Mon AlloCiné
    Louis Malle

    État civil

    Métiers Réalisateur, Scénariste, Producteur plus
    Nationalité Français
    Naissance 30 octobre 1932 (Thumeries, Nord, France)
    Décès 23 novembre 1995 à l'age de 63 ans (Beverly Hills, Los Angeles - USA)

    Biographie

    Né le 30 octobre 1932 dans le Nord de la France, Louis Malle grandit au sein d’une famille nombreuse et bourgeoise. Il se dirige rapidement vers le cinéma : il rentre à l’Idhec (devenue La Fémis) et devient assistant du commandant Cousteau. Il co-réalise Le Monde du silence, Palme d’or au Festival de Cannes en 1956. Il travaille ensuite sur Un Condamné à mort s'est échappé de Robert Bresson.

    A la marge de la Nouvelle Vague, Louis Malle réalise son premier long métrage à l’âge de 25 ans : Ascenseur pour l'échafaud. Un premier film remarqué, servi par la bande-originale de Miles Davis, distingué par le prix Louis Delluc en 1957. Le cinéaste fait à nouveau tourner Jeanne Moreau dans son deuxième film, Les Amants (1958). Traitant du thème de l’adultère, le film fait scandale en particulier en raison de son contenu explicite. Lors de sa sortie aux Etats-Unis, "Les Amants" ira même devant la Cour Suprême américaine, après plusieurs procès au sujet de son obscénité.

    Changement de registre avec Zazie dans le métro (1960), son troisième long métrage. Cette adaptation burlesque du roman de Raymond Queneau met en scène la jeune Catherine Demongeot et Philippe Noiret dans les rues de Paris. Avec Vie privée (1962), un essai sur le mythe de la star, et Viva Maria ! (1965), une comédie d’aventure dans le milieu du music-hall, Louis Malle fait tourner l’une des actrices les plus populaires de l’époque, Brigitte Bardot.

    De film en film, Louis Malle continue à explorer les genres (y compris le documentaire) et les registres. Sombre dans Le Feu follet (1963), l’histoire d’un homme alcoolique, dépressif et suicidaire (prix spécial du jury à la Mostra de Venise); plus intime, dans Le Souffle au Coeur (1971), faisant écho à des thèmes plus personnels. Inspiré de son histoire familiale, cette comédie dramatique aborde sans jugement le tabou de l’inceste. Elle fait l’objet d’une vive polémique. Il en sera de même pour Lacombe Lucien (1974), portant sur l’occupation. Le cinéaste fut en effet accusé de salir la Résistance, en « légitimant un collabo ».

    Suite à cette polémique, il décide de s’expatrier aux Etats-Unis. Il y tournera plusieurs films en anglais, dont La Petite (1978) dans lequel Brooke Shields fait ses premiers pas, et Atlantic City (1980), avec Burt Lancaster, Susan Sarandon et Michel Piccoli (Lion d’or à Venise en 1980). Après cette parenthèse américaine de 10 ans, au cours de laquelle il réalisera 7 films (dont 2 documentaires), il revient en France et tourne le film qui deviendra son plus grand succès public et critique : Au revoir les enfants (1987). L’occupation est à nouveau le thème central du film, mais avec un regard très différent de Lacombe Lucien, le film racontant cette période sombre de l’histoire du point de vue de deux jeunes garçons qui se lient d’amitié. L’un des deux garçons est juif et se réfugie dans ce collège catholique. L’histoire est partiellement autobiographique, Louis Malle ayant été témoin d’une situation similaire dans sa jeunesse. Au revoir les enfants décroche 7 César et le Lion d’or au Festival de Venise.

    Il dépeint à nouveau un milieu bourgeois dans Milou en mai (1990), qui raconte une dispute familiale au sujet d'un héritage, sur fond de révoltes de Mai 68. Le film décroche 4 nominations aux César. Dominique Blanc recevra celui de la meilleure actrice dans un second rôle. Puis, il réunit Juliette Binoche et Jeremy Irons pour l'histoire d'amour passionnelle, Fatale. Son dernier long métrage est Vanya, 42e rue, portant sur "Oncle Vania" de Tchekhov. Louis Malle décède le 23 novembre 1995 à Los Angeles.

    Ses premiers pas à l'écran

    Le Port du désir
    Le Port du désir
    1954
    Le Monde du silence
    Le Monde du silence
    1956
    Ascenseur pour l'échafaud
    Ascenseur pour l'échafaud
    1957
    Les Amants
    Les Amants
    1958

    Ses meilleurs films et séries

    Au revoir les enfants
    Au revoir les enfants
    1987
    Le Feu Follet
    Le Feu Follet
    1963
    La Petite
    La Petite
    1978
    Le souffle au coeur
    Le souffle au coeur
    1971

    Sa carrière en chiffres

    41
    Années de carrière
    10
    Récompenses
    33
    Films
    0
    Série
    40
    Nominations
    56,8 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 56 %
    Comédie dramatique : 16 %
    Romance : 16 %
    Fantastique : 12 %

    Ses stats sur AlloCiné

    0
    Vidéo
    1
    Photo
    4
    News
    74
    Fans

    A tourné le plus avec

    Jeanne Moreau
    Jeanne Moreau
    4 films
    Viva Maria! (1965), Le Feu Follet (1963), Les Amants (1958), Ascenseur pour l'échafaud (1957)
    Wallace Shawn
    Wallace Shawn
    4 films
    Vanya, 42e rue (1994), Crackers (1984), My dinner with André (1981), Atlantic City (1980)
    Maurice Ronet
    3 films
    Histoires extraordinaires (1968), Le Feu Follet (1963), Ascenseur pour l'échafaud (1957)
    Vie privée (1962), Les Amants (1958), Ascenseur pour l'échafaud (1957)
    Brigitte Bardot
    Brigitte Bardot
    3 films
    Histoires extraordinaires (1968), Viva Maria! (1965), Vie privée (1962)
    Commentaires
    • angelabassompierre
      mort si jeune.... mon préféré est sûrement "au revoir les enfants"!
    • thamnophile
      :) Très bon réalisateur dont j'ai plaisir à voir les films !
    • devlin6994
      Assez étonné de ne pas trouver son documentaire "God's Country" dans sa filmographie Allociné !
    Voir les commentaires
    Back to Top