Mon AlloCiné
    Le Parrain, 3e partie
    Le Parrain, 3e partie
    Date de sortie 27 mars 1991 (2h 40min)
    Avec Al Pacino, Diane Keaton, Andy Garcia plus
    Genres Drame, Policier
    Nationalité américain
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    4,2 12928 notes dont 436 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Atteignant la soixantaine, Michael Corleone désire à la fois renouer avec les siens et se réhabiliter aux yeux de la société, surtout de l'Eglise. Il arrivera presque a ses fins, mais sa vie passée et ses anciens ennemis le rattraperont plus vite.
    Michael Corleone est fatigué. Il veut prendre ses distances avec les activités mafieuses de sa famille. Il veut convertir ces activités en affaires légales. Kay, son ex-femme, lui fait même accepter que leur fils devienne un chanteur d'opéra et ne reprenne pas les activités familiales.
    Pendant ce temps, la fille de Michael, Mary, et son neveu, le fils de Sonny, Vincent, nouent une idylle qui n'est pas la bienvenue dans la famille.
    Il décide d'aider le Vatican à renflouer ses caisses et reçoit en échange le contrôle d'une entreprise immobilière leur appartenant. Attisant la jalousie de ses pairs, Michael échappe de justesse à un attentat commis par l'un d'eux. Vincent se propose alors pour reprendre les affaires de la famille en main.
    Titre original

    The Godfather: Part III

    Distributeur United International Pictures (UIP)
    Récompenses 14 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1990
    Date de sortie DVD 10/10/2001
    Date de sortie Blu-ray 05/11/2008
    Date de sortie VOD 30/05/2014
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 11 anecdotes
    Budget 54000000 $
    Langues Anglais, Italien
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 75938

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (1.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    Le Parrain, 3e partie Bande-annonce VF 4:21
    Le Parrain, 3e partie Bande-annonce VF
    43 709 vues

    Interviews, making-of et extraits

    Sofia Coppola Interview 2: Elephant, Gloria, Le Parrain, 3e partie, Somewhere, Twilight - Chapitre 1 : fascination 7:55
    Sofia Coppola Interview 2: Elephant, Gloria, Le Parrain, 3e partie, Somewhere, Twilight - Chapitre 1 : fascination
    196 231 vues
    Merci Qui? N°28 - "Le Parrain" 2:34
    Merci Qui? N°28 - "Le Parrain"
    31 426 vues
    La Minute N°100 - Friday 16 November 2007 4:51
    La Minute N°100 - Friday 16 November 2007
    66 149 vues
    9 vidéos

    Acteurs et actrices

    Al Pacino
    Rôle : Michael Corleone
    Diane Keaton
    Rôle : Kay Adams
    Andy Garcia
    Rôle : Vincent Mancini
    Talia Shire
    Rôle : Connie Corleone Rizzi
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    Estonius
    Critique positive la plus utile

    par Estonius, le 07/02/2013

    5,0Chef-d'oeuvre
    On retrouve Al Pacino excellent dans le rôle de Michael Corleone mais vingt ans plus tard. Diane Keaton est remarquable ...
    Lire la suite
    hkhlemalade
    Critique négative la plus utile

    par hkhlemalade, le 29/12/2009

    0,5Nul
    Si les 2 premiers était magistraux, le dernier épisode de la saga est une merde magistrale. En plus d'etre l'une des ...
    Lire la suite
    Toutes les critiques spectateurs
    45% (197 critiques)
    30% (130 critiques)
    15% (65 critiques)
    7% (31 critiques)
    2% (8 critiques)
    1% (5 critiques)
    Votre avis sur Le Parrain, 3e partie ?
    436 Critiques Spectateurs

    Photos

    14 Photos

    Secrets de tournage

    "La mort de Michael Corleone", titre provisoire

    Le Parrain, 3e partie devait s'intituler "La Mort de Michael Corleone". Mais les producteurs ont refusé ce titre, jugé trop violent et révélateur.

    L'affaire Banco Ambrosiano

    Une partie du scénario écrit pour Le Parrain 3eme partie prend directement source dans le scandale au début des années 80, autour de la Banco Ambrosiano. Cette banque italienne était en lien étroit avec la Mafia et la Banque du Vatican et transférait secrètement des fonds aux 4 coins du monde. Certains des personnages du Parrain 3eme partie s'inspirent des principaux protagonistes de la Banco Ambrosiano: cela vaut pour l'évêque Gilday (inspiré de... Lire plus

    Fin alternative

    Francis Ford Coppola a d'abord imaginé une violente mort pour Michael Corleone. Le Parrain 3eme partie devait finir sur une fusillade devant une église, à l'issue de laquelle Corleone s'écroule, mortellement touché par une balle. Il a été décidé que le personnage ne décèderait que bien des années après, à un âge très avancé, n'en déplaise à Coppola, qui y voyait un dénouement bien trop facile pour un héros aussi cruel.
    11 Secrets de tournage

    Dernières news

    Le Top 100 cinéma de la Rédaction d'AlloCiné
    NEWS - Culture ciné
    samedi 6 mai 2017
    De La Sortie de l'usine Lumière à Lyon en 1895 à aujourd'hui, les rédacteurs d'AlloCiné ont voté pour leurs cent films préférés...
    Dimanche soir à la télé : on mate "Phone Game" et "Le Parrain 3"
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 5 février 2017
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme :...
    14 news sur ce film
    Films recommandés
    Le Parrain, 2e partie
    Le Parrain, 2e partie
    Le Parrain
    Le Parrain
    Scarface
    Scarface
    Les Incorruptibles
    Les Incorruptibles

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1990, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1990.

    Commentaires

    • Clément R
      un film que je trouve trop sous-estimer, et trop souvent critiquer critiquer a tort, alors que pour moi c'est une suite logique et même une une belle suite que je trouve émouvante et nostalgique, certes il y'a quelques longueurs mais ça ne ma pas déranger (au moment ou j'écrit ce commentaire je viens de faire un sale apéro du coup peut être que mon écriture ou ma formulation est un peu chelou, mais le coeur y est, je vous souhaite un bon visionnage
    • Naughty Dog
      16 ans après la formidable 2e partie, Francis Ford Coppola et Mario Puzzo décident de faire ce Parrain 3 à la demande de la Paramount (et et suite aux déconvenues au box-office du réalisateur).Ayant toujours conçu le Parrain comme un diptyque, Coppola trouva rapidement la voie qu'il comptait prendre, en délaissant le milieu mafieux et s'intéresser à un Michael Corleone vieillissant.Un temps intitulé La Mort de Michael Corleone, cet épisode fait plus office de grand épilogue (avec forcément ces qualités et ses défauts).Près de 20 ans après, on retrouve un Michael Corleone brisé en proie au chagrin et cherchant la rédemption.Comme toute symphonie, ce 3e épisode qui se déroule en 1979 fait de nombreux parallèles avec le 1er et garde un œil tourné vers le passé, avec regrets et amertume (que ce soit le magasin Genco Oil ou bien les divers plans siciliens), nous montrant les tentatives de Don Corleone à se ranger, reconquérir sa famille pour sa sauver lui-même (au détriment des autres Familles).C'est donc bien un drame personnel et familial auquel nous assistons, dans une œuvre personnelle, avec la bonne idée de traiter le Vatican comme une mafia ancestrale (en incluant le scandale de la banque Ambrosio et le décès de Jean-Paul 1er comme éléments canoniques).Andy Garcia livre une de ses meilleures performances en Vincenzo Mancini, et Al Pacino élève réellement le tout dans ce dernier tour de piste de Michael Corleone.Winona Ryder devait à la base interpréter le rôle de Mary,finalement revenu à Sofia Coppola elle-même(la fille du réalisateur et réalisatrice qu'on connait) pour cause de maladie. Son manque d'expérience se voit à l'écran, mais je trouve que le côté fragile et innocent de ce personnage transparait un peu plus.Certes, l'écriture est peut-être moins fine qu'avant via des évènements qui peinent à se renouveler, ou encore une mise en scène globalement moins inspirée, mais le tout révèle réellement tout son potentiel lors de la dernière heure,tout simplement excellente et nous abreuvant d'une scène d'anthologie.En d'autres termes, une très belle conclusion,qui clôt la saga (un 4e et denier était prévu en 99,prenant la structure du Parrain 2 pour nous montrer la jeunesse de Sonny Corleone ainsi que la vie de Vincenzo en tant que nouveau Don, mais la mort de Mario Puzzo à l'auré de l'an 2000 mit ce projet dans les limbes)
    • Orphan Boy
      Un bon cru, comme le reste de la trilogie. Seul regret, cette scène finale avec Al Pacino que je trouve sortie de nulle part et mal faite!
    • tontonfranck
      Je viens de le revoir pour la énième fois et à chaque fois j'en découvre plus, contrairement aux deux premiers épisodes (que je vénère tout autant, cela va sans dire).La longue séquence de l'opéra est à montrer à tous les apprentis réalisateurs et monteurs. Quel génie!
    • demoph
      J'ai beau chercher, je ne comprends pas les critiques contre ce film. C'est un chef d’œuvre, et il conclut la seule trilogie qui soit pour moi entièrement constituée de chef d’œuvre. Il est difficile d'en sortir un du lot. Le premier est celui qui gère le mieux son intrigue, et qui a le meilleur rythme. A peu près tout y est parfait. Le deuxième a une intrigue plus tordu, avec les scènes à Cuba puis le procès... On passe de péripétie en péripétie sans toujours bien saisir les tenants et aboutissants, mais la structure du film (deux histoires montés en parallèles) est exceptionnelle, et c'est celui où les liens familiaux sont les mieux dépeints notamment lors des face à face entre Michael et Fredo ou Kay. Le troisième est celui qui a le moins de scène d'action, qui est le plus contemplatif. Il faut attendre une heure pour voir la traditionnelle fusillade qui lance l'intrigue. Mais il a le plus beau dernier acte où par un montage miraculeux Coppola superpose les règlements de compte mafieux, les tentatives d'un assassin de tuer Michael et un opéra. C'est une séquence d'anthologie où la mise en abyme de la saga à travers l'opéra est très réussie. Et avant ce dernier acte, il y avait déjà eu de nombreuses séquences excellentes, rendues encore meilleures par un casting toujours parfait.
    • Des images et des mots
      Ilfaut au moins avoir vu une fois dans sa vie ce film, dans lequel on suit avecintérêt et pour la dernière fois le destin de la famille Corleone, intimementmêlée à l’histoire de l’Amérique au XXème siècle. Cette famille est le miroirdes logiques brutales qui sont à l’œuvre dans la société. On suit les bonheurset les malheurs (surtout les malheurs) de ce clan, mais on suit en particulierle parcours de Michael Corleone, joué par l’excellent Al Pacino, personnage tragique par excellence, qu’on croirait sorti d’une pièce de Shakespeare. Son parcoursest celui d’un homme qui n’a pas réussi à échapper à son milieu d’origine, àcette famille criminelle dont il vomissait les pratiques dans le premier voletde la trilogie. Les autres personnages sont tous très travaillés, on assiste à unevéritable galerie de portraits, de trognes. L’aspect dramatique est nourri parle passage de témoin entre deux générations. Car en effet, le passage du tempsest un thème qui nourrit toute la trilogie. Au final on a un film long maiséquilibré, on n’a pas affaire à un grand film. Car on revient de loin, Coppoladut batailler avec les producteurs afin d’imposer sa vision de l'histoire,adaptée du roman homonyme à succès de Mario Puzo, qui participa au scénario. Lerésultat ? Un triomphe commercial, qui rapporta des millions de dollars. A lavision de ce film, on peut dire que Coppola n’a pas volé ce succès, car on enressort ébloui au vu de sa profondeur et de sa richesse dramatique. Et quellemusique ! Vous pouvez lire ma critique complète (illustrée et accompagnéed’extraits) de la trilogie Le Parrain ainsi que d’autres critiques et articlessur le cinéma ainsi que des extraits de films sur mon blog : https://7emeart.wordpress.c...
    • guillaume75
      Evidemment, ce troisième et dernier épisode est "faible" en comparaison des deux premiers, mais le Parrain 3ème Partie n'en demeure pas moins un film personnel (Coppola aborde implicitement le deuil de son fils, mort quelques années plus tôt d'un accident). Oui, Sofia Coppola n'est pas très bonne, oui, ce dernier opus n'atteint pas dans sa globalité la puissance narrative des précédents, mais mon Dieu, quelle fin ! Le dernier acte est l'un des plus beaux moments de cinéma jamais filmé. La Parrain 3, finalement, est le plus émouvant. Le Parrain 3 n'est pas le film parfait qu'on voudrait qu'il soit, mais tout simplement un chef-d'oeuvre incompris et l'une des plus belles oeuvres de son auteur, peu importe les monuments qui l'ont précédé.
    • moi!
      J'ai détésté le coté "je regrette ce que j'ai fait" de plus on retrouve pas l'ambiance du Parrain et que c'est long mon Dieu les blabla ne s'arréte jamais, c'est fort dommage je suis fan du 1, le 2 ça allait mais alors le dernier volet est juste à oublier pour moi...
    • Chico54
      Je suis pas d'accord . Celui-là est quand même nettement mieux que le 2 . Le 2 ne vaut absolument rien
    • moi!
      Trilogie décrescendo:le 1: génialle 2: pas malle 3: bof
    • philippe U.
      Une très bonne conclusion pour une trilogie
    • dino Velvet.
      beaucoup plus passionnant que les deux autres d'une lenteur mortelle
    • W-Davo-W
      Moins bien que les 2 premiers mais un très bon film et une bonne conclusion 4.5/5
    • Anthony Cin?ma 24
      Mon père qui écoute la très célèbre musique du parrain version VF "Patrick Fiori" euh..
    • Ozzmovies
      Le plus émouvant, le plus nostalgique. Une sublime conclusion d'une famille ayant dominé ses adversaires et ennemis pendant un siècle entier.5/5
    • valxavier
      Quelqu'un connait la chanson interprétée par Talai Shire lors de la fête du début ?
    • BiggerThanLife
      Oh tu es un homme de gout toi ;) ^^ Bravo ! Continue à fouiller dans ces années là, tu y trouveras des perles !
    • BiggerThanLife
      Merci Monsieur Coppola pour cette superbe conclusion. C'est un cadeau que vous nous avez fait, comme la cerise sur un magnifique gateau.
    • BiggerThanLife
      Je trouve au contraire qu'il se marie bien au deux premiers lors d'un marathon des trois films. Les références sont plaisantes. Cela dit vue les dates de tournage ce film est forcément à part.
    • Guillaume C.
      Le film fait parfois référence aux évènements passés de manière peu subtile, comme pour nous rappeler en nous tapant un peu trop fort sur l'épaule qu'il fait bien parti de la trilogie LE PARRAIN. Mais ce film reste tres efficace et tres puissant.Disons que si on se lance dans un marathon avec les 3 films, on peut etre un peu deçu avec ce film apres avoir passé 6h face à la perfection. J ai préféré voir ce 3eme volet "esseulé", en dehors du contexte de la trilogie. Apres... les gouts et les couleurs...
    Voir les commentaires
    Back to Top