Mon compte
    Palmarès du 6e Festival du film asiatique de Deauville
    15 mars 2004 à 09:51

    Le jury du 6e Festival du film asiatique de Deauville a rendu son verdict. Parmi les lauréats, "A good lawyer's wife", couronné d'un Lotus d'or.

    Le palmarès de la sixième édition du Festival du film asiatique, qui se tenait pendant quatre jours à Deauville, est tombé ce dimanche 14 mars. Le jury, présidé par le scénariste et réalisateur Olivier Assayas, y a récompensé six films. Le Lotus d'or a ainsi été décerné au réalisateur coréen Im Sang-Soo pour A good lawyer's wife, l'histoire d'une ancienne danseuse amoureuse de son jeune voisin, tandis que le singapourien Royston Tan s'est vu remettre le Lotus spécial du jury pour 15, un drame dont les protagonistes sont cinq adolescentes désoeuvrées.

    Ong-Bak récompensé

    Parmi les autres films récompensés figurent Vibrator du japonais Ryuichi Hiroki, lauréat du Lotus du meilleur scénario, Matrubhoomi de l'indien Manish Jha, auréolé du Lotus Air France (Prix de la critique internationale), et Voyageurs et magiciens du bouthanais Khyentse Norbu Rimpoche couronné du Lotus Suzi-Wan (Prix du public). Le jury de la nouvelle catégorie "Action Asia", présidé par le scénariste et réalisateur Gérard Krawczyk, a pour sa part décerné un Lotus spécifique à Ong-Bak du cinéaste thaïlandais Prachya Pinkaew, attendu en France le 7 avril prochain.

    Corée et box thaï à l'honneur

    Ce festival aura été marqué par une forte présence coréenne avec la projection de l'intégrale du réalisateur Kim Ki-Duk et par un retour aux films de kung-fu, sous l'impulsion du directeur de la manifestation, Bruno Barde. Un hommage a ainsi été rendu aux classiques de la Shaw Brothers avec la projection de la trilogie hong-kongaise La 36e chambre de shaolin de Liu Chia-Ling, en la présence de l'acteur vedette Gordon Liu.

    Guillaume Martin avec l'AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • UniqueMan
      arrète ou retrouve ce qui faisait de toi ta force !
    • darkvadoche
      Arretez de casser Besson merde !
    • Suraj974
      Ong Bak est un film thailandais, c'est à dire produit par des thailandais, et Luc Besson n'en est que le distributeur en France. Il en a acquit les droits pour la France mais n'a rien avec ce film (execpté qu'il veut ramasser un paquet de € comme d'habitude). En plus il a massacré la bande son avec du rap et je parie qu'il l'a remonté sauvagement :fou:
    • Klee
      Moi j'ai pas du tout aimé 15 en tout cas ! Trop de violence gratuite . Choc des cultures ??!
    • Sebsebforce3
      Une catégorie spéciale pour les bouses produites par Besson !!!....et présidée par son pote Krawsick, pour le navet de l'année certainement: Ong-Bak ??!! A quand les "Bessons d'Or" ???? Luc, la Force n'est pas en toi!: Arrête le cinéma!!!!
    Voir les commentaires
    Back to Top