Mon compte
    Challengers avec Zendaya : la fin du film expliquée par les acteurs
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Vous avez vu "Challengers" et vous demandez comment interpréter la fin du film de Luca Guadagnino ? Les acteurs et le réalisateur répondent.

    ATTENTION - L'article ci-dessous contient des spoilers sur "Challengers", puisqu'il revient notamment sur sa fin. Veuillez donc passer votre chemin si vous n'avez pas encore vu le film de Luca Guadagnino, sorti sur nos écrans le 24 avril.

    Proposer des fins ouvertes n'est pas nouveau pour Luca Guadagnino. Il suffit de (re)voir son remake de Suspiria ou le dernier plan, long et déchirant, de Call Me By Your Name, pour s'en convaincre. Deux longs métrages que Challengers, bien que plus pop, rejoint sur ce plan en laissant le spectateur en suspens quant à l'issue du récit.

    Challengers
    Challengers
    Sortie : 24 avril 2024 | 2h 11min
    De Luca Guadagnino
    Avec Zendaya, Josh O'Connor, Mike Faist
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    3,4
    Séances (31)

    Comment se termine Challengers ?

    Entrecoupée de flashbacks, la finale du tournoi de seconde zone qui oppose Art (Mike Faist) à Patrick (Josh O'Connor) touche à sa fin. Comme il aurait été trop facile que l'un des deux écrase l'autre sur le score de 6-0 6-0, l'affaire se termine dans le tie-break du dernier set, jeu décisif dont le vainqueur remportera le match. Et sans doute le coeur de Tashi (Zendaya), après lequel ils courent depuis le début du récit.

    Sauf que nous ne verrons jamais la balle de match, car Challengers s'arrête avant. Sur cet échange au cours duquel Art lâche (enfin) ses coups alors que Patrick vient de lui faire comprendre, avec un geste vu plus tôt dans le film, qu'il avait couché avec Tashi la veille. Le duo monte au filet pour un face-à-face aussi tendu que les cordages de leurs raquettes respectives qui devient de plus en plus brutal et spectaculaire, bien rythmé par la musique de Trent Reznor et Atticus Ross.

    Et qui se termine par une envolée d'Art par-dessus le filet, pour un smash que Patrick ne tente même pas de contrer. Non, il se contente de rattraper son ex-meilleur ami et adversaire du jour pour une étreinte qui fait bondir Tashi de son fauteuil. Avec un cri ("Come on !") qui fait autant écho à son passé sur les courts qu'à un encouragement de voir les deux hommes de sa vie prendre la mesure de leur potentiel.

    Qui a gagné alors ?

    Sur le plan sportif, personne, et ça n'est même pas important à ce stade. Pour le reste, tout le monde ressort vainqueur de cet échange musclé : Art a repris confiance (et retrouvé son goût pour le tennis ?), Patrick retrouve le plaisir de jouer avec son meilleur ami et Tashi une réminiscence de ses heures de gloire à travers ses deux amants.

    "Ils se sont trouvés à la fin", précise Josh O'Connor auprès d'Entertainment Weekly. "Ils ont tous cherché un moyen d'y parvenir et se sont terriblement trompés en chemin. Une façon de satisfaire ce besoin, cette faim qu'ils ont les uns des autres. Ils essayent tous de trouver leur chemin de différentes manières."

    "Pour Art, c'est peut-être se retirer du tennis pour être avec sa famille, se reconnecter avec sa femme. Pour Tashi, c'est retrouver cette satisfaction dans le tennis qu'elle avait perdue lorsque sa carrière s'était arrêtée brusquement. Et pour Patrick, c'est aussi renouer avec ce sentiment lorsqu'il jouait Art, plus jeune, ou quand il regardait Tashi jouer à cette époque."

    Il me fallait ce moment pour que le public comprenne à quel point le plus important n'était pas de vaincre l'autre, mais d'être de nouveau ensemble

    "Au final, même s'ils y sont parvenus de la manière la plus sale, Patrick réalise qu'il a réussi à les avoir tous les deux là, oublie tout le monde dans le stade et se dit 'Je sais exactement comment le conduire vers un point qui nous satisfera, lui, elle et moi, donc allons-y." Ce qui nous mène à ce petit geste, que le spectateur pressent lorsqu'il met une éternité à servir.

    Une scène qui ne fait pas seulement écho à celle d'un entraînement, survenue plus tôt. Mais également celle qu'il partage, tous les trois, dans une chambre d'hôtel, et sur laquelle beaucoup des images promotionnelles ont insisté. "Ils cherchent depuis treize ans [la durée totale du récit, ndlr] la possibilité de retourner dans cette chambre d'hôtel, pour renouer avec ces moments de désir naissant et d'innoncence", complète Luca Guadagnino.

    Warner Bros. Pictures
    Zendaya à la fin de Challengers

    "Et, dans le même temps, à se sentir à l'aise les uns avec les autres, la façon dont ils l'étaient alors. Tout au long de leur arc narratif, c'est ce qu'ils cherchent à faire. Et finalement, alors que la rivalité est au plus haut, le triangle se retrouve dans la même position, mais sur un court." Ce qui explique donc que le réalisateur se désintéresse de l'issue du match sur le plan sportif. Ou de qui va gagner le coeur de Tashi.

    "Il me fallait ce moment très exacerbé sur le plan visuel, et très immersif, pour que le public comprenne à quel point le plus important n'était pas de vaincre l'autre, mais d'être de nouveau ensemble." Et à partir de là, chacun est libre d'imaginer ce qu'il se passe après.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top