Mon Allociné
Cris et chuchotements
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Cris et chuchotements
Date de reprise 21 décembre 2016 - Version restaurée
Date de sortie 20 septembre 1973 (1h 30min)
Avec Ingrid Thulin, Liv Ullmann, Harriet Andersson plus
Genre Drame
Nationalité Suédois
L'émission Séances (1) Ce film en VOD
Presse
4,0 1 critique
Spectateurs
3,8534 notes dont 56 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Dans un manoir vivent trois soeurs, Karin, Maria, Agnès, et la servante Anna. Agnès, atteinte d'un cancer de l'utérus, est en train de mourir. Karin, Maria et Anna se relaient à son chevet, et tentent de l'aider à passer ses derniers moments. Avant que la jalousie, la manipulation et l'égoïsme ne finissent par s'inviter à cette veillée funèbre...
Titre original Viskningar Och Rop
Distributeur Les Acacias
Récompenses 5 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 1972
Date de sortie DVD 19/06/2001
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 6 anecdotes
Box Office France 1 330 796 entrées
Budget $ 400 mil
Date de reprise 21/12/2016
Langues Suédois
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 40802

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Les séances par ville
Voir plus de villes
Pour visionner Cris et chuchotements en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Cris et chuchotements
Définition standard
VOSTFR
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Cris et chuchotements (DVD)
Date de sortie : mardi 16 février 2010
neuf à partir de 4.90 €
Cris et chuchotements - DVD Zone 1 (DVD)
Date de sortie : mardi 19 juin 2001
neuf à partir de 22.78 €

Interview, making-of et extrait

<strong>Ma scène préférée</strong> N°156 - Ma scène préférée - Eva Green 1:29
Ma scène préférée N°156 - Ma scène préférée - Eva Green
17 759 vues

Acteurs et actrices

Ingrid Thulin
Ingrid Thulin
Rôle : Karin
Liv Ullmann
Liv Ullmann
Rôle : Maria
Harriet Andersson
Harriet Andersson
Rôle : Agnes
Erland Josephson
Erland Josephson
Rôle : David, le médecin
Casting complet et équipe technique

Critique Presse

  • Première
1 article de presse

Critiques Spectateurs

Antonin T.
Critique positive la plus utile

par Antonin T., le 22/03/2013

5,0Chef-d'oeuvre

Simplement exceptionnel Le senario, les actrice, la mis en scène...

Le comptoir du cinéphage
Critique négative la plus utile

par Le comptoir du cinéphage, le 21/06/2014

3,0Pas mal

Un véritable classique du cinéma, qui je l'avoue, m'avait complètement échappé. Participer à une soirée entre cinéphiles... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
43% 24 critiques
41% 23 critiques
4% 2 critiques
5% 3 critiques
5% 3 critiques
2% 1 critique
56 Critiques Spectateurs

Photos

Secrets de tournage

Période douloureuse

Ingmar Bergman réalisa Cris et chuchotements alors qu'il traversait une douloureuse période de sa vie. Il venait en effet tout juste de rompre avec Liv Ullmann, l'une de ses actrices fétiches, qui partageait alors sa vie. Bergman, le cinéaste des femmes par excellence, était aussi encore durement éprouvé par la mort de sa mère, survenue quatre années plus tôt. Agissant comme une catharsis avec Cris et chuchotements, il fait une nouvelle fois le point sur son rapport avec les femmes. Pour la petite histoire, une fille naquit de son idylle avec Liv Ullmann : Linn Ullmann. Celle-ci a été créditée dans plusieurs de ses films dans des rôles d'enfants, dont Cris et Chuchotements. La jeune fille devint par la suite critique littéraire, puis auteure de romans. Sa première oeuvre, "Före du sover" ("Avant que tu t'endormes") est sortie en 1999.

L'usage de la couleur

La couleur, ici le rouge, joue un rôle essentiel dans Cris et chuchotements. Les critiques affirment même que son usage dans ce film est sans doute le plus sophistiqué que dans toute sa filmographie. Ce n'est qu'en 1963 que Ingmar Bergman passa à contre-coeur à la couleur, pour Toutes ses femmes. Même après celui-ci, Ingmar Bergman continua malgré tout à faire usage du noir & blanc, comme dans Persona, L'Heure du loup ou La Honte. Dans son livre "Images" (publié chez Gallimard en 1992), Ingmar Bergman écrivait à propos de l'usage de la couleur :"tous mes films peuvent être pensés en terme de noir & blanc, exception faite de Cris et chuchotements. Dans le scénario, il est précisé que le rouge représente pour moi l'intérieur de l'âme. Lorsque j'étais enfant, j'imaginais l'âme comme une sorte de dragon, ou une ombre flottant dans l'air sous la forme d'une fumée bleutée, une énorme créature ailée, mi poisson mi oiseau. Mais à l'intérieur du dragon, tout était en rouge". Toutefois, le rouge de Cris et chuchotements ne représente pas seulement l'âme des personnages, mais aussi la souffrance, la mort, et le sang.
6 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1972, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1972.

Commentaires

  • Trelkovsky

    Un immense chef d'oeuvre. Rares sont les films qui ont aussi bien fait ressentir la souffrance physique et surtout psychologique que celui-ci ...

  • B-Lyndon

    Mon avis :
    Des cris. Des chuchotements. Des gémissements. Des souffrances. Et la mort...Le temps s'avance. La pendule dit oui. Dit non. La lumière est tamisée, naturelle. Elle inonde les chambres, comme la mort inonde les esprits. La mort. Elle est partout, palpable. Elle se touche sur les murs, les murs rouges sangs, se sent dans les cris. Car chacune des femmes la hurle, de sa bouche, de ses yeux qui pleurent, grands ouverts. Elles sont quatre. Cajolées par la fin. L'anéantissement grondant, menaçant. Dont l'une plus que les autres. Couchée sur un lit, n'en finissant plus de mourir, n'en finissant plus de hurler, torturée par ses tourments et son cœur qui cesse, petit à petit, de battre, au rythme douloureux des aiguilles qui tournent. Tic. Tac. Tic. Tac. Ouf ! On l'aura compris, chers amis dépressifs qui souhaitent reprendre goût à la vie, abstenez-vous. Puisque ici, tout est question de souffrance. La souffrance qui, dans cette immense château, germe en tout être. Bergman filme, avant-tout, la peur. Il dessine, de gros plans en gros plans, des frustrations qui n'ont plus rien d'ordinaires. Des visages de femmes rarement aussi effrayées. Des sœurs finissants même répugnées par la silhouette de leur propre sœur. Le cinéaste suédois dévoile avec Cris et Chuchotements un monde sans pitié ni pardon, vide de bonheur comme d'humanité. Où la seule issue possible serait l'innocence, les souvenirs et les rires de l'enfance.

  • FanAvatar09

    Très particulier mais un film à voir absolument pour son ambiance si froide et étrange.
    4,5/5

Voir les commentaires