Mon Allociné
Klimt
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Klimt
Date de sortie 26 avril 2006 (2h 07min)
Avec John Malkovich, Veronica Ferres, Saffron Burrows plus
Genre Biopic
Nationalités Français, Britannique, Autrichien, Allemand
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 3,3 24 critiques
Spectateurs 2,0115 notes dont 55 critiques

Synopsis et détails

Paris, 1900. Klimt est fêté à l'exposition universelle pendant qu'il est condamné à Vienne comme provocateur.
Il vit sa vie comme il la peint, ses modèles sont ses muses. Klimt est en avance sur son temps.
Ses relations passionnées avec les femmes et sa quête éternelle de Perfection et d'Amour se reflètent dans toutes ses oeuvres.
La controverse atteint son comble lorsque que Klimt détourne ses allégories "scandaleuses" et les rachète.
Distributeur Gémini Films
Voir les infos techniques
Année de production 2005
Date de sortie DVD 05/11/2014
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 4 anecdotes
Box Office France 71 786 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby SRD
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa 109 899

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Klimt en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Klimt
Définition standard
VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Klimt
Définition standard
VO
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Klimt DVD (DVD)
Date de sortie : vendredi 2 mai 2014
neuf à partir de 15.00 €
Klimt - Édition Collector (DVD)
Date de sortie : jeudi 2 novembre 2006
neuf à partir de 29.90 €
<strong>Klimt</strong> Bande-annonce VO 1:42

Acteurs et actrices

John Malkovich
John Malkovich
Rôle : Gustav Klimt
Veronica Ferres
Veronica Ferres
Rôle : Emilie Flöge
Saffron Burrows
Saffron Burrows
Rôle : Lea de Castro
Stephen Dillane
Stephen Dillane
Rôle : Le secrétaire
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • Positif
  • Zurban
  • Paris Match
  • Première
  • MCinéma.com
  • TéléCinéObs
  • Ouest France
  • Studio Magazine
  • Score
  • aVoir-aLire.com
  • Elle
  • Libération
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • L'Humanité
  • Ciné Live
  • Fluctuat.net
  • Cahiers du Cinéma
  • Télérama
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Le Journal du Dimanche
24 articles de presse

Critiques Spectateurs

Buffalo-R
Critique positive la plus utile

par Buffalo-R, le 06/02/2012

3,5Bien

J'adore Klimt et j'adooore John Malkovich.... Mais malheureusement, ce film ne m'a pas fait l'effet que j’espérais. Il y... Lire la suite

fraisettes
Critique négative la plus utile

par fraisettes, le 22/02/2015

1,5Mauvais

Comme d'autres, j'ai été attirée vers ce film parce que j'aime la peinture de Klimt, et j'aime bien l'acteur John Malkovich.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
5% 3 critiques 20% 11 critiques 2% 1 critique 20% 11 critiques 20% 11 critiques 33% 18 critiques
55 Critiques Spectateurs

Photos

45 Photos

Secrets de tournage

Rêve ou réalité ?

Raoul Ruiz se défend bien de décrire son Klimt comme un biopic, au contraire : il s'agit selon lui d'une "d'une fantaisie, ou (...) d'une fantasmagorie, d'une fresque de personnages réels et imaginaires qui tournent autour d'un seul point : le peintre Klimt". Pour créer ce sentiment à l'écran, il a utilisé divers procédés : point de vue (on voit les évenements par les yeux du peintre), abondance de couleurs, distorsion de l'espace ou encore mouvements de caméra complexes. Pour sa structure narrative, le réalisateur s'est appuyé sur les travaux de l'écrivain viennois Arthur Schnitzler qui utilise lui aussi "le mélange du réel et du rêve, du quotidien et de la folie, les jeux de miroirs, de manège, de carrousel".

D'une propriété neurologique à son application

Raoul Ruiz exploite dans Klimt une propriété découverte par des neurologues appelée "cerveau volant" et qui suppose que, lors de la projection cinématographique, le cerveau imprègne les images les plus réalistes du film d'une aura d'irréalité. Pour tirer profit de cette découverte, Ruiz provoque une impression d'incertitude face à ce que le spectateur peut voir. Il confie : "cela peut s'expliquer par le déplacement d'objets, de murs, par le changement constant des sources de lumière et par le jeu chorégraphique des comédiens, par la fragmentation de l'action, par l'exclusion ou le déplacement des points narratifs". Si dans Le Temps retrouvé, le réalisateur comptait une soixantaine de ces procédés, il y en aurait plus du double dans Klimt.
4 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Commentaires

Voir les commentaires