Mon compte
    Kevin Costner ému aux larmes à Cannes 2024, son western "Horizon" divise : une épopée majeure façon Dune ou prologue d'une série télévisée ?
    Yoann Sardet
    Rédacteur en chef depuis 2003 - Fan de SF et chasseur de faux raccords et d’easter-eggs, cet enfant des 80’s / 90’s découvre avec passion, avidité et curiosité tous types de films et séries.

    Plus de trente ans après "Danse avec les loups", Kevin Costner renoue avec une épopée western majeure avec "Horizon", présenté hors compétition à Cannes 2024. Avec beaucoup d'émotion et de larmes, mais des premiers spectateurs divisés.

    L'émotion a étreint Kevin Costner, ce dimanche à Cannes, alors que son Horizon - du moins le premier volet de son épopée western - était dévoilé hors compétition aux festivaliers. L'acteur-réalisateur-scénariste-producteur a eu ainsi les larmes aux yeux face à la belle standing-ovation de six minutes que lui a réservé le public de la Croisette.

    "Merci Cannes. Merci de m'avoir accepté", a lancé l'acteur aux spectatrices et spectateurs présents dans le Grand Théâtre Lumière. "Il n'y avait aucun raison que cela se produise. C'est un nouveau miracle dans ma vie. Merci de m'avoir accordé votre temps si précieux, j'espère que cela en valait la peine". Avant de leur donner rendez-vous pour trois autres films.

    Horizon : une saga américaine Chapitre 1
    Horizon : une saga américaine Chapitre 1
    De Kevin Costner
    Avec Kevin Costner, Sienna Miller, Sam Worthington
    Sortie le 3 juillet 2024

    Car Horizon est une saga, une épopée, qui raconte plusieurs histoires en parallèle (colons, soldats, Apaches, cowboys...), avec un grand nombre de personnages féminins, confrontés à un monde dur et hostile, à la mort, mais aussi à l'espoir de trouver et bâtir une vie meilleure. La proposition, hybride entre le western sur grand écran (pour l'ampleur du cadre et de la durée, 3 heures) et la série (pour l'ampleur de la narration), n'a pas manqué de dérouter.

    En 1991, Danse avec les loups était mon premier film de cowboys : 33 ans après, j’ai pu parler westerns avec Kevin Costner à Cannes

    Voici les premiers avis à chaud autour du film, attendu le 3 juillet sur les écrans français. La suite sortira à la rentrée... et les deux autres volets restent à tourner.

    Les premières critiques sur "Horizon"

    • Le Figaro - "Il y a tout, là-dedans, de l’action et des sentiments en taille XXL. On en redemande. Hourra, le bon vieux temps est revenu !"
    • Première - "Le 'premier chapitre' du western géant de Kevin Costner ressemble à une saison entière de télé concentrée en trois heures. Très inégal, mais quand même balaise."
    • Télérama - "L’image est belle, l’ampleur est là, mais que c’est lent !"
    • Total Film - "Horizon : An American Saga - Chapitre 1 est une aventure passionnante dans le Far West de Kevin Costner."
    • Variety - "Tentaculaire mais à peine étalée, la première partie de l'épopée western de Kevin Costner ressemble au prologue d'une série télévisée."
    • The Hollywood Reporter - "Kevin Costner se fait éjecter de son cheval dans une épopée western confuse."

    Revue de tweets de "Horizon"

    Kevin Costner se donne à fond au niveau de Dune, l'épopée western est incroyable. Deux chapitres en 2024, et d’autres suivront. Aimer. De plus, les chapitres 1 et 2 auraient un budget de production combiné de 100 millions de dollars, ce qui est « faible » dans la réalisation cinématographique d'aujourd'hui. J'espère que #Horizon réussira.

    Horizon est une grande épopée tentaculaire ou la naissance de l'Amérique, racontée avec l'élégance et le spectacle du Hollywood d'antan. Cela prouve une fois de plus que Kevin Costner est un maître du genre. J'aurais regardé le chapitre 2 juste après.

    Joliment surpris par #Horizon Kevin Costner livre un western classique avec une première heure spectaculaire. Le caractère épisodique du projet en lui-même (apparemment 3 ou 4 films) et une tendance savonneuse rendent la suite un peu inégale bien qu'assez agréable.

    Une certaine déception avec #Horizon de Kevin Costner, une épopée se déroulant dans la guerre civile magnifiquement tournée mais avec une intrigue plutôt déroutante. Costner maîtrise bien les petits détails de la période avec un casting stellaire. L'épisode I semble introductif.

    Le #Horizon de Kevin Costner est… bien. Il s’agit en réalité d’une "Partie I", s’ouvrant avec "Partie I " dans le titre et se terminant par ce qui est en fait une bande-annonce "A suivre". Il y a beaucoup de mise en scène ici, au point que le film ressemble plus à une introduction à l’ensemble qu’à une histoire. (...) #Horizon affirme également Kevin Costner comme l'un des grands poètes de l'expérience américaine, un véritable partisan du rêve américain. Reflétant "Waterworld" et "The Postman", l'idée centrale de "Horizon" est l'idée selon laquelle l'Amérique est constamment en feu et en feu - mais qu'elle va se reconstruire.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top