Mon compte
    Back to Black : quelle est la différence entre le film et le célèbre documentaire Amy ?
    Laëtitia Forhan
    Laëtitia Forhan
    -Chef de rubrique cinéma
    Fan de cinéma fantastique, de thrillers, et d’animation, elle rejoint la rédaction d’AlloCiné en 2007. Elle navigue depuis entre écriture d'articles, rencontres passionnantes et couvertures de festivals.

    "Back to Black", biopic consacré à la chanteuse britannique Amy Winehouse sort ce mercredi 24 avril dans nos salles. Ce film qui rend hommage à l'interprète de "Rehab" est porté par Marisa Abela et Jack O'Connell.

    Après Bohemian Rhapsody consacré à Freddie Mercury, Rocketman, le biopic sur Elton John, Elvis avec Austin Butler dans le rôle-titre, I Wanna Dance with Somebody qui suivait le parcours de Whitney Houston et Bob Marley : One love, sorti le 14 février dernier voici Back to Black, biopic consacré à la chanteuse britannique Amy Winehouse, tragiquement décédée le 23 juillet 2011, à l'âge de 27 ans.

    Réalisé par Sam Taylor-Johnson (Nowhere Boy, Cinquante Nuances de Grey) et écrit par Matt Greenhalgh, Back To Black retrace la vie de l'interprète de "Rehab" à travers la création de l'un des albums les plus iconiques de notre temps, inspiré par son histoire d’amour passionnée et tourmentée avec Blake Fielder-Civil, incarné à l'écran par Jack O'Connell.

    Back To Black
    Back To Black
    Sortie : 24 avril 2024 | 1h 47min
    De Sam Taylor-Johnson
    Avec Marisa Abela, Jack O'Connell, Eddie Marsan
    Presse
    2,7
    Spectateurs
    3,5
    Séances (629)

    Une préparation intensive

    La jeune comédienne Marisa Abela, connue pour ses rôles de Yasmin Kara-Hanani dans la série Industry et de Ellie dans la série Cobra, prête ses traits à la chanteuse récompensée par 6 Grammy Awards. Et pour les besoins du film, cette dernière a pris des cours de chant durant 4 mois (c'est d'ailleurs elle qui chante dans le film), a perdu du poids et passait 2 heures et demie au maquillage chaque jour.

    Dean Rogers / STUDIOCANAL GmbH
    Back to Black

    Une préparation intensive pour laquelle Marisa Abela s'était préparée psychologiquement. Lors de la promotion du film, la comédienne britannique nous a confié avoir pris deux semaines de réflexion avant d'accepter de participer aux auditions.

    "J'ai pris ce temps parce que je voulais d'abord lire le scénario pour comprendre l'histoire que nous allions raconter. Ensuite, j'ai voulu faire plus de recherches sur Amy pour voir si je pouvais apporter quelque chose, s'il y avait des choses que je comprenais sur elle et que je pouvais canaliser de manière à ce que mon récit ait un sens. Une fois que j'ai trouvé ces liens et ce sentiment qui ne cessait de croître en moi, j'ai commencé à la comprendre et j'ai accepté d'auditionner."

    Un film tourné du point de vue d'Amy Winehouse

    De ses débuts dans des salles de jazz confidentielles à son apogée, le film retrace la vie d'Amy Winehouse du point de vue de la chanteuse. La réalisatrice Sam Taylor-Johnson explique dans le dossier de presse : "Je voulais réaliser un film du point de vue d’Amy – à travers son regard. Il n’y a que dans le texte et les mélodies de ses chansons qu’on peut vraiment percevoir sa vraie personnalité.

    Dean Rogers
    Back to Black

    J’ai choisi de raconter son histoire avec ses propres mots, à partir des chansons qu’elle a écrites – des chansons où elle mettait son âme à nu. Dans ses chansons, elle parlait de ses amours, de sa souffrance, de ses déceptions, toujours avec une profonde émotion et, le plus souvent, avec un humour féroce.

    "Back to Black" a remporté 5 Grammy et s’est vendu à 16 millions d’exemplaires et cette chanson donne à mon film son contexte émotionnel. À chaque rupture amoureuse, le cœur d’Amy bat plus fort et chacune de ses chansons exprime un déferlement passionné de ses sentiments pour Blake, le grand amour de sa vie.

    Ce film est une déclaration d’amour à Amy.

    Ce film est une histoire d’amour, mais il est aussi une déclaration d’amour à Amy, et il est raconté à la première personne, avec ses mots et son regard. Amy ne voit que le bien chez les autres, parce que l’amour est aveugle."

    Back to Black se différencie donc du documentaire Amy de Asif Kapadia, récompensé en 2016 par l'Oscar du meilleur film documentaire.

    Se souvenir de l'artiste plutôt que de sa fin tragique

    La cinéaste avait assisté à un des tous premiers concerts d'Amy Winehouse dans un club de jazz confidentiel en 2004. Cette dernière nous a avoué avoir accepté de réaliser le long métrage afin de rendre hommage à la chanteuse.

    Dean Rogers / STUDIOCANAL GmbH
    Back to black

    Lors de notre rencontre Sam Taylor-Johnson nous a confié : "Avant de faire ce film, comme tout le monde, j'avais un sentiment de tristesse en pensant à Amy, car mourir si jeune est une tragédie. Mais je ne voulais pas que ce soit ce que le public garde d'elle. J'avais l'impression que sa musique s'était un peu perdue et que le public gardait surtout en mémoire sa tragique destinée. Mais j'ai l'impression qu'en voyant ce film qui montre son point de vue, on a envie d'écouter sa musique. Et j'ai senti que c'était la meilleure façon de la célébrer à nouveau et de l'élever."

    Un avis partagé par la productrice à l'origine du projet, Alison Owen, qui ajoute : "J’avais le sentiment qu’elle faisait partie de ces femmes dont on se souvient davantage pour leur disparition prématurée que pour leur talent. On oublie trop souvent que ces femmes, disparues trop tôt, étaient d’immenses artistes. Je ne voulais pas qu’il en soit ainsi d’Amy : il faut se souvenir d’elle comme l’une des artistes les plus enthousiasmantes du XXIème siècle."

    Dean Rogers
    Back to Black

    Qu'a pensé la famille d'Amy Winehouse du film ?

    Une projection privée de Back to Black a été organisée pour la famille de la chanteuse à laquelle la réalisatrice a préféré ne pas assister par pudeur. Sam Taylor-Johnson nous confie : "La famille a vu le film et je n'étais pas là. Je ne pouvais pas. J'ai pensé que c'était trop émouvant et que c'était un espace privé. Je les ai rencontrés par respect. Je n'avais pas besoin de l'approbation de la famille, mais je voulais les rencontrer et avoir la possibilité d'écouter leurs histoires et d'être avec eux pour faire le film.

    Je pense que lorsqu'ils ont vu le film, cela a été une expérience incroyablement intense émotionnellement. Je sais qu'ils ont aimé le film, mais je pense qu'il est difficile de comprendre ce qu'ils ont dû ressentir."

    Back to Black est à voir au cinéma ce mercredi 24 avril.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top