Notez des films
Mon AlloCiné
    Haute pègre
    Bande-annonce Haute pègre
    28 septembre 2012 en DVD / 1h 23min / Comédie
    Date de reprise 23 janvier 2019 - Version restaurée
    De Ernst Lubitsch
    Avec Miriam Hopkins, Kay Francis, Herbert Marshall
    Nationalité américain
    L'extrait Séances (1)
    Presse
    4,5 2 critiques
    Spectateurs
    4,1 228 notes dont 29 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Gaston et Lilly, deux escrocs tombés amoureux, décident de s’associer. Alors que l’Europe entière parle de leurs méfaits, ils jettent leur dévolu sur une nouvelle victime, la riche et belle Mariette Collet. Mais Gaston va vite tomber sous son charme…
    Titre original

    Trouble in paradise

    Distributeur Splendor Films
    Voir les infos techniques
    Année de production 1932
    Date de sortie DVD 28/09/2012
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 3 anecdotes
    Budget US$ 519.706 mil
    Date de reprise 23/01/2019
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 36 251

    Séances

    Voir plus de villes

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 46.00 €
    neuf à partir de 20.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    Miriam Hopkins
    Rôle : Lily
    Kay Francis
    Rôle : Mariette Collet
    Herbert Marshall
    Rôle : Gaston Monescu
    Charles Ruggles
    Rôle : le major
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • Libération
    • Zurban

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    2 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 280 abonnés Lire ses 3 417 critiques

    5,0
    Publiée le 20 avril 2014
    Ce sera une constante chez ce réalisateur, tout le monde ment à tout le monde, comme ici où il nous sert une histoire gentiment immorale (et qui le restera jusqu'à la fin) servie par un trio d'acteur époustouflant. (La blonde Miriam Hopkins nous fait une prestation extraordinaire, mais la superbe brune Kay Francis parvient à la dépasser sans se forcer, jouant de l'expression de son visage). La réalisation est sans faille, et donne parfois ...
    Lire plus
    Drunk-Cat
    Drunk-Cat

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 329 critiques

    5,0
    Publiée le 8 mai 2007
    "ç’aurait put être divin, brûlant, charmant, adorable… " ça l’était !
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 194 abonnés Lire ses 225 critiques

    1,5
    Publiée le 13 juillet 2015
    Haute pègre est un film du célèbre cinéaste et réalisateur Germano-Américain: Ernst Lubitsch, sorti au cinéma en 1932. J'ais beaucoup aimé "To be or not to be" mais je dois dire que ce film qui est pourtant du même réalisateur m'a plus ennuyé qu'autre chose. Même si Lubitsch nous montre une fois de plus dans cette comédie son talent pour la mise en scène théâtrale et comique avec les caractéristiques typique de ce qui a été ...
    Lire plus
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 252 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    4,5
    Publiée le 5 février 2019
    Le plaisir instantané que procure "Trouble in Paradise" provient de sa joyeuse et constante immoralité. Le tour de force opéré par Lubitsch est de nous mettre du côté des escrocs : astucieux, raffinés et amoureux, ils gagnent très vite notre sympathie en faisant de leur activité un jeu, quand bien même celui-ci se mêlerait à une imprévisible histoire sentimentale. Quand le redoutable Gaston doit escroquer Mariette Collet et que cette ...
    Lire plus
    29 Critiques Spectateurs

    Photos

    13 Photos

    Secrets de tournage

    Des planches à l'écran

    Haute pègre est tiré de l'oeuvre d'Aladar Laszlo " The Honest Finder " dont les représentations débutèrent à Budapest en 1931. Sorti en 1932, une reprise du film devait avoir lieu en 1935 mais fut interdite par la censure américaine.

    Ernst and Mary

    Si la collaboration entre Mary Pickford et Ernst Lubitsch fut fructueuse pour l'actrice (dévoilée comme une personne plus mature) comme pour le réalisateur (qui devint célèbre aux Etats-Unis) , ils n'entretinrent que des relations orageuses dans la vie. D'ailleurs, quelques années plus tard, elle en parlera comme un de ses plus mauvais souvenirs.

    Le séducteur à la jambe de bois

    L'acteur Herbert Marshall joue le rôle d'un grand séducteur. Avec ses mouvements élégants, comment aurait-on pu se douter qu'il avait en fait une jambe de bois ? L'acteur avait en effet perdu une de ses jambes pendant la Première Guerre Mondiale et une doublure fut utilisée dans les scènes physiques (course dans les escaliers de Mariette Colet).

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1932, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 1932.

    Commentaires

    • L'Otaku Sensei
      autant j'ai vraiment aimé "To be or not to be", autant celui là est assez vide et beaucoup moin drôle avec un jeux d'acteur pas terrible et une histoire sans grand intérêt, déçu.1,5/5
    • superboubouge
      Ma critique : http://blogaudessusducinema.ov...
    • Nelly M.
      Le gentleman cambrioleur Gaston Monescu et sa compagne Lily, ayant écumé plusieurs palaces internationaux, gagnent Paris où ils jettent leur dévolu sur une nouvelle victime : la riche et belle Mariette Collet. Fort de ses bonnes manières et de son élégance, Gaston n'a guère de peine à se faire embaucher comme homme de confiance.Engagée comme secrétaire, Lily assiste avec dépit à la naissance d'une idylle entre Gaston et leur séduisante patronne. Elle se venge en dévalisant le coffre de Mariette.Gaston s'accuse galamment du vol. Il est congédié à regret et rejoint Lily pour de nouvelles aventures. Yaourt, où voyez-vous que le synopsis (rappelé ci-dessus) dévoile la fin du film ? Sans doute voulez-vous dire qu'il en dit un peu trop à votre goût, ce qui coupe l'envie.
    • yahourtnature
      Heu, est-normal que le synopsis raconte la fin du film ? :-/
    • Nelly M.
      Toujours aussi farceur, ce cher Lubitsch (et dire qu'on est en 1932, peu après le crack boursier et entre les deux grandes guerres) ! On part d'un ramasseur de feuilles en nocturne à Venise, sa gondole remplie glisse sous les fenêtres d'un dandy visiblement en attente d'une belle pour dîner, dehors, il fait un noir d'encre, doit-on s'inquiéter ?... Ordres à un domestique qui acquiesce avec un temps d'avance, ça y est, la magie du cinéaste indique une légèreté globale, d'ailleurs, la dame attendue est une pipelette un rien poseuse... Les images pleuvent en vrac sur l'écran, impossible de savoir où on va, suffit de faire confiance au Maître. Mais on sait qu'un couple de pickpockets proche de la prestidigitation va faire des siennes... Léger vertige à l'arrivée de cette "Madame Colet", grand collier de perles, coffre-fort, le bagou finit par avoir raison de sa réserve... C'est aussi une grande et belle femme indépendante, entreprenante, le tandem de départ vacille à son contact. Infinis tours de passe-passe, mimiques expressives, le film est traversé d'impatience fredonnée, d'incompréhension bougonnée, de décisions différées, la panoplie de gags auxquels le facétieux Ernst Lubitsch a abonné ses spectateurs et qui fait encore mouche en 2009 !
    Voir les commentaires
    Back to Top