Mon AlloCiné
Libertarias
Libertarias
Durée 2h 05min
Avec Ariadna Gil, Victoria Abril, Ana Belén plus
Genre Comédie dramatique
Nationalité espagnol
Spectateurs
3,38 notes dont 3 critiques
noter :
0.5
1
1.5
2
2.5
3
3.5
4
4.5
5
Envie de voir

Synopsis et détails

En 1936, le déclenchement de la guerre civile espagnole oblige Maria, une bonne soeur, à quitter son couvent. Elle trouve refuge dans un bordel, où elle fait connaissance avec un groupe de femmes anarchistes qui luttent contre le régime franquiste, mais aussi, plus généralement contre l'ordre établi.
Distributeur -
Récompense 1 nomination
Voir les infos techniques
Année de production 1995
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage -
Budget -
Langues Espagnol
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Acteurs et actrices

Ariadna Gil
Rôle : Maria
Victoria Abril
Rôle : Floren
Ana Belén
Rôle : Pilar
Laura Mañá
Rôle : Concha
Casting complet et équipe technique

Critiques spectateurs

ferdinand75
Critique positive la plus utile

par ferdinand75, le 11/02/2016

4,0Très bien

Un beau film qui retrace admirablement bien l’épopée de la guerre d’Espagne et des prémisses de cette « révolution » qui... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
0% (0 critique)
100% (3 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Libertarias ?
3 Critiques Spectateurs

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1995, Les meilleurs films Comédie dramatique, Meilleurs films Comédie dramatique en 1995.

Commentaires

  • elriad
    D'une facture classique dans la réalisation, ce film est passionnant de bout en bout, nous offrant une fresque historique riche et violente du mouvent des femmes libertaires après le putsch franquiste raté en 1936. les milices de la Confédération Nationale du Travail (CNT) et de l'Union Générale des Travailleurs (UGT), après avoir écrasé les factieux, tiennent le front face à l'armée régulière. C'est le début de la révolution sociale et de la guerre civile. Toutes les actrices sont formidables, l'humour salvateur de ces femmes émancipées se mêle à l'horreur de la situation et de la violence du conflit. le film ne fuit cependant pas les questions qui dérangent : les exécutions sommaires de nationalistes ne sont pas cachées, les destructions d’édifices religieux sont montrées comme l’occasion d’une grande fête libératrice, la question de la discipline sur le front n’est pas éludée. très envie de découvrir le cinéma de Vicente Aranda, après m'être fait un cycle Bigas Luna, Alex de la Iglesia. Le cinéma ibérique regorge de pépites.
Voir les commentaires
Back to Top