Mon AlloCiné
    Keane
    Keane
    Date de sortie 21 septembre 2005 (1h 33min)
    Avec Damian Lewis, Abigail Breslin, Amy Ryan plus
    Genre Drame
    Nationalité américain
    Le teaser Ce film en VOD
    Presse
    4,7 25 critiques
    Spectateurs
    3,2 729 notes dont 85 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    New York. Une fillette de six ans disparaît. Six mois plus tard, l'enfant n'a toujours pas été retrouvée. Son père, William Keane, tente d'accepter sa disparition.
    Keane se lie d'amitié avec une mère célibataire et sa petite fille. Leur cachant sa propre histoire, il tente de prendre un nouveau départ auprès d'elles.
    Distributeur ARP Sélection
    Récompenses 2 prix et 6 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 2004
    Date de sortie DVD 23/03/2006
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 7 anecdotes
    Box Office France 26 330 entrées
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production 35 mm
    Couleur Couleur
    Format audio Dolby SRD
    Format de projection 1.85 : 1
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 16.00 €
    Keane
    Keane (DVD)
    neuf à partir de 42.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Keane Teaser VO 1:03
    Keane Teaser VO
    29 087 vues

    Acteurs et actrices

    Damian Lewis
    Rôle : William Keane
    Abigail Breslin
    Rôle : Kira Bedik
    Amy Ryan
    Rôle : Lynn Bedik
    Tina Holmes
    Rôle : Michelle
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • aVoir-aLire.com
    • Brazil
    • Ciné Live
    • Elle
    • Fluctuat.net
    • Le Figaro
    • Le Figaroscope
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Point
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Libération
    • MCinéma.com
    • Positif
    • Première
    • TéléCinéObs
    • Télérama
    • Zurban
    • Cahiers du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Score
    • Studio Magazine
    • Chronic'art.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    25 articles de presse

    Critiques spectateurs

    anonyme
    Critique positive la plus utile

    par anonyme le 19/07/2014

    5,0Chef-d'oeuvre
    Film quasi inconnu en France, réalisé par Lodge Kerrigan en 2006 avec Damian Lewis.Véritable exercice de style, ...
    I'm A Rocket Man
    Critique négative la plus utile

    par I'm A Rocket Man, le 23/04/2015

    0,5Nul
    Il ne se passe absolument rien dans ce film !! C'est mou, c'est chiant, l'acteur est aussi expressif qu'un fruit de mer ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    26% (22 critiques)
    28% (24 critiques)
    7% (6 critiques)
    20% (17 critiques)
    13% (11 critiques)
    6% (5 critiques)
    Votre avis sur Keane ?
    85 Critiques Spectateurs

    Photo

    Secrets de tournage

    Le troisième film de Lodge Kerrigan

    Lodge H. Kerrigan n'a réalisé que trois films en dix ans (Clean, Shaven, Claire Dolan et celui-ci). Interrogé sur la cohérence de son oeuvre, il explique : "J'ai tendance à faire des films sur des gens en marge de la société qui n'aspirent qu'à vivre normalement, donc, en ce sens, oui, c'est un prolongement. Mais ma vision a évolué au fil des années et elle va continuer à évoluer, et en ce sens, chaque film est un nouveau départ."

    Les personnages de "Keane"

    Lodge H. Kerrigan : "La photographie du film ne contient pas beaucoup de couleurs chaudes, le décor n'est pas chaleureux. Les personnages qui traversent le film sont aussi isolés, ils ont très peu de soutien. Mais je pense qu'il y a aussi beaucoup d'amour et de compassion entre les personnages, tout particulièrement entre Keane et Kira, la petite fille. Et je pense que cela se perçoit. Mais si tous les éléments tendent vers la même direction... Lire plus

    Sur l'esthétique de "Keane"

    Lodge H. Kerrigan : "Avec Keane, je voulais que le public s'aligne émotionnellement sur le protagoniste, donc l'esthétique est moins subjective et plus basée sur le naturalisme et le réalisme, car je pensais que c'était ce qui aurait le maximum d'impact émotionnel." Le film possède-t-il les caractéristiques du documentaire ? "Dans une certaine mesure. (...) Il n'y a pas de prise de vues traditionnelles dans Keane. Tout est chorégra... Lire plus
    7 Secrets de tournage

    Dernières news

    Deauville 2017 : le cinéma américain vu par Alice Winocour
    NEWS - Festivals
    vendredi 8 septembre 2017
    Les coups de coeur 2005 de la rédac'
    NEWS - Festivals
    mardi 20 décembre 2005
    "A history of violence", "Million dollar baby", "La Guerre des mondes" : en 2005, nous les avons plébiscités. Découvrez les...
    1ères séances : Poelvoorde à sa main
    NEWS - Box Office
    mercredi 21 septembre 2005
    Le thriller français "Entre ses mains", porté par un étonnant Benoît Poelvoorde, réalise le meilleur démarrage parisien de...
    5 news sur ce film
    Films recommandés
    La Maison au toit rouge
    La Maison au toit rouge
    Hope
    Hope
    Cadillac Records
    Cadillac Records
    Terriens
    Terriens

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2004, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2004.

    Commentaires

    • Georgio-Valoo
      Un film absolument excellent. Dommage qu'il soit aussi difficile à trouver.
    • mayvie
      Je ne le trouve pas, dommage, j'adore le synopsis !
    • Ray-Marv
      Le film est en VOST français... Il est bouleversant ce film.
    • Marine7
      J'ai chialé et rechialé et encore chialé. Damian Lewis est exceptionnel.
    • Amandine M.
      salut dites moi je n arrive pas a trouver le film sauriez vous ou je peux l avoir j aimerai beaucoup le voir merci d avance
    • eldarkstone
      Drame terriblement réaliste et bouleversant, avec un Damian Lewis excellent, électrisant, sombrant peu à peu dans la paranoïa ...
    • Bad-Monster
      Pas mal ! On s'ennuie quand même un peu même si l'acteur principal joue à la perfection son rôle. J'ai plus particulièrement aimé la deuxième moitié du film. 3/5
    • Banga Syn
      Aie aie aie, quel ennuie dans la première partie ! Je l'ai mis en pause et il attends toujours, vraiment dommage car le synopsis est attirant !
    • LBDC
      (...) Avec ce troisième film, le cinéaste dresse encore une fois le portrait douloureux d’un individu esseulé sur fond d’atmosphère glaciale. Le scénario simple et solide entraîne le spectateur dans un tourbillon d’égarement où Keane cherche sans cesse à se retrouver lui même, à se rassurer. Le réalisateur filme, avec une photographie brute, la tristesse d’un homme, pesante, suffocante, tout en livrant un récit presque documentaire qui n’est pas sans rappeler l’univers des frères Dardenne.Keane est incarné prodigieusement par Damian Lewis et son jeu maîtrisé, donnant à ce long-métrage une force émotionnelle incroyable. La caméra sans cesse en mouvement, si elle est sur le point à chaque fois de nous donner la nausée, réussit habilement à se concentrer exclusivement sur l’acteur britannique. Dans le cadre, il y a le visage de Keane, on le suit, on le précède, on lui tourne autour, et le monde flou oscille autour de lui. Il y a un perpétuel basculement du réel vers l’imaginaire. De la rue, à la gare, dans un bus, dans un New-York sale, grisâtre, le personnage déambule, sans but, sans savoir ou chercher réellement. Toujours collé à lui, on l’escorte pendant qu’il scrute le monde, le spectateur le scrute, et tout est alors vécu à travers lui. Jamais le décor ne se laisse regarder, on le devine seulement lorsque la caméra daigne le montrer.Le protagoniste parle seul, il dialogue à bout de souffle avec lui même et l’objectif de Kerrigan capte toutes ses expressions, ses murmures monologuant. Peut-être que Keane, sur le point de s’étouffer à chaque instant, tente de se prouver qu’il n’est pas fou, que tout existe. Il y a une vérité dans cette mise en scène froide, glaçante, sans doute due à une profusion de plans-séquences.Mis à part les bruits sourds de la ville, il n’y a de la musique dans le film qu’une seule fois, ôtant à l’air encore un peu de son oxygène. Un soir, Keane décide de noyer ses démons dans un bar, à coups de verres de vodka, quand il se précipite bestialement sur le juke-box pour écouter un morceau. Mais il n’arrive pas à l’entendre tel qu’il le voudrait, ce n’est pas assez fort. Alors Keane, fredonne, chante puis hurle cet hymne plaintif.Prisonnier de lui-même, avant d’être prisonnier du monde, le personnage agit sur des coups de tête, des envies soudaines, des sursauts frénétiques. Ses agissements sont parfois illogiques, comme lorsqu’il se lave dans des toilettes publics alors qu’il a une chambre d’hôtel (qu’il peut payer pour le moment). Lorsqu’il décide finalement de rentrer dans sa chambre, Keane semble à nouveau renaître et non plus rôder tel un zombie. Il commence à se nourrir, à boire, à ouvrir les rideaux pour laisser entrer la lumière. Le solitaire semble aller mieux, se résoudre à affronter ses peines et s’endort pour la première fois.« Tu dois être présentable quand tu la retrouveras. Tu es son père. Tu dois montrer l’exemple. » C’est ce qu’il se dit devant le miroir d’une cabine d’essayage, une chemise propre et neuve sur le dos. Le marginal décide de prendre sur lui, de prendre ses responsabilités même s’il est toujours schizophrène. D’ailleurs, il n’arrive toujours pas à faire son deuil. A cause sans doute ce cette culpabilité qui le ronge. Cette culpabilité ne pas avoir réussi à protéger sa petite fille. On se retrouve plongé en plein dans une histoire dramatique dont on ne sait absolument rien de son personnage principal. Qui est-il ? Est-il fou ou désespéré ? Où est la mère de Sophie ? Qu’est-il vraiment arrivé ? L’oeuvre est long questionnement sans réponse, pour nous comme pour Keane (...)Le reste de notre avis à propos de KEANE, sur Le Blog du Cinéma
    • I'm A Rocket Man
      Il ne se passe absolument rien dans ce film !! C'est mou, c'est chiant, l'acteur est aussi expressif qu'un fruit de mer et franchement je regrette mon choix de film !! Ca me donne envie de pleurer !! A fuir comme la peste...
    Voir les commentaires
    Back to Top