Mon compte
    Jusqu’ici tout va bien sur Netflix : comment l'acteur qui joue le méchant Oumar a-t-il décroché son rôle ?
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    -Journaliste streaming
    Elle avait attendu avec impatience l’arrivée de Netflix et s’était inscrite dans l’heure pour dévorer la première saison de Daredevil. Depuis, elle suit de près ce qui sort chaque semaine sur la plateforme pour se faire des soirées binge-watching et vous conseiller le meilleur des sorties streaming.

    C’est l’acteur et mannequin Djebril Zonga qui se glisse dans la peau de Oumar, baron de la drogue à qui le personnage de Nawell Madani doit une grosse somme d’argent dans Jusqu’ici tout va bien (Netflix).

    Dans Jusqu’ici tout va bien, à voir sur Netflix depuis le 7 avril, Nawell Madani joue Farah, une jeune journaliste dont la vie sombre dans le chaos lorsqu'elle aide son frère à échapper à la police. Sans le savoir, elle met sa famille dans la ligne de mire d'un baron de la drogue. C’est l’acteur et mannequin Djebril Zonga qui campe à l’écran ce fameux Oumar. Un homme d’apparence charmante, qui œuvre auprès des plus démunis, mais qui cache une certaine violence.

    Jusqu'ici tout va bien
    Jusqu'ici tout va bien
    Sortie : 2023-04-07 | 35 min
    Série : Jusqu'ici tout va bien
    Avec Nawell Madani, Djebril Zonga, Kahina Carina
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    2,5
    Voir sur Netflix

    On a pu voir le comédien en herbe au cinéma dans Les Misérables de Ladj Ly où il campe l’un des membres de la BAC et même dans la dernière série de Xavier Dolan, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé, le temps de quelques scènes. Mais si Djebril Zonga a pu décrocher ce rôle d’antagoniste, c’est grâce à sa partenaire dans la vie, qui n’est autre que Nawell Madani elle-même.

    Complices et chamailleurs à notre micro lors du Festival Séries Mania, les deux amoureux sont revenus sur leur collaboration :

    "Il ne voulait pas jouer dedans”, nous a confié l’humoriste. “Il m’a dit “J’ai fait une série, j’en fait pas deux. Après les gens vont m’enfermer là-dedans”. Il a accepté deux semaines avant le tournage. J’ai vu tout Paris, j’ai changé le personnage. Il m’a fait la misère jusqu’au bout. En plus il se baladait dans les bureaux et quand on écrivait les scènes, il me disait que c’était nul et qu’on y croyait pas. Et il me disait “Moi je ferais comme ça”. Et en fait il était en train de peaufiner son personnage".

    "J’ai dit non, tout simplement parce qu’on est aussi producteur de la série” finit par expliquer Zonga. “Et Nawell avait énormément de casquettes. Je ne voulais pas tout mélanger et rester en retrait. Et j’avais peur de jouer un méchant dans une série, surtout qu’on a pas assez de temps pour développer les personnages avec des épisodes de 30 min.".

    Les deux partenaires s’étaient déjà donné la réplique dans C’est tout pour moi en 2016, un film réalisé par Madani. Son mari y faisait une (courte) apparition remarquée.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top