Mon compte
    "Rani", la nouvelle fresque historique de France 2 !
    14 déc. 2011 à 09:30

    Ce mercredi 14 décembre débute sur France 2, "Rani", l’événement télévisuel de cette fin d’année. A l’occasion de la diffusion de cette grande saga dépaysante, nous sommes allés à la rencontre de l’équipe pour en savoir plus…

    France 2 mise de grandes espérances sur sa super production Rani, n'hésitant pas à investir dans une campagne publicitaire importante à l'occasion du lancement. Il faut dire que la chaîne n’a pas lésiné sur les moyens pour en mettre plein la vue aux téléspectateurs. Rani a nécessité une équipe de 300 personnes, 2200 figurants, 1500 costumes et 4 mois de tournage, dont 3 en Inde, pour nous livrer 8 épisodes de 52 minutes chacun, étalés sur 4 semaines, à raison de 2 épisodes hebdomadaires à compter du 14 décembre !

    Rani nous propose de suivre les mésaventures de Jolanne de Valcourt, interprétée par Mylène Jampanoï, à la manière d’une Angélique marquise des anges, en son temps. L’histoire débute dans la France du XVIIIème siècle avec la mort de Charles de Valcourt. Suite à ce décès brutal, Jolanne quitte son couvent pour rejoindre le château familial, mais son abject et avaricieux demi-frère (Jean-Hugues Anglade) va tout faire pour l’empêcher de toucher l’héritage, y compris la marier de force à un vieil aristocrate libidineux. Tentant de prendre la fuite, Jolanne croise la route d’un bel officier anglais, Craig Walker (Rémi Bichet) dont elle tombe amoureuse. Cependant rattrapée par les troupes de son demi-frère, la jeune femme est embarquée dans une série de fâcheuses mésaventures qui vont l'emmener jusqu'en Inde, où elle sera vendue comme  esclave dans un bordel tenu d’une main de fer par une cruelle maquerelle (Lio). A partir de là, Jolanne fera tout ce qui est en son pouvoir, pour s’extirper de cette situation et mènera un long combat contre les adversités qui la conduira vers la liberté…

    En rencontrant l’équipe qui a rendu possible cette épopée romanesque, ce qui en ressort c’est à quel point le tournage a été éprouvant mais néanmoins, magnifique et enrichissant. L’expression qui revient à la bouche de tous est "l’aventure humaine" ! Une aventure humaine qui a permis la rencontre entre deux cultures différentes, indienne et française. Tous se rappellent l’expérience avec un sourire et comme le dit Mylène Jampanoï, "la vraie richesse, ce sont les gens. Des êtres à part. Sublimes, généreux, qui vous ouvrent les portes. La beauté, ce sont ces rencontres."

    Lorsque nous demandons au scénariste Jean Van Hamme, auteur des bandes-dessinées XIII et Largo Winch, l’origine de son engagement dans un domaine qui n’est pas celui de la fiction dessinée, il répond : "Aujourd’hui, cela m’amuse davantage d’écrire des dialogues qui seront dits que des dialogues qui seront lus. Avec le producteur Alain Clert, nous souhaitions une aventure au cœur de l’Inde, dans des sites superbes. Je me suis intéressé à l’histoire des comptoirs français de ce pays et me suis plongé dans une page de leur histoire que les français connaissent assez mal…"

    En somme, une fiction ancrée dans une réalité historique car Jolanne côtoie des figures historiques qui ont réellement existé comme le couple Dupleix, Bussy ou encore La Bourdonnais. A ce propos, l’équipe a été très pointilleuse pour respecter le moindre détail historique, chaque pièce de costume ou de décoration était scrupuleusement étudiée pour être en accord avec la période où se situe Rani. La chef décoratrice Vanessa Clert nous raconte qu’il y a eu 88 décors (naturels) juste en Inde, répartis entre le nord et le sud, séparés par 3000 km ! Une épopée où elle a dû "bidouiller" pour masquer les "pollutions" contemporaines.  Quant à David Belugou, le chef costumier, il n’a pas chômé non plus : "Il y a 1500 costumes différents dans Rani, tous conçus par moi et réalisés par l’atelier du film. A elle seule, Mylène Jampanoï en porte 71 ! Un record !".  En tous cas, ce n’est pas Mylène Jampanoï qui va se plaindre : "Rani est un projet ambitieux soutenu par des producteurs qui ont pris des risques. Et ce type d’aventure est rare. En plus, les rôles féminins où l’ont peut s’exprimer avec son corps ne courent pas les rues. Rani était donc une vraie opportunité de s’essayer à l’escrime, d’être plongée dans une chorégraphie de combats, de tourner des scènes à cheval. Ça m'a comblé !"

    Quant à Jean-Hugues Anglade, interrogé sur l'interprétation d'un personnage aussi abject, il explique : "En réalité, c’est assez jouissif, car la moindre amabilité de sa part passe pour une perfidie. Il ne pense jamais ce qu’il dit et agit en faisant fi de toute morale et même de toute humanité. C’était donc très intéressant de travailler sur ce personnage, qui offrait une telle richesse."

    Rani réunit donc tous les ingrédients pour faire vibrer les téléspectateurs : de l’aventure, de l’action, de l’exotisme, de l’amour, des trahisons, du sexe, des personnages forts et ambivalents.

    Rendez-vous chaque mercredi à 20h35 sur France 2 !

    Propos recueillis par David Martinez

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • mistyka
      j'ai adorer décors magnifiques, les acteurs sont geniaux vivement la suite!
    • Lightbulb
      Le peu que j'en ai vu était affligeant. Un jeu d'actrice ridicule de Mylène Chapenoï, qui touche à ll'amateurisme (rarement vu ça à la télé, depuis les sitcoms des 90's), un scénario cucul la praline et quelques scènes de c-- pour l'audience. Et c'est tout.
    • BeaKiddo
      J'ai zappé dessus hier soir, un vrai navet. Dialogues ratés, acteurs mauvais (on se demande ce que Jean-Hugues Anglade fait là), scènes abracadabrantesques ... Dans le genre on avait déjà Angélique et çà suffit amplement.
    • Vicky27
      J'ai regardé hier soir et j'ai adoré ! Vivement la suite ! ça m'a beaucoup rappelé la saga des Angéliques que j'aime beaucoup ! Les décors sont magnifiques, les costumes aussi et l'histoire tient en haleine, je suis impatiente de découvrir quelles aventures va vivre notre héroïne !!
    • Stephanie B.
      l'idée de base du film etait bonne, mais c'est quoi cette mode de filmer les scenes rapidement sans laisser les emotions s'installer ? On dirait un Angelique revisité a la sauce Matrix... Comme quoi meme quand on regarde un film, il faut que ca aille vite dans cette société ou tout le monde est pressé. Dommage car aurait pu etre un bon film si on lui donnait le temps de s'installer chaque etape emotive des personnages.
    • Carole Thuillier
      J'ai regardé le début, j'ai tenu 40 mn on va dire, vraiment pas top, j'ai changé de chaine pour aller retrouver The mentalist. Les acteurs sont bofs, les textes sont nuls, et à part montrer qu'elle est bien faite "de sa personne" Mylène Jampanoi n'aura pas le prix d’interprétation pour ce rôle. Personnellement je n'aime pas, après chacun ses goûts....
    • Buck07
      Le teaser que propose France Tv n'augure rien de bon.... ça sonne faux et on sent que les scènes dénudé n'ont d'autre intérêt que de tenir le beauf français devant son poste de télé...
    • ashenbach
      Myléne Jamponaï est l'une des actrices françaises les plus glamour et bonnes comédiennes, excellente dans "les filles du botaniste". Encore une actrice que le ciné US va nous piquer car le ciné français ne saura pas "exploiter" sa beauté et son charisme. C'est incroyable comme notre cinéma a du mal avec les actrices aux physiques "spectaculaires" (Eva green, anna mouglalis, roxane mesquida, béatrice rosen, alice taglioni, vahina giocante...)
    • LunaPiena
      Ca peut être sympa... j'aime bien Jean-Hugues Anglade en plus.
    Voir les commentaires
    Back to Top