Mon AlloCiné
    La Jeune fille et la mort
    La Jeune fille et la mort
    Date de sortie 29 mars 1995 (1h 45min)
    Avec Sigourney Weaver, Ben Kingsley, Stuart Wilson plus
    Genre Drame
    Nationalités américain, britannique, français
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Spectateurs
    3,5 1300 notes dont 106 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Paulina Escobar, victime il y a quelques années de la dictature militaire de son pays, croit reconnaitre la voix et le rire de son tortionnaire dans l'homme, le docteur Roberto Miranda, venu raccompagner son mari tombé en panne.
    Titre original

    Death and the Maiden

    Distributeur -
    Voir les infos techniques
    Année de production 1994
    Date de sortie DVD 17/05/2000
    Date de sortie Blu-ray -
    Date de sortie VOD 03/02/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage -
    Budget 12 000 000 $
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa -

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (2.99 €)
    à partir de (7.99 €)
    à partir de (2.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 16.50 €
    neuf à partir de 7.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY

    Bande-annonce

    La Jeune fille et la mort Bande-annonce VO 1:46
    La Jeune fille et la mort Bande-annonce VO
    9 425 vues

    Acteurs et actrices

    Sigourney Weaver
    Rôle : Paulina Escobar
    Ben Kingsley
    Rôle : Dr. Roberto Miranda
    Stuart Wilson
    Rôle : Gerardo Escobar
    Krystia Mova
    Rôle : La femme du Dr. Miranda
    Casting complet et équipe technique

    Critiques spectateurs

    stebbins
    Critique positive la plus utile

    par stebbins, le 26/02/2007

    5,0Chef-d'oeuvre
    Un fabuleux film politique porté par un trio d'acteurs époustouflant. Sigourney Weaver est magistrale dans ce rôle de ...
    Lire la suite
    Chafik Bedjaoui
    Critique négative la plus utile

    par Chafik Bedjaoui, le 10/08/2011

    0,5Nul
    le pire film de polanski un vrai navet rien n est crédible
    Toutes les critiques spectateurs
    28% (30 critiques)
    40% (42 critiques)
    20% (21 critiques)
    9% (10 critiques)
    2% (2 critiques)
    1% (1 critique)
    Votre avis sur La Jeune fille et la mort ?
    106 Critiques Spectateurs

    Photo

    Dernières news

    De la scène à l'écran : 5 face-à-face de légende
    PLAYLIST - Culture ciné
    mardi 4 mars 2014
    Mater / Zapper : votre soirée TV du mercredi 17 juillet 2013
    NEWS - Séries à la TV
    mercredi 17 juillet 2013
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir ou ne pas voir....
    Films recommandés
    Cotton Club
    Cotton Club
    Un frisson dans la nuit
    Un frisson dans la nuit
    Le Canardeur
    Le Canardeur
    Les Prédateurs
    Les Prédateurs

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1994, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1994.

    Commentaires

    • raphaelK
      Polanski revient ici à son cadre de prédilection : le huis clos, à la différence près que celui-ci semble plus ouvert à une réflexion politique car il prend les dictatures sud-américaines des années 1970 - 1980 comme toile de fond. Une ancienne opposante au régime se trouve donc confrontée à son ex-tortionnaire qu'elle séquestre et qu'elle veut juger. S'ouvre alors, dans la maison de la vengeresse et de son mari une mise en scène de procès qui confrontera les notions de justice et de revanche, de vérité objective et de ressentis affectifs, de légalité et de légitimité. Polanski ne tranche jamais véritablement dans ces oppositions que lui-même dispose et au lieu d'apporter des réponses, celui-ci préfère poser des questions ouvertes. La fin, aussi peu rassurante que possible, préfère opter pour une hypothèse peu probable quoique terrifiante. Sigourney Weaver compose un personnage constamment sur le fil du rasoir, oscillant entre désir de vendetta et souci d'impartialité ; trouvant un difficile équilibre entre la retenue dramatique et l'hybris tragique.
    • angelabassompierre
      Vu plusieurs fois à la télé c'est grave, film intimiste et peu courant, ça fait frissonner.... tellement polanski.
    • bibialien
      Un huis-clos tout en émotion. Même si ce film revête des imperfections, le sujet reste douloureux et on ne peut y être indifférent. Sigourney est égale à elle-même à savoir fragile et forte à la fois
    • -Bat(e)man-
      Autant de sobriété pour un rendu aussi magistral, splendide. Polanski s'efface derrière sa caméra pour filmer avec intimité ce trio, se servant du décor avec parcimonie pour un rendu toujours plus tendu. En plus de sa structure dramatique extrêmement bien maîtrisé, le film jouit aussi d'un trio d'acteurs au sommet qui campent leurs personnage en faisant preuve de beaucoup de retenus, rendant le film glaçant.
    • angelabassompierre
      excellent polanski, c'est initimiste et ça donne la chair de poule, garanti.
    • beautifulfreak
      Avant "Carnage", Polanski avait déjà réalisé un huis clos tiré d'une pièce de théâtre, mais là c'est beaucoup plus tendu, et on ne rit pas!
    • zlaan
      rien a ajouter, ce film est passionnant et criant de vérité. si bien qu'a la fin on se demande si c'est bien le tortionnaire en question, ou bien s'il n'avoue pas par jeu, après être passé si près de la mort, peut être a t'il envie d'y gouter ...
    • Slithar
      Trois acteurs parfaits. Un sujet poignant. Des personnages criant de vérité.Est-il besoin d'ajouter autre chose ? Death and the Maiden, à l'origine une pièce de théâtre, transformée en un film qui sait toucher sans jamais tomber dans le pathos, sans jamais paraitre irréaliste. Sans aucun doute une pièce maîtresse du réalisateur.
    Voir les commentaires
    Back to Top