Mon compte
    Le cinéma d'Atom Egoyan
    15 avr. 2009 à 05:00

    A l'occasion de la sortie de "Adoration", retour sur la carrière d'Atom Egoyan. Un habitué de Cannes et un réalisateur à la filmographie... troublante. Dossier coordonné par Flora Zaghini

    Résumé :
    Un photographe canadien d'origine arménienne part en Arménie avec son épouse pour faire une série de douze photographies d'églises pour un calendrier.

    A retenir :
    Calendar est moins un film sur l'Arménie, que l'histoire d'une rupture, dans la mesure où le pays sert en réalité de simple cadre au récit. Lors de la première du film à Berlin, beaucoup de gens voyant Atom Egoyan assister seul à la projection furent d'ailleurs convaincus qu'il s'agissait d'un documentaire sur la mort de son couple. Avec un budget extrêmement réduit, Arsinee Khanjian et Atom Egoyan sont allés pour la première fois de leur vie en Arménie pour y tourner Calendar en 15 jours, et ce sans véritable scénario, puisque la seule chose prévue était de filmer douze églises, une par jour, pour permettre de trouver la meilleure lumière. Calendar est finalement un film très improvisé qui a pris forme au jour le jour et apparaît comme le fruit d'une collaboration entre un cinéaste et sa muse, dans un pays qui les unit.

    Atom Egoyan raconte l'expérience "Calendar" :
    Plus d'infos sur ce film
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top