Mon compte
    A voir au cinéma : Double foyer avec Max Boublil et Emilie Dequenne... Pourquoi ce casting ?
    Laëtitia Forhan
    Laëtitia Forhan
    -Chef de rubrique cinéma
    Fan de cinéma fantastique, de thrillers, et d’animation, elle rejoint la rédaction d’AlloCiné en 2007. Elle navigue depuis entre écriture d'articles, rencontres passionnantes et couvertures de festivals.

    Dans la comédie dramatique "Double foyer", Emilie Dequenne et Max Boublil forment un couple ayant décidé de ne pas vivre ensemble. Une décision qui étonne leur entourage et la société. Un film à découvrir en salles cette semaine.

    Double Foyer est le premier long métrage de Claire Vassé, ancienne critique de cinéma à Positif, puis à Zurban et autrice de romans (Bientôt la bête sera morte, Où va le chagrin quand il s’en va...).

    Le long métrage porté par Emilie Dequenne, Max Boublil, le jeune Arthur Roose, Michel Jonasz et Pierre Rochefort suit Lili et Simon, un couple qui s’aime, mais n’habite pas ensemble. Abel, l’enfant de cet amour, vit entre deux maisons. Un jour, les accidents de l’existence remettent en question leur mode de vie… Peut-on s’aimer sans vivre ensemble ? Question simple, réponse compliquée.

    Double foyer
    Double foyer
    Sortie : 21 février 2024 | 1h 25min
    De Claire Vassé
    Avec Emilie Dequenne, Max Boublil, Arthur Roose
    Presse
    3,0
    Spectateurs
    2,6
    Séances (0)

    Questionner le vivre ensemble

    Cette histoire est née dans l'esprit de Claire Vassé, du croisement de deux thèmes qui parcourent ses romans : l'amour et l'espace. Cette dernière explique dans le dossier de presse : "La remise en question de nos modes d’habitation est dans l’air du temps, mais il n’empêche, des couples comme Lili et Simon, qui font « maison à part », il n’y en a pas encore beaucoup, surtout quand ils ont des enfants. En général, à un moment ou un autre, on finit par habiter ensemble.

    Qu’est-ce qui fait que l’on continue à s’accrocher à cette façon de vivre tout en se plaignant de la routine de nos vies, du désir qui s’émousse parce qu’il est englué dans les tâches ménagères ? La persistance de ce modèle, dans notre société qui a pourtant envoyé balader beaucoup de principes, me questionne beaucoup. Il faut croire qu’au-delà des questions matérielles d’organisation du quotidien, faire le choix de ne pas partager le même espace remet plus souterrainement en question nos façons de concevoir l’amour, l’intime, la liberté, l’absence de l’autre, la mort…"

    Max Boublil à contre-emploi

    Nour films

    Et pour incarner ce couple à part, la réalisatrice a engagé l'éternel "adulescent" Max Boublil qu'elle avait remarqué dans un film où il n'avait qu'un petit rôle. Elle explique : "Cela m’a suffi à me dire : ce comédien a le talent de rendre la gentillesse cinégénique. Ce qui correspond exactement à ce que je cherche à raconter  : des personnages qui n’ont pas besoin d’être « méchants » ou tordus pour être intéressants à regarder vivre.

    Je ne connaissais pas ses one-man-show ni ses chansons, mais le fait qu’on vienne d’horizons différents a été très bénéfique, cela a d’emblée créé, je crois, de la curiosité l’un envers l’autre et ensuite une entente très vivifiante. J’aime beaucoup sa légèreté et son humour, mais je veillais à ce que cela ne prenne pas le dessus sur son personnage, qui est dans une absence totale de second degré."

    Le naturel d'Emilie Dequenne

    Pour tenir le rôle de Lili, Claire Vassé a rapidement pensé à Emilie Dequenne. "Elle est pour moi l’une des plus grandes actrices francophones. Elle a cette grâce de pouvoir incarner une quotidienneté tout en étant d’une séduction folle. Elle s’est glissée dans la peau de Lili avec un naturel miraculeux.

    Nour films

    C’est aussi le couple qu’elle forme avec Max qui a été pour moi miraculeux. C’était crucial qu’on puisse croire instantanément à leur couple, à leur complicité, à leur amour, à leur désir l’un pour l’autre. Quand Émilie et Max se sont retrouvés face à la caméra lors des essais, j’ai immédiatement senti circuler entre eux l’énergie capable de transformer le quotidien en terrain de jeu et de sensualité."

    Notons que le tournage du film a eu lieu avant qu'Emilie Dequenne n'annonce être atteinte d'une forme de cancer rare.

    Et si Michel Jonasz figure au casting, dans le rôle du père de Lili, c'est un autre chanteur et musicien qui a composé la bande-originale du film. Les plus attentifs l'auront d'ailleurs reconnu dans la bande-annonce du film. C'est Guillaume Aldebert qui a composé la musique de Double Foyer et le morceau du générique.

    Double Foyer est à voir au cinéma dès ce mercredi 21 février.  

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top