Mon Allociné
Lost in La Mancha
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Lost in La Mancha
Date de sortie 16 juillet 2003 (1h 29min)
Avec Francisco Reiguera, Orson Welles, Philip A. Patterson plus
Genre Documentaire
Nationalités Américain, Britannique
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 4,0 11 critiques
Spectateurs 3,61474 notes dont 115 critiques

Synopsis et détails

Lost in la mancha dévoile les coulisses d'un film inachevé, intitulé L'Homme qui tua Don Quichotte. Pendant plusieurs semaines, Keith Fulton et Louis Pepe ont suivi le réalisteur Terry Gilliam dans son combat désespéré pour sauver un projet qu'il développait depuis plus de dix ans.
Distributeur Haut et Court
Voir les infos techniques
Année de production 2002
Date de sortie DVD 24/02/2003
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 7 anecdotes
Box Office France 167 612 entrées
Budget -
Langues Anglais, Français, Espagnol
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Lost in La Mancha en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Lost in La Mancha
Haute définition
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Lost in La Mancha
Définition standard
VF
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Lost in La Mancha
Définition standard
VOST
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Lost in La Mancha - Édition Collector (DVD)
Date de sortie : mardi 20 avril 2004
neuf à partir de 10.00 €
Lost in La Mancha - Édition Collector (DVD)
Date de sortie : mardi 20 avril 2004
neuf à partir de 10.00 €
Lost in la Mancha (DVD)
Date de sortie : lundi 24 février 2003
neuf à partir de 20.66 €

Interview, making-of et extrait

<strong>Top 5</strong> N°666 - Les films qui ont été maudits 2:27
Top 5 N°666 - Les films qui ont été maudits
20 372 vues

Acteurs et actrices

Francisco Reiguera
Francisco Reiguera
Rôle : Don Quixote (archive footage)
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Zurban
  • MCinéma.com
  • TéléCinéObs
  • Studio Magazine
  • Les Inrockuptibles
  • Télérama
  • Première
  • Les Echos
  • Ciné Live
  • Libération
  • Chronic'art.com
11 articles de presse

Critiques Spectateurs

Santu2b
Critique positive la plus utile

par Santu2b, le 17/03/2016

4,0Très bien

Terry Gilliam a la réputation d'être un cinéaste en proie à une malédiction, dont les prémices remontent aux "Aventures du... Lire la suite

Heïdi D.
Critique négative la plus utile

par Heïdi D., le 19/06/2016

3,0Pas mal

Ça m'a fait souffrir de regarder ce film, il n'y avait rien de "réjouissant" contrairement à ce que nous dit l'aguiche de... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
22% 25 critiques 45% 52 critiques 10% 12 critiques 17% 19 critiques 4% 5 critiques 2% 2 critiques
115 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Un "making-of" singulier

L'homme qui tua Don Quichotte n'est évidemment pas le premier film inachevé de l'histoire du cinéma, mais la présence de témoins pour filmer le désastre qui a accompagné ses cinq uniques journées de tournage confère à Lost in la mancha un statut particulier. Abordant de manière inédite la dure réalité de la réalisation d' un film, cet "un-making of" ( ou "non-making of" selon l'expression même des auteurs) est ainsi un documentaire réellement exceptionnel qui a par ailleurs bénéficié pour sa diffusion de l'accord de tous les participants du film, alors même que la plupart n'étaient pas forcément filmés sous leur meilleur jour, les crises de nerf et prises de bec ayant évidemment été légion.

Don Quichotte de la malchance

Jean Rochefort grimaçant de douleur en montant à cheval, un assistant courant après les caisses contenant la caméra, emportées par un torrent, ou bien encore le producteur René Cleitman annonçant prématurément à l'équipe la fin du tournage, telles sont les images de Lost in la mancha, making of révélant par le menu comment un film particulièrement attendu a pâti d'une succession de malchances invraisemblables pour finalement s'autodétruire avant même d'avoir pu exister.
7 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2002, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2002.

Commentaires

  • Manol

    putain je suis un très grand fan de terry gilliam et j'ai eu se film pour noel et je vait le regarder. j'ai également eu brazil que je verrais avec plaisir

  • Olmo

    Ce n'est pas un film mais un documentaire (enfin tu as du le remarqué :crazy: )

  • Manol

    ouais docu pour moi c'est un film

  • B-Lyndon

    Quand j'ai appris il y a peu que Terry Gilliam devait normalement réaliser son Don Quichotte avec Rochefort, Depp et Paradis, et toutes les catastrophes qui s'étaient abattues sur e projet, j'ai su directement que je tenais mon fantasme de cinéphile !! Je vais essayer de me procurer ce film...

  • B-Lyndon

    Mon avis : Nous sommes probablement en Espagne, et au début. Au tout début. Il fait nuit noire, et, pendant que des bruits de fêtes courent de partout, des individus déguisés surviennent sur une place, torches embrasées à la main. Allures grotesques, ils commencent leur parade ; la cape tournoyante, tenant le feu presque entre leurs doigts. Des petits cris de foules. Des pas de danses, des galipettes. Tous sautillent dans tout les sens, enthousiastes, font la ronde, déjantés, insouciants...Sans doute moins que cet homme, assis en tailleur, caméra fixé à l’œil, filmant, visiblement inspiré, en tapant dans ses mains et souriant ; comme un enfant découvrant le monde...Car, tel que l'on nous le montre naïvement, Terry Gilliam est comme un enfant dans ce désastre inévitable. Impuissant. Sourire de hamster, contredit par un visage douloureux ; cette nuit festive où il fut encore plein de rêves et d'énergie. Dans le domaine des making of, ce film bouleversant passe pour un chef-d’œuvre. Il en n'a l'ambition, il en n'a l'émotion. Et l'histoire, surtout : "The Man Who Killed Don Quichotte", ce film inachevé, devenu peu après son annulation le fantasme officiel de bons nombres de cinéphiles.

  • B-Lyndon

    Mon avis (fin) : Sur le fin - aussi intelligente que le film tout entier - , en revanche, se greffe un bouleversant soupçon de mélancolie. L'on voit alors un Terry Gilliam immensément déçu, tentant encore une fois de trahir sa déception par ses traditionnels sourires. L'on voit également, en gros plans sur un de ses dessins, son Don Quichotte idéal, logue moustache effilé et maigreur affolante, fuyant les moulins comme Gilliam la réalité, et sa tête pleine de rêves, bourré d'extraits tous montés, tous tournés, de ce film qu'il vu, qu'il vécu, qu'il sentit, et enfin, par-dessus tout : qu'il espéra…17/20.

  • B-Lyndon

    Mon avis (suite) : Aussi bouleversant soit-il, Lost in La Mancha reste jouissif jusqu'au bout. Il nous fait rire, passe par de petites crises de paniques à de grosses crises de nerfs, d'une péripétie à l'autre, d'une catastrophe naturelle à une catastrophe financière... Maladie de Rochefort, Coulée de boue, problèmes financiers, budget restreints, absence de Vanessa Paradis, avion survolant le tournage, plateau semblable à un entrepôt...Et il y a l'équipe, l'équipe que l'on suit, cette équipe décomposée et dégoûtée ; et surtout, ce suspense. Ce suspense permanent, frustrant déboussolant..."Est-ce que Jean reviendra ?" "Allons-nous arrêter le tournage où continuer ?" Ce sont des questions comme cela, que se posent sans arrêt tout ce beau monde, tournant en rond, sans énergie et pourtant si agités...Certains se découragent, d'autres non, combatifs jusqu'au bout. Car se film n'est-il pas le symbole du perpétuel combat opposant les rêves contre la réalité ? L'immensité de ce qu'est l'industrie cinématographique Américaine contre celle qu'est l'Europe ? La simplicité contre la difficulté ? Les deux réalisateurs, par un hasardeux concours de circonstances, délivrent leur message : dans la vie, comme sur les tournages, tout n'est qu'enjeux, contrats, problèmes...

  • Manol

    Wah!! Quand je regarde mes commentaires et mes fautes de 2010, il y a eu un changement depuis :eek:

  • Moagik

    Je l'ai vu il y a quelques années, ça reste pour moi une sortie scolaire au cinéma traumatisante. XD

  • Bruce Wayne

    Un film culte jamais réalisé. Qu'est ce que j'aimerais le voir.

    je vous conseil d'aller voir sur YouTube la chaîne du Fossoyeurs de Films pour ses chroniques.

Voir les commentaires