Mon Allociné
8 femmes
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
8 femmes
Date de sortie 6 février 2002 (1h 43min)
Avec Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Emmanuelle Béart plus
Genres Policier, Comédie
Nationalité Français
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 4,2 16 critiques
Spectateurs 3,210195 notes dont 731 critiques

Synopsis et détails

Dans les années cinquante, dans une grande demeure bourgeoise en pleine campagne, les gens sont sur le point de fêter Noël. Mais un drame se produit : le maître de maison est retrouvé assassiné.
Le ou plutôt la coupable se cache parmi huit femmes que fréquentait régulièrement la victime. Commence alors une longue journée d'enquête, faite de disputes, de trahisons et de révélations.
Distributeur -
Récompenses 1 prix et 11 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2001
Date de sortie DVD 04/06/2013
Date de sortie Blu-ray 23/03/2011
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Box Office France 3 564 032 entrées
Budget 8 000 000 €
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby Digital DTS
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner 8 femmes en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
8 femmes
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Louer (2.99 €)
8 femmes
Haute définition
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Louer (3.99 €)
8 femmes
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (8.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
8 femmes (DVD)
Date de sortie : mardi 4 juin 2013
neuf à partir de 7.49 €
8 femmes (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 23 mars 2011
neuf à partir de 3.49 €
8 femmes - Édition Single (DVD)
Date de sortie : mercredi 23 février 2005
neuf à partir de 6.38 €
Voir toutes les offres DVD-BR
8 femmes Bande-annonce US 1:28
<strong>8 femmes</strong> Bande-annonce VF 0:00

Interviews, making-of et extraits

<strong>François Ozon</strong> Interview 2: 5x2, 8 femmes, Actrices, Anna M., La fille coupée en deux 11:44
François Ozon Interview 2: 5x2, 8 femmes, Actrices, Anna M., La fille coupée en deux
23 831 vues
<strong>Emmanuelle Béart</strong> Interview 4: 8 femmes, La Belle Noiseuse, Bye Bye Blondie, Ça commence par la fin, Les Carabiniers 11:49
Emmanuelle Béart Interview 4: 8 femmes, La Belle Noiseuse, Bye Bye Blondie, Ça commence par la fin, Les Carabiniers
182 370 vues

Acteurs et actrices

Catherine Deneuve
Catherine Deneuve
Rôle : Gaby, la femme de la victime
Isabelle Huppert
Isabelle Huppert
Rôle : Augustine, la soeur de Gaby
Emmanuelle Béart
Emmanuelle Béart
Rôle : Louise, la nouvelle femme de chambre
Fanny Ardant
Fanny Ardant
Rôle : Pierrette, la soeur de la victime
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Aden
  • L'Humanité
  • Télérama
  • Studio Magazine
  • MCinéma.com
  • Le Figaro
  • Les Inrockuptibles
  • Première
  • Urbuz
  • Ciné Live
  • Zurban
  • Le Monde
  • TéléCinéObs
  • Libération
  • Novaplanet.com
  • L'Express
16 articles de presse

Critiques Spectateurs

Chris46
Critique positive la plus utile

par Chris46 , le 13/07/2014

4,0Très bien

8 femmes très bon film de François ozon . L'histoire se déroule dans les années 50 dans une grande demeure bourgeoise en... Lire la suite

chrischambers86
Critique négative la plus utile

par chrischambers86, le 06/05/2012

2,0Pas terrible

Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Isabelle Huppert, Fanny Ardant, Emmanuelle Bèart rèunies pour la première fois au cinèma:... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
46% 333 critiques 21% 150 critiques 5% 36 critiques 9% 69 critiques 17% 126 critiques 2% 17 critiques
731 Critiques Spectateurs

Photos

7 Photos

Secrets de tournage

Béart dans le rôle de Fanny Ardant

Emmanuelle Béart devait d'abord incarner le rôle de Pierrette qu'interprète Fanny Ardant. François Ozon "m'avait réservé le rôle de la pute. (...) Il me propose finalement le rôle de la bonne. J'aime bien son côté maso, sadique, voyeur, mais je ne la trouve pas à la hauteur des autres personnages. Il a rectifié deux ou trois phrases. Ca a tout changé", explique l'actrice dans Première.

Une parodie ???

Dans 8 femmes, l'interprétation de Message personnel (chanson de Françoise Hardy) par Isabelle Huppert ressemble à une parodie... En effet, durant cette séquence de chant, la comédienne joue du piano, alors qu'elle avait, l'année précédente, tenu le rôle principal de La Pianiste de Michael Haneke. Elle y incarnait Erika Kohut, honorable professeur de piano au Conservatoire de Vienne, à la vie de célibataire endurcie et aux tendances sexuelles sadomasochistes. Alors que dans 8 femmes, la comédienne incarne Augustine, vieille fille neurasthénique.
8 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2001, Les meilleurs films Policier, Meilleurs films Policier en 2001.

Commentaires

  • fanchy14

    Quoi de mieux qu'un gay pour parler des femmes avec autant d'amour ,François Ozon est un maitre dans cette art et pour notre grand plaisir

  • nyca

    Un huit-clos qui part d'une idée plutôt bien vue mais qui finit par lasser tant les rebondissements, les numéros de comédie musicale semblent arrivés mécaniquement dans le récit. Chacune leur tour, elles chantent, manipulent, s'emportent et le schéma se reproduit indéfiniment tout au long du film. Si bien que le parcours devenu ultra-balisé n'intrigue plus beaucoup. Pourtant, cela commence très bien, avec une bonne répartition des dialogues et des fausses pistes sur la prétendue coupable qui donnent la possibilité au spectateur de participer à l'enquête. Dommage, on sent le potentiel. Le problème, en dehors du fait que le film resserve au bout d'une demi-heure les mêmes procédés, c'est qu'Ozon ne pousse pas assez loin la tension, inhérente au genre policier. Les échanges sont virulents, piquants mais les choses ne dérapent jamais vraiment.
    Surtout que le film souffre de la comparaison avec Gosford Park de Robert Altman, beaucoup plus abouti et subtil même si imparfait.

  • L_Ego

    (+1 au commentaire de Nyca)

    Bof, pas convaincu.
    Si le côté comédie musicale est distrayant, Deneuve et Ardant superbes, Béart plus sexy que jamais, l'intrigue de ces "10 petits nègres" est assez plate. De plus, les personnages sont des clichés, ce qui rend la comédie un peu lourde.

  • Craspeck

    Stop !!! Chef-d'oeuvre :D

  • 007InitialsJB

    Que c'est bon !
    F.Ozon réalise-là un des film qui rends le plus hommage aux femmes ! Mais surtout, le MEILLEUR casting féminin de tout les temps ! Huppert signe son plus beaux rôle comique, Deneuve et Ardant sont toujours aussis belles malgré le temps qui passe, Darrieux joue encor la mère de Deneuve, après LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT et Beart... euh...Que dire... MAGNIFIQUE !
    Seul deception : V. Ledoyen. Elle est pas mal mais A. Tautou aurait été mieux pour le rôle. Enfin, c'est mon avis...

  • Frizzygirl

    Viens de le revoir sur arte ! Un vrai plaisir à chaque fois !

    Un bel hommage à Romy Schneider de quelques instants, des portraits de femmes d'autant plus magnétiques qu'ils sont impitoyables, et une sacrée ronde de comédiennes, dans laquelle Fanny Ardant, Emmanuelle Béart et Ludivine Sagnier brillent particulièrement !!!

  • Pata-Cake

    Un des seuls bon film français....

  • ck-13

    UN NAVET

  • Virginie Liz?

    Cette comedie est un chef-d'oeuvre !

  • David Lachaud

    un chef d'oeuvre ce film

  • angelabassompierre

    pièce de théâtre au départ....Comme Ludivine Sagnier est si jeune et Virginie Ledoyen aussi, les visages sont différents. c'est bien mené par Ozon, j'aime beaucoup ce réalisateur. Firmine, trop fort, comme dans bowling! déjà j'apprends plein de choses, Vahina giocante devait y être mais elle était enceinte... d'un fils on le sait maintenant. Virginie ledoyen était enceinte de la plus petite et aussi une fille.... la 9ème
    que c'est beau que c'est chou cette harmonie féminine. j'aime bien Ludivine Sagnier, comme ça contraste avec le rôle de Swimming pool!!!! et elle chante en pyjama, tente d'en savoir plus avec sa grande soeur Suzon. J'adore son personnage, elle a failli et est complexe. fanny huppert qui se révèle d'une beauté.... magique. c'est vrai que du coup la séduction n'est pas la même. ça fait elles séduisent d'autres femmes.
    ce qui me plaît
    c'est l'art du réalisateur de François. elles sont toutes soupçonnées en ce film policier.
    j'aime bien le fait d'avoir chacune sa couleur, des corsets....

  • aldelannoy

    mention spéciale pour Isabelle Huppert, Virginie Ledoyen, Emmanuelle Béart, et bien sûr Darrieux et Deneuve ! Bonne composition de Ludivine Sagnier.

  • fresh-BUZZ

    La seule mauvaise du film c'est...Emmanuelle Béart!

  • Mademoiselle M.

    Ce film est vraiment bien foutu ! Du mystère, des trahisons et pas mal de lesbiennes aussi ^^' ! Vraiment alléchant du début à la fin ! D'ailleurs, la fin est vraiment surprenante.

  • angelabassompierre

    vu et revu, elles sont toutes belles, Fanny Ardant et sa prestance, tout à fait crédible. J'aime beaucoup l'idée de l'intrigue policière et le jeu des actrices. Virgine Ledoyen, elle est trop et ma scène préférée est celle des deux sœurs dans la chambre : Catherine et Suzon quand elle lui demande comment est son amoureux, comment ça fait? c'est mignon. j'aime bien aussi voir Ludivine Sagnier, angélique et je comprends pourquoi François ozon dit qu'elle est petite. Elle est toute menue, femme de tête. surtout il dit "saigner", le lapsus, pour l'avoir choisie et rechoisie. Quand on sait qu'on n'était pas prévu pour quelque chose, c'est dur déjà et quand elle dit qu'elle ne voulait pas qu'ils coupent à cause d'elle, grand professionnalisme. Mon impression est qu'elle est sympa, généreuse comme ça. Emmanuelle Béart et son personnage tout coiffé, j'ai trouvé ça très bien aussi et tout le déroulement de l'histoire. le pauvre homme, il finit par se suicider, triste issue, c'est le ciné.
    ils n'ont plus que de la neige au cinéma
    en ces temps là parce que cette année 2013, depuis janvier, Strasbourg a eu 11 jours lumineux et clairs contre 65 j habituellement et de la neige et des froids, nous fûmes servis. en ville, la pollution empêche que ça ne tienne seulement en campagne, ça y était donc là
    c'est en vrai!
    mes félicitations à toutes et l'inattendu c'est que comme Virginie a eu une fille, c'est son fœtus, la 9ème femme, mais excellent!

  • Monsieur.galton

    Bonjour
    Possédant une collection complète sur Emmanuelle Béart je peux vous proposer tout les objets la concernant (dvd, k7, revues, magazines, affiche, posters,photos dédicacées, dossier de presse ...) sur sa carrière.
    Si intéressé voici mon mail : monsieur.galton@live.fr
    A bientôt
    Galton

  • angelabassompierre

    Firmine, danièle Darrieux, Emmanuelle Béart et encore et encore, elles sont à ravir, tout ce beau monde, cet univers féminin et fermé : un huit clos. Je n'ai pas trouvé misogyne, chacune a un secret et à la manière d'un détective Catherine est celle qui les fait parler. Ma scène préférée quand elles sont sa soeur et elle en danse et qu'elle lui demande comment ça fait d'avoir un amoureux, oh que c'est chou!

  • angelabassompierre

    elles ont toutes eu la récompense et aussi elles ont continué à faire des films
    déjà les yeux jaunes des crocodiles, le personnage d'emmanuelle Béart, bien interprété c'est comme elle jouait l'enfer, c'est sans fin!!!! Ledoyen, j'adore en machiavélique dans le plan de joeystarr là. elles sont toutes belles, elles ont toutes leur originalité, et déjà j'aime bien quand ils sont petits, ado
    jeunes alors le coup de cœur, c'est Ludivine, elle allait être meilleur espoir
    c'est déjà un soleil
    car la petite fille de virginie ledoyen, encore toute petite en vie foetale
    elle était encore dans le ventre, pas encore en train de respirer le monde.

  • Yanick D.

    Dans une maison de poupée. Neuf femmes. Une pute, une bourge, une frigide, une victime d'inceste et quelques lesbiennes. Ah! J'oubliais. Et un bonhomme misogyne.

  • Alan S. Reynolds

    1) Une histoire policière
    2) huit femmes portant chacune un lourd secret
    3) une fin aussi surprenante que pessimiste
    4) une esthétique qui donne volontairement un air artificiel (d'où les chansons)
    5) des dialogues travaillés
    Que dire de plus.

Voir les commentaires