Notez des films
Mon AlloCiné
    Derrière le miroir
    Derrière le miroir
    10 novembre 2015 en DVD / 1h 35min / Drame
    De Nicholas Ray
    Avec James Mason, Barbara Rush, Walter Matthau
    Nationalité américain
    Spectateurs
    3,7 73 notes dont 14 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Ed Avery, un professeur malade, accepte d'atténuer ses souffrances en testant un nouveau traitement à la cortisone. Peu à peu, il perd la raison et terrorise sa femme et son fils.
    Titre original

    Bigger than Life

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1956
    Date de sortie DVD 10/11/2015
    Date de sortie Blu-ray 26/06/2018
    Date de sortie VOD -
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 18824

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 10.40 €
    Derrière le miroir
    Derrière le miroir (DVD)
    neuf à partir de 11.44 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Acteurs et actrices

    James Mason
    Rôle : Ed Avery
    Barbara Rush
    Rôle : Lou Avery
    Walter Matthau
    Rôle : Wally Gibbs
    Robert F. Simon
    Rôle : Dr. Norton
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Spectateurs

    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 1123 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,0
    Publiée le 9 juin 2014
    Je suis assez surpris que beaucoup de critiques citent "Derrière le miroir"(1956) comme étant le meilleur film de Nicholas Ray. Car ce n'est certainement pas celui qui a le mieux subi l'épreuve du temps. Un professeur victime d'un mal mystérieux accepte un traitement expérimental à la cortisone. À partir de ce moment,ses réactions changent radicalement. Il devient irascible,menaçant,et profère des injures mystiques. James Mason y a vu ...
    Lire plus
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 500 critiques

    2,5
    Publiée le 3 août 2007
    Pas le meilleur film de Nicholas Ray. Mais une oeuvre qui tient beaucoup à la performance d'acteur de James Mason, qui a lui-même participé au scénario. Dans le rôle de ce professeur mégalomane, accro à la cortisone, qui sombre brusquement dans la folie et la démence, James Mason réalise une prestation forte et étonnante. Derrière la caméra, Nicholas Ray, qui a lui-même connu des problèmes de drogue, s'accroche comme il peut pour ...
    Lire plus
    JoeyTai
    JoeyTai

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 319 critiques

    3,0
    Publiée le 19 mai 2011
    Nicholas Ray dénonce les effets secondaires de certains médicaments prétendument miracles. Dans le cas présent, il s'agit de la cortisone. James Mason, qui incarne un professeur heureux tant professionnellement que personnellement, est atteint d'une maladie grave nécessitant la prise de cortisone. Ce médicament, pris en trop grande quantité car addictif, provoque chez lui un changement de personnalité : hyperactivité, nervosité, ...
    Lire plus
    AdolfoRamirez
    AdolfoRamirez

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 43 critiques

    2,5
    Publiée le 15 septembre 2008
    Un film efficace qui joue sur le contraste avant/après. Alors que la première partie présente cette famille typiquement américaine, heureuse et idéale, voilà que le modèle familial vole en éclats. Parce que le père est malade, il doit subir un traitement à la cortisone et la drogue s'introduit dans cette famille parfaite. Le contraste est saisissant, et aussi inattendu que la dépendance du père à la drogue, la folie dans laquelle il ...
    Lire plus
    14 Critiques Spectateurs

    Photo

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1956, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1956.

    Commentaires

    • VeganForAnimalRights
      Une histoire qui a probablement inspiré Stephen King pour The Shining.La psychose du héros le rend - parfois - étonnamment lucide sur des sujets déjà d'actualité dans les US des années 1950 :Quelle est la principale invention de l'homme ? [...] C'est l'alphabet !Et on nous oblige à apprendre à ces gosses à lire en reconnaissant visuellement les mots ! Comme si l'anglais était fait d'idéogrammes à la chinoise !Et on s'étonne qu'ils se perdent même dans les bandes illustrées !Il [faut] le retour à l'ancien système. Ça va plus loin que l'ancien système.Il faut revenir aux vraies bases, avant qu'il ne soit trop tard. Nous préparons une race de minus mentaux !Toutes ces balivernes dites... expression de soi, liberté d'action, plein développement et sécurité émotionnelle, alors que le monde va exploser !Si la République doit survivre, il faut réapprendre les vieilles vertus du travail, de la discipline et du devoir.
    Voir les commentaires
    Back to Top