Mon compte
    "Fascinant", "troublant" : voici les premiers avis sur The Apprentice, le biopic événement de Cannes
    Thomas Desroches
    Thomas Desroches
    -Journaliste
    Les yeux rivés sur l’écran et la tête dans les magazines, Thomas Desroches se nourrit de films en tout genre dès son plus jeune âge. Il aime le cinéma engagé, extrême, horrifique, les documentaires et partage sa passion sur le podcast d'AlloCiné.

    Présenté en compétition au 77e Festival de Cannes, "The Apprentice" d'Ali Abbasi divise la Croisette et s'attire les foudres de l'équipe de Donald Trump.

    Profile Pictures

    Un vent de polémique souffle sur Cannes avec la présentation, en compétition, de The Apprentice, un film d'Ali Abbasi sur les jeunes années de Donald Trump. L'acteur Sebastian Stan joue l'homme politique. La réponse du principal intéressé n'a pas traîné. L'équipe du candidat américain annonce vouloir porter plainte contre le cinéaste. Le communiqué affirme :

    "Ces ordures sont de la pure fiction qui sensationnalise des mensonges longtemps démystifiés. Comme pour les procès illégaux de Biden, il s’agit d’une ingérence électorale de la part des élites hollywoodiennes, qui savent que le président Trump reprendra la Maison Blanche et battra le candidat de son choix parce que rien de ce qu’ils ont fait n’a fonctionné."

    The Apprentice
    The Apprentice
    De Ali Abbasi
    Avec Jeremy Strong, Iona Rose MacKay, Sebastian Stan

    Un discours politique et une réponse à la plainte

    À l'issue de la grande première, ce lundi 20 mai, le réalisateur Ali Abbasi a pris le micro pour donner un discours très politique : "Si vous regardez les informations aujourd'hui, il y a la mort du président iranien, il y a une guerre en Ukraine, au Soudan et pendant les périodes troubles, il y a une tendance à devenir introspectif. On rentre la tête dans le sable, on fait le dos rond, en espérant que la tempête passe, mais elle ne passera pas. Le pire arrive. On peut faire semblant que ça n'existe pas ou vous pouvez gérer".

    La conférence de presse autour de ce film était donc forcément attendue. Le réalisateur répondu à l'annonce d'une plainte en ces termes : "Donald Trump dit très souvent qu'il va porter plainte contre telle ou telle personne, mais on parle beaucoup moins du succès de ses plaintes."

    Année électorale

    La présentation du film coïncide avec l'année électorale américaine. Ali Abbasi rappelle que le second débat aura lieu le 15 septembre prochain et que cette date pourrait être idéale pour promouvoir le long métrage.

    Pour sa préparation, Sebastian Stan explique qu'il a "vécu" 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 avec Donald Trump, en regardant ses vidéos, en l'écoutant parler. "Je ne sais pas comment j'aurais pu procéder autrement, si ce n'est de m'immerger à 100%".

    Malgré la polémique, l'équipe du film encourage grandement Donald Trump et son équipe à visionner The Apprentice. "Je ne pense pas qu'il détestera ou qu'il aimera, mais je pense qu'il peut être surpris", lance le cinéaste.

    Qu'en ont pensé les festivaliers ?

    Le 77e Festival de Cannes se déroule du 14 au 25 mai 2024.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Back to Top