagande est dans ce cas parfaitement justifiée/justifiable vu l'année de production. Mais surtout "The barefoot contessa" (1954) de J. Mankiewicz à qui j'ai mis 5 étoiles; çà peut sembler un poil excessif, mais la construction, les dialogues, les thèmes abordés m'ont absolument conquis. De plus, l'histoire est parfaitement intemporelle si on repense à une certaine Grace Kelly, à une certaine Jackie Onassis, ou encore à la femme d'un ancien président français, celle là pour son côté "arriviste"... les trois microcosmes sociaux décrits ne sont pas non plus si différents aujourd'hui! Le genre de film qui nécessite plusieurs lectures pour en comprendre toutes les nuances et dont la philosophie de fond me branche à donf: ou se situe le bonheur? est il possible dans la puissance ou la gloire? Bien entendu, la réponse se trouve ailleurs, y compris dans d'autres films évoquant cette grande question métaphysique...
    -J'avoue avoir un peu sur-noté "Presque célèbre", mais Kate Hudson est trop craquante et j'admire trop Frances McDormand! De plus, musicalement, le film m'a fait tripper. Que des faiblesses excusables, en somme!
    --Bien entendu j'ai vu "In the electric mist" parmi pas mal de films sur le "sud profond" allant de "Miss daisy et son chauffeur" à "Mississipi burning" parmi bien d'autres.
    - Je prend note pour "Joe" mais de toute façon, je suis fan de Nicolas Cage, même dans ses plus mauvais films...
    -dans la série "La France, c'était mieux avant" ou encore "nostalgie du cinéma de grand' papa" "le chemin des écoliers" (1959) d'après Marcel Aymé avec Delon, Bourvil et Ventura, "Papa maman, la bonne et moi" (1954) avec Robert Lamoureux (un ancien comique de l'époque ou on les appelaient des chansonniers) et l'irrésistible "Les vieux de la vieille" (1960) avec Gabin, Pierre Etaix et Noël-Noël, dialogué par Audiard. C'est un peu gueulard, mais c'est trop drôle. Pas trois grands films, mais du bon ciné populaire bien franchouillard comme on l'aime...

  • Docteur Jivago

    Tout à fait d'accord pour Bogart ! J'ai du voir une vingtaine de ses films, toujours curieux vis à vis de cet immense acteur.
    "Body Double" aussi j'ai hate de le voir, je verrais bien mais le côté très Hitchcock de De Palma il est déjà énormément visible dans Pulsions et surtout Obsession je trouve, ce dernier est plus que inspiré par Vertigo !!

    Oui, après notre sensibilité envers certaines films et dans le cinéma est unique (encore heureux), j'aurais du mal à expliquer pourquoi j'adore à ce point "In a lonely Place" mais je trouvais qu'il y avait tous ce que j'aimais dans ce film, l'histoire passionnante, les personnages écorchés vifs très bien écrit et passionnant, une atmosphère sombre envoutante et prenante et un final qui m'a pris aux tripes (oui oui j'assume !!).

    Oui, j'imagine que pour Wilder (20) et Hitchcock (51) et même Scorsese (plus qu'un à voir dans toute sa filmographie, en comptant même ses courts métrages !!), j'ai une certaine marge !

    Par contre j'ai vu que t'avais mis 4,5 à "presque célèbre" (en Français), j'ai hate de le voir, d'autres internautes me l'ont aussi fortement conseillé, je fais ca dans la journée quand j'aurais achevé mon "guerre et paix" de 7h !!!

    Sinon j'ai vu "Joe" au ciné avec Nicolas Cage, c'est vraiment bien foutu, un bon film que je ne peux que conseiller et en pensant au sud des USA, on en a peut être déjà parlé mais "Dans la brume electrique".... plus qu'un conseil il FAUT le voir !

  • Jean-philippe N.

    C'est vrai que le code Hayes à partir du milieu des 30' plus le McCarthysme des 50'-60' ont provoqués de terribles ravages dans nombre de créations, ce qui rend certains réal ayant réussis à contourner ces étaux d'autant plus passionnants à (re)voir/découvrir encore aujourd'hui. J'ai moins d'intérêt à regarder les films qui étaient trop "dans le moule" de ces décennies, à qques exceptions près. je viens de finir "In a lonely place" que tu as mis dans tes chefs d'œuvre. Je ne suis pas allé jusque là, mais quand même: grosse impression! J'y ai retrouvé certains de mes comportements IRL, alors que le film a été tourné bien avant ma naissance: c'est terrifiant! mdr
    Cette nuit j'ai vu "Body double" (1984) de Brian de Palma. je serais curieux de connaitre ton opinion vu que tu es fan d'Hitchcock. C'est un film un peu bizarre, même pour du De Palma.
    pour Wilder, j'en suis à environ 1/2 douzaine, ton avance est confortable! Pour lui aussi j'ai du mal à trouver ses films en P2P. J'ai malgré tout réussi à chopper qques Bogart, même mineurs, çà reste du Bogart...
    Si tu as aimé "Diana", dans la série des biopic qui servent à rien, sauf à faire détester le ciné, tu devrais essayer "YSL" de J. Lespert. Encore un pur bijou de 7ème art! On en redemande... xptdr

  • Docteur Jivago

    Pour ce dernier point, c'est l'aspect moralisateur de pas mal de films du tout début de l'époque qui a suivi l'instauration du code Hays et donc de la censure. Les films de gangsters ont pas mal été touché par ce genre où à chaque fois il meurt de manière brutale à la fin... Ca ne m'a pas empêché de l'aimer ce film (sans exagéré, c'est loin d'être le meilleur de son auteur, très très loin même).

    J'ai bien aimé le Hitchcock que tu cites, pas génial mais sympathique, l'ensemble est plutôt marrant, bien interprété etc etc.
    J'ai vu mon 20ème Wilder et encore une fois plutôt bo, un film de guerre bien foutu : "Les cinq secrets du désert" dans son titre Français.
    Pour ma part, la fameuse "polémique" de Noé, je m'en fous totalement, c'est un film adapté d'un livre et c'est donc romancé, le fait que ce soit un livre religieux ne change pas du tout mon point de vue, il faut aussi avoir un minimum d'ouverture (je parle pour eux). Les fresques historiques sont aussi toute très romancé, comme les biopics et le but au cinéma n'est pas de faire un copier coller de la réalité (enfin essayer !) à la "Diana".

    C'est encore pire que Tree Of Life son dernier, je me suis endormi aussi... Pour les récompenses oui, je me doute bien qu'il y a beaucoup trop de politique dedans (moins le festival de Cannes je pense)...
    Oui j'ai oublié Russell dans les surcotés !

  • Jean-philippe N.

    -Pareil pour "Tree of life" que je n'ai pas pu finir (en fait, je me suis endormi devant) tellement je l'ai trouvé chiant. Même chose pour son suivant, dont je ne me souviens plus du titre, je ne suis même pas motivé pour le rechercher sur Wikipédia! Depuis qques années, les palmes, oscars, et autres césars sont hautement suspects! A part certains prix comme Sundance, et certains festivals "spécialisés", le reste, je veux dire: "la grosse cavalerie" n'est que du marketing de masse, à la limite du ridicule. Le pire, c'est que la course à la notoriété-people les rend incontournables puisque c'est le goût du public. Quand on pense que la plupart des actrices "à la mode" sont (grassement) payées pour porter des robes monstrueuses, des accessoires de luxe, participer à des émissions de promo ou d'auto-promo afin qu'elles continuent à être "bankable"... Remarque, ce n'est pas pire que les campagnes de pub à la télé pour Peugeot, MMA ou Carglass...
    -C'est amusant que tu cites "The wresler", car c'est aussi le seul Aronofsky que j'ai bien aimé, je mettrais à part "Fighter" (2010) de David Russell qui l'avait remplacé comme réal et dans lequel il n'est que prod éxécutif. Un excellent drame autour de la boxe avec M. Wahlberg et C. Bale. En parlant de boxe, le dernier De Niro/Stallone "Grudge match" (2013) est globalement assez nul quoique relativement distrayant. Encore un pur produit commercial! Clinquant à l'extérieur, vide à l'intérieur...
    -Pour "Noah", malgré l'impossibilité de pouvoir noter le film pour son aspect graphique (quoique les monstres de pierre, hein...) il m'a semblé qu'il était impossible de lui mettre une note moyenne à cause de la polémique évidente. C'est malin de la part du réal mais est ce vraiment du talent... Pas sûr!
    -Je tâcherais de trouver d'autres films (à charge de revanche!) quand tu auras pu voir ceux que je t'ai dit (certains sont franchement bien) et que tu auras un peu plus de temps.
    Malgré tout, à éventuellement ajouter à ta liste, "A late quartet" (2012) surtout si tu aimes la musique classique (la BO est somptueuse), un joli drame servi par un casting impressionnant.
    -Pour finir, j'ai pas trop aimé "Mr and Mrs Smith" d'Hitchcock et "Angels with dirty faces" de M. Curtiz m'a paru bien fait, bien interprété mais porteur d'idées contestables. Même pour l'époque. l'idée de la chaise électrique comme solution rédemptrice me gêne. J'ai beau avoir des côtés beauf-réac (en clair, être un gros con) il y a des choses qui ne passent pas...

  • Docteur Jivago

    Attention vis à vis de Mallick, c'est sa deuxième partie de carrière que je trouve surfaite, j'adore ses trois premiers films ! Mais Tree Of Life quand je vois que c'est palme d'or c'est une grosse farce !
    Possible que j'ai été mesuré mais si j'ai du mal à mettre 5 étoiles j'ai aussi du mal à mettre 0,5 ou 1. Tout n'est pas forcément à jeter (même si il y a beaucoup de choses à jeter !) et ca m'arrive parfois quand je vois le film au cinéma, je suis plus mesuré que devant une télé ou autre. Possible que je le redescende à 2, son problème est de n'être ni un bon gros blockbuster, ni un film avec une quelconque richesse intellectuelle...
    Dans le genre "je ne comprend pas sa réputation", ce serait Robert Altman pour moi, si j'ai bien aimé un film comme John McCabe voir Gosford Park, je n'ai jamais été "éblouie" par son cinéma (même si il m'en reste à voir). De "Aronofsky" j'avais vraiment bien aimé"TheWresler" mais dans l'ensemble je n'ai pas forcément d'avis sur ce type. (il y aurait aussi Nolan que je trouve parfois surfait, pas mauvais quelques bon films mais une réputation très exagéré).

    Pas trop le temps ce matin, je me pencherais sur les films que tu as proposé (dont j'en ai vu aucun me semble t-il) plus tard, examen dans une heure pour moi !

  • Jean-philippe N.

    -Deux films à te recommander chaudement: "Sweet bird of youth" (1962) ("Doux oiseaux de jeunesse") de Richard Brooks avec Paul Newman encore une fois dans un rôle pas trop sympathique. Je ne connaissais pas ce réal, mais au vu de sa bio, ce n'était pas un rigolo! De plus, si je te dis que c'est une adaptation d'une pièce de Tennessee Williams (l'un des plus grands auteurs US du XXème siècle) de 1959, je pense que comme moi, tu pardonneras les qques faiblesses du film. Perso, un quasi chef d'œuvre de par les thèmes abordés, mais que j'ai noté 3,5 à cause malgré tout d'un traitement paraissant un peu dépassé de nos jours. Assurément, à découvrir.
    Encore mieux: "The bonfire of the vanities" (1990)("Le bûcher des vanités") de Brian De Palma avec T. Hanks, B. Willis, M. Freeman, M. Griffith, une sorte de satire sociale que l'on pourrait rapprocher de "Chicago" (2003) à cause de son aspect (très) caustique de la justice et de la politique US. là aussi, même si tu n'apprécies pas autant que moi, je suis certain que tu passeras un bon moment. et puis: un De Palma, çà ne se refuse pas!
    -Histoire de décompresser, les raisons de stresser ne manquent pas, deux petites comédies inoffensives: "Houseboat" (1958) sans aucun intérêt si ce n'est deux: voir Sophia Loren et Cary Grant, et "Mr Blandings builts his dream house" (1948) là aussi pour admirer encore et toujours le talent de Cary Grant. Plus je (re)vois de films avec cet acteur, plus mon admiration grandit pour son charisme et sa présence à l'écran. Bien peu l'ont égalé ni ne l'égale encore. si le thème du film te dis qque chose, c'est normal: rarement un film n'aura été plus copié...
    -Je viens de finir "Noah". J'ai trouvé ta critique très (trop?) mesurée, surtout par rapport à beaucoup d'autres. Cependant, ayant trouvé une copie particulièrement dégueu sur le net, je n'ai pas pu m'en faire une, à part une vague impression de malaise et de grand n'importe quoi. Sauf qu'une chose m'étonne: le nombre de critiques hyper- positives concernant Aronofsky. J'ai vu tous ses films (que je n'ai pas pu finir pour la plupart) et un peu comme toi pour Malick, je le trouve surcoté. Le genre de réal qu'on encense parce que "çà fait bien", même si on ne comprend rien. Suffit il de faire des œuvres absconses pour être un génie? Sans être particulièrement plus crétin que la moyenne (quoique...), je ne le pense pas. En tout cas, ce n'est pas ma définition du mot...

  • Docteur Jivago

    Tu joues sur les mots ! Même le mot "avouable", je trouve ca dommage de l'utiliser, on aime ce qu'on veut finalement et pas besoin de se justifier envers ceux qui dictent ce qu'est une chef d'oeuvre ou non.

    Possible mais je refuse de voir Room 237, pour la simple raison, que Kubrick a fait ce film avec diverses interprétations possibles et que je préfère les déceler moi même à chaque vision plutôt que de voir un doc essayant d'expliquer l’inexplicable...

    Idem, j'adore il était une fois la révolution, mon préféré de Leone derrière les deux intouchables "Il était une fois en Amérique" et "Le Bon, la Brute & le Truand".

    Je conseille bien évidemment "Boulevard du crépuscule" comme je conseillerais le cinéma de Billy Wilder en général. Mais "Boulevard du Crépuscule" a quelques choses en plus et surtout c'est un vrai trésor pour tout passionné de cinéma et j'en dirais pas plus pour avoir le plaisir de le découvrir en même temps que le film !

    Non examen de fac donc pas de cours en même temps (je les ai fini depuis un bon mois) !

  • Jean-philippe N.

    -J'ai juste cherché - bien entendu - à te faire sourire, j'avais deviné la "vraie" raison de tes obligations. D'ailleurs, qui dit exams dit cours, qui dit cours suppose profs. A ce sujet, je te suggère "The emperor's club" (2002) avec Kevin Kline et Emile Hirsch, un film imparfait mais qui peut permettre de se poser qques questions philosophiques. Et puis, on a tous eu des profs qui nous ont marqués, créant de ce fait des souvenirs genre "qui suis je, ou vais je" prenant d'autant plus d'importance avec le temps. Bref, un film dans lequel on peut se retrouver dans l'un ou l'autre des personnages.
    -Tout à fait d'accord: un Anderson peut en cacher un autre!
    -Je ne te "vois" pas en matière de ciné car çà supposerait un jugement, ce que je me refuse à faire. Nous avons tous des coups de cœur, certains sont justifiés/justifiables, d'autres non. Les critères de nos choix/goûts sont nombreux, parfois complexes, mais ce qui importe, c'est que l'on y prenne du plaisir. Dans le genre "film qui m'a bien plu pour des raisons pas forcément avouables", j'ai bien aimé "Las brujas de Zugarramurdi" (2013) de Alex De La Iglésias, malgré une fin un peu bof. Ce mec est complètement allumé, et j'adore çà! J'ai toute sa filmo, çà va de soi.
    -Malick est peut-être un génie, mais perso, il ne me parle pas. Je supporte à peine Wim Wenders, et encore, pas tout. C'est dire!
    -je ne me souviens plus si c'est à toi que j'en ai parlé, mais en évoquant Kubrick, j'espère que tu as vu "Room 237" (2013), un doc "explicatif" sorti au ciné en fin d'année dernière et dispo sur le net, autour de "Shinning". Si ce n'est déjà fait, je te le conseille chaudement: énorme! après çà, on ne peut qu'avoir tout compris à Kubrick.... ou pas...
    -J'ai "Il était une fois en Amérique" mais je lui trouve qques longueurs et un rythme un peu lent. Tu me diras que c'est du S. Leone, le phénomène est récurent. Dans cette trilogie, mon préféré est "Il était une fois la révolution", que j'ai du voir 1/2 douzaine de fois.
    -Par contre, "Boulevard du crépuscule" que je ne connais que de nom, me tente bien...

  • Docteur Jivago

    Non non des examens et je n'en ai pas vu depuis une semaine et j'ai du lourd la semaine qui arrive, un peu de répits et encore du (très) lourd après !

    J'ai bien vu du Paul Thomas Anderson que j'apprécie énormément mais celui qui massacre Dumas....non !

    Je ne sais pas comment tu me vois niveau cinéma mais je n'ai pas besoin de voir des messages ou une richesse intellectuelle dans un film pour énormément l'apprécier ! Je n'ai pas aimé les derniers films de Malick, 2001 n'est ni mon Kubrick préféré ni mon film de SF préféré et je n'hésite pas à employé le terme chef d'oeuvre (que j'utilise pas forcément couramment en plus) pour un film comme Roger Rabbit ou Star Wars !!
    D'ailleurs un de mes préférés de Lang c'est "L'invraisemblable vérité" et si il y a bien une ou deux petites critiques, ce n'est pas un film avec un grand message !

    Est ce que tu as vu "Il était une fois en Amérique" et "Boulevard du Crépuscule" ? Si oui, voilà deux exemples de films qui n'ont pas de défauts !

  • Jean-philippe N.

    -Le diptyque de F. Lang fait partie de sa 2ème période allemande, quasiment ses derniers films (je crois qu'il n'en a fait qu'un, après), il était donc assez âgé à ce moment là. On peut supposer qu'il avait plus envie de s'amuser que de faire passer des messages, ce qu'il avait fait durant toute sa carrière.
    -"The man from Laramie" (L'homme de la plaine) de Mann et "The man with golden arm" de Preminger sont à conseiller, le 1er à cause de son classicisme de toute beauté, le 2ème parce que c'est un modèle de film noir. Il est tjrs possible d'y voir des défauts (quels films n'en ont pas?) mais ce sont deux films remarquables: le 1er est d'ailleurs étudié dans certaines écoles (un peu comme Molières ou V. Hugo), le second est le premier film de l'histoire à évoquer ouvertement la drogue et sa dépendance. Sorti contre l'avis du code Hayes, ce qui à l'époque était un challenge de taille. Indépendamment du rôle exceptionnel de Frank Sinatra, il a un côté historique anecdotique de nos jours, mais indéniable. Deux films qu'il faut avoir vus, parmi les nombreux titres marquants de cette époque.
    -N'avoir jamais vu de Paul Anderson? C'est franchement possible de garder la tête haute malgré tout! C'est p'têt' même plutôt indiqué! Le pire, à mon sens, étant sa version des trois mousquetaires, qui mériterait la palme du ridicule. Ce mec est l'exemple parfait du type qui donne mauvaise conscience d'aimer le cinoche. Ce qu'il fait est particulièrement mauvais, mais le pire, c'est que c'est distrayant...
    -Aucuns films pendant une semaine? Soit c'est une punition, soit c'est une fille. Ce qui en fin de compte, revient au même... xptdr

  • Docteur Jivago

    Je ne l'ai vu que en VF "Blow Out" et la voie de Gégé ne m'a pas dérangé (mais en même temps je ne l'avais pas reconnu lorsque je l'avais vu)... Mes préférés de De Palma sont L'Impasse, Scarface et Pulsions, même si j'ai aussi bien aimé "Phantom of Paradise" qui m'a donné envie de découvrir "Le Fantôme de l'Opéra" (celui des années 1920 de préférence !!).

    J'ai adoré "M Le Maudit" et je n'ai pas vu les deux que tu cites mais ils ne font pas forcément parti des "mieux côté" il me semble.

    Je pensais avoir laissé une critique pour "Hud", que j'ai effectivement trouvé très bon et qui me donne encore plus envie d'en découvrir plus sur Martin Ritt (je dois en connaitre un ou deux autres de lui comme Paris Blues).

    C'est vrai pour les daubes (je suppose ne l'ayant pas vu !) comme Pompéi, il nous permet de vraiment apprécier les bons films !! Mais honteusement (?), je n'ai jamais vu un film de P W.S. Anderson...

    J'en ai vu aucun de ceux que tu comptes voir, mais pour moi c'est aucun film pendant au moins une bonne semaine, je passe juste là de temps en temps !
    Bon Week end !

  • Jean-philippe N.

    -Curieusement, c'est justement la voix de Depardieu qui m'a le moins plu dans le film. Je n'ai pas trouvé qu'elle "collait" à Travolta, mais c'est peut-être parce que c'est une voix de doublage inhabituelle? Perso, mon préféré de De Palma restera "Phantom of paradise" principalement à cause des deux chansons interprétées par Jessica Harper et composées par John Williams, qui sont parmi les plus belles que je connaisse. Et en toute modestie, j'en connais beaucoup. De plus, le thème de Faust dans le milieu du show-biz, c'est un thème puissant qui en soi n'a pas pris une ride.
    -Je connais mal Fritz Lang, à part sa bio sur Wikipédia et le pire, c'est que le ciné d'art & d'essai de Rouen a passé la version remastérisé de "M le maudit" voici qques semaines. J'ai cru faire le malin en le cherchant sur le net, sans succès. Quand on est con, hein... Pour "Le tigre du Bengale" et "Le tombeau hindou", si les problématiques propres à Lang sont présentes en filigrane, il s'agit d'abord d'un diptyque d'aventure. Pratiquement que des plans fixes (de toute beauté) pour une histoire romantique sublimée, donc peu réaliste. Mais là, ce n'est pas un problème, puisque c'est un prétexte pour faire rêver, ce qui fonctionne parfaitement. De plus, malgré un talent certain, comparer Jonze à Lang serait ridicule, ou au minimum, inapproprié.
    -Autre excellent film: "Hud" (1963) ("Le plus sauvage d'entre tous) de Martin Ritt avec Paul Newman en salaud intégral. A voir absolument.
    -Par contre, j'ai regardé "Pompeii" de Paul W.S. Anderson, une bonne grosse daube pour public décérébré. L'intérêt d'alterner avec ce genre de film, c'est que çà permet de mieux apprécier les "vrais" bons films...
    -Pour ce week-end, j'ai "Le corsaire rouge" (1952) de Robert Siodmak avec Burt Lancaster, "L'homme de la plaine" (1955) d'Anthony Mann avec James Stewart et "The man with golden arm" (1955) d'Otto Preminger. Même si ce ne sont pas forcément des chefs d'œuvre, on est dans du lourd...

  • Docteur Jivago

    Yeah ! Il est cool "Blow Out" ! Puis Depardieu en VF c'est la classe ! Si ce n'est pas mon préféré de De Palma, j'ai quand même une haute estime de ce film...
    Lang il y en a trop à voir et ca fait déjà 4/5 jours que je n'ai plus vu de films... Mais sur ceux qu j'ai vu "M le Maudit", "Metropolis" et Règlement de comptes" sont mes préféré !

    En bonne chose, tu n'as pas aimé sa vision esthétique du futur ?

  • Jean-philippe N.

    Bien sûr que je crois aux voitures volantes qui se baladent dans le temps comme sur des autoroutes ou aux robots domestiques et autres zombies de compagnies comme dans "Fido" (2006) ou encore à la force du "côté obscur", des sabres lasers et des vaisseaux spatiaux grands comme des planètes capables de détruire l'univers! A partir du moment ou l'ambiance du film est suffisamment baroque et/ou que le postulat de base est raisonnablement crédible. Prends l'exemple du sud-coréen "The snowpiercer" (2013) Qui pourrait croire à un train faisant sans fin le tour de la terre (des voies ferrées en bon état après des dizaines d'années sans entretien, j'en passe et des meilleures) mais le problème n'est pas là: il s'agit d'une métaphore assez féroce, pas franchement optimiste, qui pose des questions sur l'humanité, ses motivations, ses réalités, pour faire court. Il me semble que le message que veut faire passer le réal est bien plus intéressant dans son questionnement que celui de S. Jonze nous montrant un homme englué dans ses pleurnicheries! Si encore le film dénonçait une dérive, mais même pas! Je fantasme davantage sur un film qui montre un "sous-homme" qui cherche à se libérer de ses chaines que sur celui qui nous en montre un autre se complaisant dans sa médiocrité: pour çà, je n'ai pas besoin de regarder un film: ma propre existence me suffit... Pour en terminer sur ce sujet, j'ai trouvé "Her" bancal et aussi hypocrite que certaines thèses révisionnistes (je sais: j'y vais fort) car basé sur une erreur logique et non sur une véritable théorie pouvant être crédible, à laquelle on peut adhérer ou pas. ceci dit, tout n'est pas à jeter: Jonze est un bon réal, il y a de bonnes choses dans son film, comme... euh... pour l'instant j'vois pas, mais euh...
    je voulais te parler de "Blow out" de Brian de Palma, un excellent film celui là, mais j'ai vu que tu l'avais regardé récemment; tant pis! je te causerais (peut-être!) de "Der tiger von Eschnapur" (1958) de Fritz Lang dès que j'aurais reçu et vu la 2ème partie. 3h d'aventures "à l'ancienne", çà ne se refuse pas!...

  • Docteur Jivago

    Effectivement !
    Le propos manichéen n'est pas ce qui me dérange le plus dans Avatar, et le numérique je m'en fous un peu même si pour moi rien ne vaut une reconstitution à l'ancienne façon David Lean. Ce qui fait que je n'ai pas aimé, c'est que j'ai trouvé les personnages inintéressant, tout comme l'histoire et donc le temps très long.
    Et "Avatar" a beaucoup de défenseurs, tu es loin d'être le seul !
    Oui tu es trop cartésien ! Est ce que tu crois à la Delorean volante de Retour vers le futur qui se déroule bientôt il me semble ! Blade Runner et ses répliquants c'est en 2017, Terminator et la fin du monde déjà passé etc etc !
    Puis je ne m'y connais pas assez en info pour répondre à cette question, mais ca ne m'a pas choqué !

  • Jean-philippe N.

    Rassures toi, j'avais vu de l'humour second degré dans ta réaction! Je pense que depuis le temps que nous comparons nos points de vue, il se dégage qques courants de pensée prévisibles, même si les nuances sont difficiles à traduire en qques mots.
    L'être humain n'est pas parfait: en effet, perso j'ai beaucoup aimé "Avatar" (envers et contre tous!) car j'ai tjrs aimé les westerns même les plus manichéens, quoique moins maintenant les plus anciens. En dépit de son utilisation souvent abusive, je ne suis pas contre les effets numériques quand le résultat est joli et bien fait. Si le progrès technique permet de revisiter un genre plus ou moins disparu, pourquoi pas.
    "Her" m'a fait tiquer car on nous présente OS1 comme un système d'exploitation alors que ce n'est visiblement qu'un logiciel qui explore et pénètre d'autres applications (boite mail, jeu vidéo, album photos, gérés par un "vrai" système) afin de les détourner, un peu comme un virus ou certains cookies. Sophistiqué certes, mais confondre un système genre Windows, MacOS ou Linux avec un software de reconnaissance vocale doté d'IA est un non-sens. Je ne suis pas un expert en informatique mais quand le postulat de départ d'un scénario se base sur une erreur aussi grossière pour un réal aussi malin que S. Jonze, çà l'fait pas. A mon sens, çà sent la manipulation intellectuelle que l'ignorance du fonctionnement des ordinateurs de la grande majorité des utilisateurs a trompé. En l'état, même les ordinateurs quantiques (qui ne sont encore qu'embryonnaires) ne permettent pas ce genre de scénario. Probable que je suis trop cartésien...

  • Docteur Jivago

    Merde mal écrit ! C'était l'inverses que je voulais dire, que les films faisant les plus de succès ne sont pas forcément les meilleurs, loin de là ! Et vu mon ressenti pour des films comme Avatar, Bronzé 3, Marvel ou autres, je ne me contreds pas ! (cette fois !).

    Mais l'être humain n'est pas parfait, ce futur là n'est pas du tout inenvisageable que ce soit lointain ou proche et même si c'est trop facile !
    On peut lui reprocher une absence de réel jugement, mais en même temps je préfère ca dans le sens où c'est à nous spectateur d'y voir ou non, un jugement et de l'interprété à notre façon.

  • Jean-philippe N.

    Non, ce n'est pas de la prétention que j'ai ressenti dans "Her", mais une sorte de vision homme-femme que je me refuse absolument à cautionner. j'ai tjrs cru que la race humaine était uniquement composée de deux espèces: les hommes et les femmes, en dehors de toutes considérations de couleurs, religions etc. Que chacune est spécifique et complémentaire, amenée à se côtoyer harmonieusement si possible, même si leur compréhension mutuelle s'avère insondable. Or, le tableau que dépeint S. Jonze dans ces rapports pas si futuristes que çà, m'a fait penser que la démission face aux difficultés de communications (IRL) était une solution. Trop facile! Si encore le film reflétait un certain pessimisme, mais même pas!
    Les films faisant les plus gros succès sont les meilleurs? Dans une politique d'abrutissement général, sûrement. Perso, j'ai les plus grandes réticences sur ce qu'on m'impose de penser, consommer, croire... J'ai la prétention (mal placée, probable) de me prendre pour un être humain pas pour un mouton...

  • Docteur Jivago

    Après, je ne m'y connais pas en psychanalyse donc je n'ai pas eu de problèmes vis à vis de cela dans "Marnie".
    "Albator" vu en 3d au cinéma et j'avais l'attente du personnage de Albator et je me suis assez vite ennuyé donc jamais emporté par l'atmosphère, une histoire de sensibilité...
    T'y as vu de la prétention dans Her ? Je me suis laissé prendre dans le film, non sans défaut (je pense lui avoir mis 0,5 de trop par rapport à mon ressenti) mais dans l'ensemble sympathique, bien foutu et prenant !
    Et je pense pas que c'est à toi que je vais apprendre que les films faisant le plus de succès sont les meilleurs (en toute subjectivité) ! Je ne connais pas "Odd Thomas", récemment je découvre pas mal d'excellentes petites choses mais je vais faire moins d'apparition pendant quelques temps !

  • Jean-philippe N.

    -Tu le sais, on en a déjà causé, dans un film, je privilégie l'originalité de l'histoire donc le scénar doit être un minimum réaliste, au moins logique et crédible. C'est pour çà que certains films me paraissent avoir "mal vieillis" par rapport à d'autres, mais ce n'est qu'un avis personnel pas tjrs objectif.
    - Ce qui m'a bien plu dans "Albator", c'est l'ambiance générale, surtout les décors et les séquences d'action. Je l'ai vu en 2D, peut-être que çà a joué, de plus je ne connais ni les BD ni les séries, j'en avais donc aucune attente particulière.
    -J'ai enfin vu "Her" (en VF), c'est une blague! J'ai parfois la pénible impression que plus un film est anémique, plus il a du succès. Dans le genre, quoique plus fantastique que SF, j'ai largement préféré "Odd Thomas" qui lui est clairement orienté divertissement sans grosses prétentions + ou - intellos...

  • Docteur Jivago

    Si tout film doit être réaliste pour être bien, on ne va pas aller bien loin, à commencer par les fresques historiques !
    Déjà quand je regarde un film, les graphismes sont très très loin d'être ma priorité, j'ai du mettre 1,5 à Avatar. De plus je déteste les graphiques jeux vidéos pour les films, l'histoire est inintéréssante, quand on va voir Albator, on veut vraiment voir le personnage d'Albator...
    Et oui, dans le film Lego, les graphismes s'apparentent au lego mais c'est logique et de plus et en me répétant, le graphisme est presque l'une des dernières choses que je regarde (je préfère par exemple les disney 2D qui ne se font plus que les nouveaux) et au moins devant Lego, je me suis marré, c'était attachant malgré la fin un peu pourris.
    Et le fait que ce soit une propagande, ce n'est pas forcément dérangeant, j'ai récemment vu "Ivan Le Terrible" commandé par Staline, c'est du grand cinéma quand même et je ne vais pas faire semblant de ne pas aimé à cause de ca.
    "Au nom du père", je connais que le grand film de Sheridan qui porte le même nom !

  • Jean-philippe N.

    -En effet, Sean Connery est assez bon dans " Marnie" quoique l'on puisse considérer qu'il ne fût pas l'acteur le plus indiqué pour ce rôle: trop charismatique pour être entièrement crédible en homme brutal et fétichiste attiré par une femme frigide et kleptomane. ce qui m'a amusé dans ce film, c'est le côté "cas d'école" de la névrose de la meuf, car on sait de nos jours que la réalité de ce genre de traumatisme est bien plus complexe; Il se trouve qu'en plus des cours de psychiatrie de mon ex-femme, j'ai également été très proche d'une jeune fille ayant des rapports que je qualifierais de "troubles" avec sa mère, ayant vécue un drame similaire: sa présence devant le suicide (?) du père à l'âge de trois ans, qu'elle revivait inconsciemment en rêve, ce qui provoquait des "dérèglements" psychologiques soigneusement entretenus par la mère: terrifiant. Alors bon: çà dépasse le cadre du film, mais tant qu'à être impressionné par une étude clinique non vécue, j'ai largement préféré "The miracle worker" d'A. Penn qui m'a paru nettement plus réaliste.
    -Je te trouve sévère avec "Albator": certes l'histoire est confuse, mais les graphismes sont assez réussis sauf peut-être les visages façon "Final fantasy", ce qui est presque toujours le cas dans ce type d'images de synthèse. Par rapport au dernier machin à base de Lego, je l'ai trouvé visuellement bien plus abouti. Puis au moins, on n'y trouve pas de propagande plus ou moins nauséabonde!
    -Je viens de finir "Les âmes de papier" du belge Vincent Lannoo, une bonne grosse daube, contrairement à son précédent film "Au nom du père" qui était un bijou d'humour noir et grinçant autour du clergé. j'espère que mes prochaines réceptions seront un peu plus réjouissantes...

  • Docteur Jivago

    Ca fait très longtemps que je n'ai pas vu Marnie (il me reste que 4 Hitchcock à voir et durant toute cette période je n'en ai pas vu en double, sans compter sa série (que je regarderais aussi d'ailleurs)) mais j'en garde un excellent souvenir ! Mais plus assez de souvenirs pour rentrer dans les détails, je me souviens bien de sa phobie, de la fin, d'un Sean Connery plutôt classe....
    J'ai bien aimé "Paris Blues", nostalgique, charmant avec des acteurs au top...
    Albator est horrible ! Je l'ai vu au ciné.... mon dieu !

  • Jean-philippe N.

    J'ai enfin reçu "Marnie" (au bout de trois semaines!) qui m'a moyennement plu: j'ai trouvé le côté "leçon de psychologie freudienne" version fin XIXème trop has-been pour que le film soit convainquant. il faut dire que j'avais lu les cours de prépa de mon ex-femme pour le poste d'éducatrice psy il y a qques années, ce qui a du m'influencer. il reste un film bien fait, mais de la part d'Hitchcock, çà n'a rien de surprenant. Sinon "Detective Dee" et "New world", deux films asiatiques (Corée et Hong-Kong) sympas mais pas transcendants. "Paris blues" de M. Ritt, une jolie balade nostalgique sur le Paris des sixties, sans aucune mesure avec d'autres films comme "Hombre" ou "The Molly McGuirres". Pas décevant mais presque. La palme revient à "YSL" de Jalil Lespert, un bel écrin qui ne contient rien. C'est encore "Albator" en images de synthèse qui m'a le plus emballé: pour ce début de semaine, çà fait pas lourd...

  • Docteur Jivago

    Oui bizarre, mais tu ne dois pas t'inscrire ! Le site t'envoi sur les liens des films "connu" (depositfiles....) mais pas besoin d'inscription (ce que je fais jamais).
    Voilà, voilà ! Je n'ai pas aimé "L'étau" d'ailleurs du maitre du suspense.

  • Jean-philippe N.

    OK, merci, j'ai pris note, mais pour le dernier j'étais tombé sur une inscription qui demandait un n° de CB. Je réessaierais, surtout que le mien est un peu capricieux depuis qques semaines pour des raisons qui m'échappent. Il n'est déjà pas accessible avec n'importe quel provider... L'étau se resserre!

  • Docteur Jivago

    Pourtant sur "zone téléchargement" il y a plein de Ford !
    Je l'ai "The Quiet Man" mais pas encore vu ! Ca fait longtemps que je n'ai pas fait de tour du côté de John Ford donc je pense que je vais bientôt y retourner.

    Pareil pour "Philomena" sinon j'ai été déçu par Noé !
    Curtiz j'apprécie beaucoup donc pourquoi pas.

    Pas mal pas mal !

  • Jean-philippe N.

    Il n'y a pas beaucoup de films de Ford que je puisse avoir: Par contre, le dernier que j'ai vu il y a qques jours c'est "The quiet man" avec Wayne et Maureen O'hara. Une comédie romantique aussi drôle que fleur bleue autour d'une Irlande fantasmée et quasi idyllique. J'ai lu que Ford en avait dit dans une interview que c'était son film préféré parce qu'il parlait de ses origines. Vrai ou pas, c'est le genre de film parfait pour un dimanche après-midi sans prises de tête...
    Par contre, j'ai été très déçu par "L'homme de l'ouest" d'Anthony Mann avec Gary Cooper. Trop d'invraisemblances ridicules.
    Dans les derniers sortis, j'ai 'ach'ment aimé "The lunchbox" un film Indien, bien aimé "Big bad wolves" un polar Israélien, adoré l'anglais "Philomena", finement drôle et émouvant et resté interloqué devant "Enemy" le dernier Villeneuve: que diable a t'il voulu dire dans ce film?
    Ah, et pour finir, si tu peux trouver "Captain blood" (1935) de Michael Curtiz, les débuts d'Erroll Flynn et d'Olivia de Havilland, celui là est grandiose!

    Bon je te laisse, évoquer un film de pirates m'a fait sauter ma connection. Serait elle devenue intelligente?...
    PS: tout à fait d'accord pour Stewart. Difficile/impossible de faire un classement, mais sans conteste l'un des meilleurs acteurs de tous les temps...

  • Docteur Jivago

    Zut ! "La poursuite infernale" est aussi excellent d'ailleurs, je te le dis, le redis et le re-redis, si tu veux te réconcilier avec Ford, cherche dans les films sans Wayne et plus précisément "La poursuite infernale", "Les Raisins de la colère", "Je n'ai pas tué Lincoln" et "Vers sa destiné", qui sont 4 très grands films !

    Oui mais je te l'avais déjà dit pour "Little Big Man" ! Mais "la Poursuite Impitoyable", j'ai vraiment adoré.
    Je l'ai trouvé à la fois magnifique et triste "Bonnie And Clyde", très juste tout en enchainant quelques moments de burlesque, intelligent, violent, émouvant.. J'ai une très très haute estime de ce film !

  • Jean-philippe N.

    "Little big man" je te l'avais également suggéré par contre "Bonnie & Clyde" vu sur tes conseils, j'ai moins aimé: je l'ai trouvé "trop daté" seventies dans les coiffures, les dialogues et le pire de tout, le doublage français à la sonorité typique de cette époque. Alors que "F.I.S.T." de Norman Jewison (un biopic sur la vie de Jimmy Hoffa, le célèbre syndicaliste maffieux) tourné un an plus tard garde encore une sorte de modernité de nos jours. Pourtant, voir Sylvester Stallone dans l'un de ses 1ers rôles, çà ne rajeunit personne! Mon association d'idée vient du fait que ce sont deux films sortis à peu d'intervalle et à base de gangsters, car sinon, ils ne sont pas comparables. "La poursuite infernale" ("My Darling Clementine") est de J. Ford, "La poursuite impitoyable" ("The chase") d'A. Penn avec vingt ans d'écart. De ta part, çà m'étonne! Tu devrais dormir un peu plus! mdr
    Je voulais te citer "Anatomy of a murder" mais j'ai vu que tu le connaissais. Encore une fois, nos avis se rejoignent. Pour U-tube, à part pour retrouver les vieux groupes de ma jeunesse, et ré-écouter des morceaux oubliés, j'avoue que je n'ai pas le réflexe. Le comble, c'est que j'ai un logiciel qui permet d'importer ce que l'on regarde: VSO Downloader. Je m'en suis quasiment jamais servi mais il est trouvable (parmi plein d'autres) sur PCAstuce, un magazine virtuel qui référencie plein de logiciels gratuits ou non dans tout un tas de secteurs. Il suffit d'aller sur la page d'accueil, choisir la rubrique+ français+gratuit. Un vrai supermarché!

  • Docteur Jivago

    De toute façon, je tiens en très haute estime Arthur Penn notamment grâce à Little Big Man, La poursuite infernale et surtout Bonnie And Clyde.
    Je redécouvrir pas mal de films et notamment grâce à youtube (terriblement efficace, si tu tapes "le Mécano de la général", Sherlock Jr, L'Aurore, L'âge d'or.... tu tombes sur pleins de films qui valent bien plus qu'un simple coup d'oeil.)
    Oui mais c'est vraiment dur à trouver c'était surtout "Lettre d'une inconnus" de Ophuls et "Guerre et paix" mais la version de Bondartchouk (de 6h) ! Sinon je crois avoir enfin trouver une piste pour "Le Gouffre au chimère" que je cherche depuis pas mal de temps (jamais réédité en dvd). Merci bien et j'imagine !

  • Jean-philippe N.

    -Il est tiré d'une pièce de théâtre écrite par le personnage qu'interprète (brillement) Patty Duke d'après la propre enfance d'Helen Keller, c'est donc en prime une histoire autobiographique. L'intensité du sujet et son traitement par A. Penn m'a fait ranger ce film dans la catégorie chef d'œuvre de ma collection. Il est possible que tu sois plus sévère, mais je ne doute pas qu'il t'impressionne.
    -Michemonde m'a dit (écris) que toi et lui cherchiez des films rares (il a évoqué Ophüls, et d'autres dont j'ai oublié le nom), si tu le souhaites, fais moi une liste, je regarderais si c'est possible d'en trouver qqu'uns, soit en P2P soit en streaming. C'est sans garantie, mais qui ne risque rien n'a rien...

  • Docteur Jivago

    Pour ceux que je n'ai pas vu c'est noté mais surtout le premier qui me tente bien "The Miracle Worker".

  • Jean-philippe N.

    Si celui ci t'as plu, tu devrais regarder "The miracle worker" ("Miracle en Alabama) (1962) d'Arthur Penn. A mon sens, encore plus "bouleversifiant"que le film de Truffaut. Quelques passages d'une rare violence peuvent être difficiles à suporter mais c'est le genre de film dont on ne ressort pas indemne.
    -Egalement le film Espagnol "Entre lobos" (2010) l'histoire vraie d'un enfant sauvage dans les 70' magnifiquement filmé.
    -Le biopic "Temple Grandin" (2010) avec Claire Danes, la vie d'une femme autiste exceptionnelle (même avec des critères de "normalité"), donc un film sur les difficultés de la communication, un peu dans la lignée de celui de Penn mais en moins éprouvant. Je veux dire: un peu moins.
    -Par extrapolation, toujours sur l'autisme et la difficulté de communiquer (ce qui induit d'autres thèmes + ou - dramatiques) "Snow cake" (2006) avec Hugh Jackman, Sigourney Weaver, Carrie-Anne Moss et "Adam" (2009) avec Hugh Darcy et Rose Byrne.
    Les deux derniers sont moins indispensables car plus "légers" mais néanmoins assez jolis...

  • Docteur Jivago

    Un beau récit, simple et touchant, bien réalisé et interprété où on assiste à une tentative d'humanisation captivante et passionnante.

  • JiangLi

    Pour un effet esthétique, le réalisateur a décider de filmer ce long-métrage en noir et blanc. Mais à vrai dire, ce n'est pas génant du tout!
    Je trouve que le film est très bien pensé, il n'y a aucune longueur, et les acteurs jouent très bien.
    Cependant, la fin m'a laissé perplexe. Si on veut vraiment connaitre la fin de l'histoire et l'évolution de Victor, il faut chercher ailleurs que dans le film.

  • Abou W.

    histoire vrai

  • Samir Makhloufi

    c est bon support pedagogique pour penser l homme

  • Rascace15

    Bon film.

Toutes les actus Ciné
Sin City 2 : la bande-annonce non-censurée
Sin City 2 : la bande-annonce non-censurée
Tweet  
 
Samba : les affiches personnages du nouveau Toledano - Nakache.
Samba : les affiches personnages du nouveau Toledano - Nakache.
Tweet  
 
Batman, Hunger Games, Mad Max... Retour sur le Comic Con 2014
Batman, Hunger Games, Mad Max... Retour sur le Comic Con 2014
Tweet  
 
Ce soir à la télé : on mate "Borsalino" et "Alexandre"
Ce soir à la télé : on mate "Borsalino" et "Alexandre"
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "L'enfant sauvage" dans nos forums:

Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • ''Le Dernier Diamant'' : La légende du Florentin et le bijou Bérénice Bejo
  • Eva Green : Trop sexy et à nouveau censurée pour une bande-annonce sulfureuse
  • Sylvester Stallone en France : Un roc complice et tendre avec ses trois filles
  • James Shigeta : Mort de l'acteur de 'The Crimson Kimono' et 'Piège de cristal'
  • Freddie Prinze Jr. dégomme Kiefer Sutherland, l'acteur ''le moins pro du monde''