Mon AlloCiné
    The Crown
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "The Crown" et de son tournage !

    Un créateur qui aime la royauté

    Le créateur et scénariste principal de The Crown, Peter Morgan, connaît bien la famille royale britannique, et plus particulièrement l’histoire de la Reine Elisabeth II. C’est la troisième fois qu’il en fait un personnage de fiction. Il est en effet le scénariste du film de Stephen Frears The Queen, sorti en 2006, qui s’intéresse aux événements survenus après la mort de la Princesse Diana, en 1997. Morgan est aussi l’auteur de la pièce The Audience, créée en 2013 avec à nouveau Helen Mirren dans le rôle de la monarque. Gros succès au West End Theatre, la pièce met en scène les différentes entrevues hebdomadaires entre la Reine et ses différents Premiers Ministres, tout au long de son règne.

    Un coach pour travailler l’accent

    Pour préparer son rôle de Winston Churchill dans The Crown, John Lithgow a travaillé avec un spécialiste des accents pour affiner son interprétation. La raison : au fil des décennies, l’accent britannique a sensiblement évolué et la production de la série a été particulièrement attentive à cette question. Outre Lithgow, plusieurs comédiens ont ainsi suivi quelques séquences avec Conacher, histoire d’être dans le ton.

    Des planches au petit écran...

    The Crown est le prolongement direct de la pièce The Audience, qui passait déjà en revue le règne de la Reine d’Angleterre. "Elisabeth II est un prisme unique par lequel étudier la seconde moitié du vingtième siècle", révèle Peter Morgan. "Mais on ne peut pas faire ça avec une pièce de deux heures. Je me suis d’abord dit que si on voulait regarder ces deux arènes, Buckingham Palace et 10 Downing Street (résidence du Premier Ministre) avec plus de précision, on pourrait certainement en faire trois saisons. Une reine jeune, une reine au milieu de sa vie, et une reine âgée. Et dès que j’ai commencé à travailler plus en détail, j’ai réalisé qu’il y aurait deux saisons rien que pour la jeune reine."

    Un projet au long cours

    La première saison de The Crown suit la Reine Elisabeth II de son mariage avec le Prince Philippe en 1947 jusqu’en 1955. Mais les producteurs et Netflix ont pris Peter Morgan au mot et annoncé leur ambition de couvrir tout le règne de la Reine jusqu’à nos jours à travers six saisons, pour un total de soixante épisodes. Les producteurs souhaitent renouveler le casting pour les saisons 3 et 4, et à nouveau pour les saisons 5 et 6, afin de refléter l’âge des personnages. Néanmoins, le scénariste Peter Morgan s’est concentré dans un premier temps sur la première paire de saisons. "J’attendrai de voir la réception avant d’envisager de continuer", a-t-il indiqué.

    Comment Netflix a remporté la bataille des diffuseurs...

    En décembre 2013, Peter Morgan et les producteurs de Left Bank Pictures ont commencé à rencontrer plusieurs diffuseurs pour leur proposer l’ambitieux projet The Crown. Leur premier rendez-vous fut avec les chaînes britanniques ITV et BBC, avant qu’ils ne se rendent à Los Angeles pour démarcher les chaînes américaines. Leur idée initiale était en effet que le programme ferait l’objet d’une coproduction entre un diffuseur britannique et une chaîne du câble américain. C’était sans compter sur le dernier rendez-vous américain, avec les responsables de Netflix. La plateforme de streaming a accepté immédiatement de s’engager pour deux saisons, budgétées à 100 millions de dollars pour 10 épisodes.

    Une porte à la taille de John Lithgow

    L’interprète de Winston Churchill dans The Crown est un très grand acteur. Au sens propre comme au sens figuré. Du haut de son mètre quatre-vingt treize, l’acteur américain mesurait 25 centimètres de plus que le célèbre homme d’Etat britannique. Et cela a posé problème pour certaines scènes censées se dérouler au 10, Downing Street, la demeure du Premier ministre. Pour que Lithgow rentre dans l’édifice censé représenter ce lieu, l’équipe technique a dû construire une porte plus grande que l’originale.

    Une nouvelle série pour Matt Smith

    Matt Smith, interprète du prince Philippe, est devenu mondialement célèbre en endossant le rôle-titre de Doctor Who en 2010. Entre 2013 (année de son départ de la cultissime série britannique) et 2016 (le lancement du programme de Netflix), il n’a pas fait de télévision. Pendant cette période, l’acteur s’est concentré sur sa carrière au cinéma, avec des choix éclectiques (notamment Lost River, avec Ryan Gosling). Mais Matt Smith ne pense pas que ses rôles soient si différents : "De bien des façons, le Docteur et Philippe sont des étrangers dans le monde dans lequel ils vivent. Ce sont des outsiders, comme aussi Bully dans Lost River. Je suis attiré par les gens qui se tiennent à la marge du monde dans lequel ils évoluent."

    Alex Jennings, d’un rôle de la famille royale à l’autre

    Interprète du duc de Windsor dans The Crown, Alex Jennings, acteur également apparu dans des films tels que Babel ou Bridget Jones : L’âge de raison, avait déjà incarné un membre de la famille royale britannique, sur grand écran. En 2006, il incarnait effectivement le prince Charles dans The Queen, un film écrit par Peter Morgan, créateur de la série de Netflix.

    Entre réalité et fiction

    The Crown s’inscrit dans une volonté de respecter la réalité historique. Néanmoins, cela n’empêche pas le scénariste d’injecter des éléments de pure fiction pour mettre en valeur les thèmes sur lesquels il a choisi de centrer son histoire. C’est par exemple le cas de la lettre de sa grand-mère, la Reine Marie, qui est donnée à Elisabeth à son retour à Londres après avoir appris la mort de son père, le Roi George VI. Il y est écrit qu’elle doit aussi faire le deuil d’Elisabeth Mountbatten pour devenir Elisabeth Regina. "Les deux Elisabeth seront fréquemment en conflit l’une avec l’autre, mais la Couronne doit toujours l’emporter. Toujours." Ce document n’a jamais existé.

    Une robe de mariée iconique

    C’est un somptueux clin d’œil à l’histoire. La réplique de la robe qu’Elisabeth II portait le jour de son mariage et qu’a revêtu Claire Foy pour la série a coûté à elle seule 30 000 Livres et a nécessité sept semaines de fabrication. L’originale avait été conçue par le couturier célèbre Norman Hartnell et avait coûté elle aussi très cher : la princesse de 21 ans avait utilisé des coupons de rationnement pour s’offrir les tissus, en plus d’un don de 200 coupons du gouvernement.

    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Stranger Things (2016)
    • Chernobyl (2019)
    • Dark (2017)
    • Family Business (2019)
    • The Handmaid’s Tale : la servante écarlate (2017)
    • Lucifer (2016)
    • Dans leur regard (2019)
    • Demain nous appartient (2017)
    • Le Grand Bazar (2019)
    • The Walking Dead (2010)
    • Peaky Blinders (2013)
    • Whiskey Cavalier (2019)
    • Black Mirror (2011)
    • Game of Thrones (2011)
    • Manifest (2018)
    • Big Little Lies (2017)
    • Riverdale (2017)
    • Sex Education (2019)
    • Suits : avocats sur mesure (2011)
    • The Rookie : le flic de Los Angeles (2018)
    Back to Top