Mon compte
    Céline Dion : faut-il voir son documentaire même si vous n'êtes pas fan ?
    Thomas Desroches
    Thomas Desroches
    -Journaliste
    Les yeux rivés sur l’écran et la tête dans les magazines, Thomas Desroches se nourrit de films en tout genre dès son plus jeune âge. Il aime le cinéma engagé, extrême, horrifique, les documentaires et partage sa passion sur le podcast d'AlloCiné.

    C'est le documentaire événement. Celui dont tout le monde parle. "Je suis : Céline Dion" suit l'artiste pour tenter de comprendre sa maladie, le syndrome de la personne raide, qui touche une personne sur un million. Disponible sur Prime Video.

    Qui est vraiment Céline Dion ? Au-delà d'un destin maintes fois raconté, de records en cascade et de sa voix vertigineuse, le film d'Irene Taylor trouve la réponse. La réalisatrice - nommée aux Oscars pour un documentaire sur la poliomyélite - retrouve la chanteuse, exilée des lumières de la scène depuis son diagnostic du syndrome de la personne raide.

    Je suis : Céline Dion
    Je suis : Céline Dion
    Sortie : 25 juin 2024 | 1h 42min
    De Irene Taylor
    Avec Céline Dion
    Spectateurs
    4,0

    Non, il ne faut pas être fan de la musique de Céline Dion pour trouver un intérêt dans ce travail. Même si la carrière et la personnalité de l'artiste jouent un rôle important, le documentaire met en lumière les symptômes et les conséquences d'une maladie rare.

    Avant Céline Dion, peu de personnes avaient connaissance du syndrome de la personne raide (SPR). Il touche une personne sur un million et principalement les femmes. Décrit comme un trouble neurologique, il vient contracter l'ensemble des muscles du corps sous forme de crises.

    Comprendre le syndrome de la personne raide

    Dans le cas de l'artiste, cette maladie comprime ses cordes vocales et son larynx, l'empêchant tout simplement de chanter et de se mouvoir. Je suis : Céline Dion n'a rien d'un document médical et scientifique. Il vulgarise, à travers l'expérience de l'interprète, ce mal incurable.

    Devant le film nous vient une évidence : peu de superstars se sont montrées autant en difficulté face caméra. La chanteuse apparaît sans fard et, au détour d'une séquence brutale, concrétise les effets directs de sa maladie.

    À la fin du documentaire, Céline Dion est prise d'une crise, entourée de toute l'équipe de tournage. Son corps tout entier devient rigide, son visage terrifié se paralyse et ses cris ne sont audibles que de l'intérieur. Elle est en incapacité de parler et de bouger.

    Bestimage
    Céline Dion à l'avant-première du film, à New York.

    Si l'équipe médicale s'affaire pour l'aider, le choc est là. Pour eux, comme pour les spectateurs. Cette scène, qui dure entre cinq et huit minutes, justifie à elle seule le dispositif de ce documentaire dont l'objectif premier reste de sensibiliser le public.

    Je suis : Céline Dion contient également de nombreux moments lumineux, comme la visite d'un entrepôt où la diva archive tous les costumes et les objets de sa vie. Le documentaire regorge d'images de concerts mais également de moments plus intimes, parfois tordants et surréalistes.

    Céline Dion au cinéma, c'est quoi déjà ?

    Bien que la chanteuse ait joué son propre rôle dans la comédie romantique Love Again en 2023 - tourné en 2021 -, elle est surtout connue pour sa présence sur les bandes-originales des films. Céline Dion est l'une des artistes les plus sollicitées par les studios hollywoodiens, plus récemment pour Deadpool 2.

    Deux de ses chansons ont remporté un Oscar : la première en 1992 pour Beauty and the Beast, chanson thème du film La Belle et la Bête, et la seconde en 1998 pour My Heart Will Go On, titre emblématique de Titanic de James Cameron.

    L'anecdote en plus : Céline Dion détient le record de l'artiste qui a le plus chanté à la cérémonie des Oscars. Sept fois au total.

    Je suis : Céline Dion est disponible sur Prime Video.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Back to Top