Notez des films
Mon AlloCiné
    Versailles
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "Versailles" et de son tournage !

    Un budget conséquent

    27 millions d'euros pour produire dix épisodes. La somme allouée pour la saison 1 de la série de Canal + constitue le plus gros budget rassemblé pour une série produite en France. La reconstitution de l'époque de Louis XIV a été particulièrement soignée : près de 12% de cette somme a servi à la réalisation des costumes créés pour 100 personnages de premier plan et près de 200 comédiens faisant de la figuration.

    Le lien entre Jean-Pierre Jeunet à Versailles

    Responsable des costumes de Versailles, Madeline Fontaine a travaillé sur de très nombreux films avant de participer à la série créée par Simon Mirren et David Wolstencroft. Elle a notamment démontré toute sa créativité sur deux films de Jean-Pierre Jeunet : Le fabuleux destin d'Amélie Poulain et Un long dimanche de fiançailles. C'est la deuxième fois qu'elle travaille pour une série télévisée : en 2011, elle a effectivement participé au tournage de L'Epervier.

    Un long chemin avant d'arriver à l'antenne

    Cinq ans. C'est le temps qu'il aura fallu à la série pour arriver sur les écrans français. La première fois que Canal + a évoqué ce projet, en 2010, ce sont deux ex-scénaristes producteurs de Mad Men, Andre et Maria Jacquemetton, qui étaient en charge de son développement. Suite à des divergences créatives, ces derniers ont passé la main et ce sont Simon Mirren et David Wolstencroft qui ont pris le relais.

    Un château célèbre pour décor

    Plusieurs épisodes de la série ont été tournés au château de Vaux-le-Vicomte, en Seine-et-Marne. Un édifice bien connu des cinéphiles car il a accueilli en un demi-siècle plus d’une vingtaine de tournages de films. Si les productions françaises sont évidemment les plus nombreuses (Angélique et le Roy, Ridicule, entre autres), plusieurs longs-métrages américains ont également été filmés là-bas. Notamment Moonraker, Vatel et Marie-Antoinette.

    Simon Mirren, co-créateur voyageur

    Scénaristes à l'origine de Versailles avec David Wolstencroft, Simon Mirren a l'habitude travailler pour la télévision… quel que soit le pays. Après avoir oeuvré en Angleterre (sur MI-5 et Meurtres en sommeil), celui-ci a écrit pour plusieurs séries américaines : New York 911, Esprits criminels ou encore FBI : Portés Disparus. C'est aussi le neveu de la comédienne Helen Mirren (The Queen), que les sériephiles ont découvert dans la série Suspect numéro 1.

    Jouer avec la réalité historique

    Pendant l'écriture de la saison 1 de Versailles, les producteurs de la série ont fait appel à un conseiller historique, Mathieu da Vinha, directeur scientifique du Centre de recherches du château de Versailles. Sa mission : "préserver la vraisemblance". Ce qui est le cas selon lui pour le personnage de Bontemps (Stuart Bowman), le premier valet de Louis XIV. Mais pas pour le frère du roi, Philippe le duc d'Orléans (Alexander Vlahos), que l'on voit apparaître publiquement en femme et assassiner en public un courtisan dans l’épisode 1. "Sur ce point, je n'ai pas gagné", avoue l’intéressé.

    Un parallèle avec… Apple

    Interrogés sur ce qui les a intéressés dans l'écriture d'une série comme Versailles, Simon Mirren et David Wolstencroft ont fait un parallèle entre le célèbre château français et la société Apple. "Le monde entier a assisté à la transformation d’Apple en une marque planétaire par Steve Jobs", racontent-ils dans un entretien promotionnel. "Peu de gens, en revanche, savent que sans Louis XIV et Versailles, rien de notre monde actuel n’existerait en l’état. Versailles fut en son temps ce qu’Apple est devenu : une marque internationale. La toute première de l’Histoire."

    La préparation de George Blagden

    Interprète d'Athelstan dans Vikings, George Blagden, qui incarne Louis XIV dans Versailles, a expliqué la façon dont il s'est approprié le rôle phare de la série. Et il a quelque peu surpris son monde : "En général pour un casting, on vous donne une page de description du rôle", dit-il. "Là, c’était une phrase : 'Louis XIV, la figure la plus importante de toute l’histoire européenne.' J’ai dû tout imaginer (…)  Et puis Simon Mirren m’a demandé si je faisais de la boxe et il m’a dit de prendre des cours. Pour lui, on peut trouver dans ce sport quelque chose qui aide à cerner la personnalité d’un psychopathe. C’est ainsi qu’il voit Louis XIV."

    Lespert et Canal +, les retrouvailles

    Réalisateur des deux premiers épisodes de Versailles, Jalil Lespert est aussi actif derrière que devant la caméra. Les cinéphiles ont pu apprécier sa capacité à diriger des acteurs dans Yves Saint-Laurent et 24 Mesures, mais aussi ses talents d'acteur dans Le Petit Lieutenant ou Ne le dis à personne. Savez-vous qu'il a aussi joué dans une série télévisée ?. C'était en 2009, pour Pigalle La Nuit… déjà diffusée sur Canal +.

    Wolstencroft, prophète loin de son pays

    Le co-créateur de Versailles possède une petite particularité dans son curriculum vitae : s'il est né aux Etats-Unis (à Honolulu, sur l'île d'Hawaï), David Wolstencroft s'est imposé en tant que scénariste de télévision loin de son pays de naissance. Avant de participer à la création de Versailles, il a imaginé MI-5 et Perfect Crime, deux programmes diffusés en Angleterre. Il a en outre co-signé le scénario de Shooting Dogs, un film de Michael Caton-Jones sorti en 2005.

    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Sex Education (2019)
    • Ragnarök (2020)
    • You (2018)
    • The Witcher (2019)
    • The Walking Dead (2010)
    • Baron Noir (2016)
    • La Casa de Papel (2017)
    • Les Nouvelles aventures de Sabrina (2018)
    • Peaky Blinders (2013)
    • Demain nous appartient (2017)
    • The New Pope (2020)
    • Stranger Things (2016)
    • Outlander (2014)
    • The Mandalorian (2019)
    • New Amsterdam (2018) (2018)
    • The Handmaid’s Tale : la servante écarlate (2017)
    • Lucifer (2016)
    • Peur sur le lac (2020)
    • Grey's Anatomy (2005)
    • Magnum (2018) (2018)
    Back to Top