Mon AlloCiné
    Pourquoi on aime Michael J. Fox... Cinq dates clés !
    26 sept. 2013 à 19:00

    C'est ce soir que la star de "Retour vers le Futur" et "Spin City" fait son grand retour à la télévision américaine. Avec un show tout simplement intitulé "The Michael J. Fox Show", celui qui a toujours été le chouchou des téléspectateurs tentera un comeback très attendu et bien mérité. Retour sur la carrière du Petit Fiancé de l'Amérique... en cinq dates clés !

    © Sony Pictures Television

     

    Il revient. Mais vraiment, cette fois ! Treize ans après son touchant départ de Spin City, Michael J. Fox fait son grand retour, ce jeudi 26 septembre, à la télévision américaine. Attendu mais compliqué, devenu presque inenvisageable ces dernières années, ce retour est, sans conteste, un véritable évènement dans le paysage télévisuel américain. Avec The Michael J. Fox Show, l'acteur, malade depuis plus de 20 ans, prouve en effet que rien n'est impossible. Doté d'une aura qui n'a jamais diminué au fur et à mesure des années, Michael J. Fox est l'auteur d'une histoire incroyable qui continue de s'écrire. Retour sur sa carrière en cinq dates clés...

     

     

     

     

     

    La première date importante dans la carrière de Michael J. Fox est définitivement l'année 1982. C'est précisément cette année-là que le jeune canadien est remarqué par l'Amérique entière dans Sacré Famille. Quelques années auparavant, Fox tente sa chance dans son pays et les téléspectateurs canadiens découvrent sa bouille et son sourire contagieux dans la sitcom Leo and Me (photo ci-contre). Il n'a que 15 ans. Encouragé par cette expérience courte mais positive, il décide de tenter sa chance à Hollywood où il pose ses valises au début des années 80, à l'âge de 18 ans. C'est alors qu'il décroche un rôle dans Palmerstown, U.S.A., une série qui ne durera qu'une saison mais qui lui permet d'être remarqué par quelques producteurs.

     

    A cette période, NBC développe justement une nouvelle sitcom familiale intitulée Sacré Famille et cherche un jeune comédien pour incarner le fils aîné de Meredith Baxter et Michael Gross. Les producteurs pensent à Matthew Broderick mais ce dernier est obligé de décliner l'offre. Michael J. Fox décroche donc le rôle d'Alex P. Keaton, un jeune républicain passionné d'économique et de Reagan. Si les enfants de la famille Keaton devaient, à l'origine, avoir beaucoup moins de temps d'antenne que leurs parents, le public tombe sous le charme du personnage d'Alex et, en quelques années, Family Ties (son titre original) devient un succès national et l'une des premières comédies familiales à émerger dans les années 80 aux Etats-Unis. La série dure sept saisons (jusqu'en 1989), Michael J. Fox y rencontre sa future femme, Tracy Pollan (sa petite amie dans la série) et devient l'un des nouveaux visages préférés des Américains...

     

     


    Alors qu'il est encore attaché à Family Ties, Fox commence à voir son téléphone sonner de plus en plus souvent. L'année 1985 est à cet égard essentielle dans sa carrière cinématographique puisque durant l'été de cette année-là, Fox est à l'affiche de la comédie Teen Wolf, dans laquelle il interprète un ado qui a la particularité d'être un loup-garou, mais surtout il est la star de ce qui va devenir un grand classique, un véritable phénomène, une franchise inoubliable :  Retour vers le futur.

    Michael J. Fox aurait d'ailleurs pu ne jamais devenir Marty McFly. Bien qu'il ait toujours été le premier choix de Robert Zemeckis, les producteurs de Family Ties ne voulaient pas le voir s'envoler surtout qu'à l'époque, Meredith Baxter était enceinte et que Fox devait donc assumer encore plus de temps d'antenne. Après quatre semaines de tournage avec un Eric Stoltz pas très convaincant en McFly, Zemeckis revient vers Fox et NBC décide de lui laisser cette chance. Fox tournera donc pour les deux productions en même temps, dormant moins de cinq heures par jour... L'essai est plus que concluant : Retour vers le Futur est un immense succès et deux suites voient le jour, en 1989 et 1990  ! "Personne ... ne me traite de mauviette ! Personne !"

     



    En 1991, Michael J. Fox est désormais une star internationale. La saga Retour vers le futur lui a amené non seulement le succès (on le voit en 1989 dans Outrages et en 1991 dans La Manière forte) mais surtout la sympathie infinie du public. Mais, dans la sphère privée, Michael J. Fox vit une véritable épreuve. C'est en 1990, sur le tournage de Doc Hollywood, qu'il est pris pour la première fois de tremblements incontrôlés. Un an plus tard, alors qu'il n'a que 30 ans, l'acteur apprend qu'il est atteint de la maladie de Parkinson. On lui annonce qu'il ne pourra plus tourner que pendant 10 ans. Fox décide de ne pas annoncer publiquement son état et garde le secret et ce, durant, sept ans, tant que sa forme ne l'y oblige pas encore. Pendant toutes ces années, il continue de tourner comme si de rien n'était, abusant de l'alcool et déniant presque sa maladie. On le voit ainsi en 1995 dans Brooklyn Boogie de Wayne Wang et Paul Auster, en 1996 dans Mars Attacks! et Fantômes contre fantômes (photo ci-contre)...

     

    En 1996, Michael J. Fox tourne sa page cinématographique et retourne à la télévision dans Spin City. Il y retrouve Gary David Goldberg, le créateur de Family Ties, qui développe Spin City aux côtés de Bill Lawrence. A nouveau, la pioche est bonne. Le show est un beau succès pour ABC et Fox brille à nouveau dans le rôle de Mike Flaherty, le bras droit du Maire, totalement inefficace, de la ville de New York. Entourés d'une équipe presque aussi accablante, Mike et Spin City séduisent à nouveau les Américains.

     

    Alors que la série tourne bien, Michael J. Fox décide en 1998 qu'il est temps d'annoncer publiquement son état de santé. L'acteur continue de porter le rôle de Flaherty pendant encore deux ans avant que sa maladie ne s'aggrave. En 2000, il annonce son départ de Spin City. Il quitte le show à la fin de la saison 4 sous les ovations et l'émotion tangible de tout un public et de toute une équipe (voir la vidéo ci-dessous). La production introduit un nouveau personnage incarné par Charlie Sheen mais la série ne parviendra jamais à retrouver ses couleurs.



     

     

     

    2013 marque une nouvelle étape charnière dans la carrière de Michael J. Fox : son retour au premier plan et à temps plein. Une perspective qu'il était difficile d'imaginer il y a encore quelques années. Après son départ de Spin City en 2000, le comédien s'est en effet plongé dans la lutte contre la maladie de Parkinson et a même créé sa propre fondation pour récolter des fonds pour la recherche. Très affaibli, il a par la suite fait pas mal de doublage (notamment pour Stuart Little) et, à partir de 2004, est réapparu à la télévision, le lieu qui ne l'a jamais quitté. On a ainsi pu le voir dans Scrubs, Boston Justice, Rescue Me et bien sûr The Good Wife. Ces apparitions récurrentes ont, à chaque fois, marqué les téléspectateurs, Fox continuant, en parallèle de s'ouvrir sur sa maladie, notamment par l'écriture (il a écrit trois livres), et de s'investir dans la recherche.

     

    C'est pourquoi son retour cette année n'est pas anodin. Petit fiancé de l'Amérique devenu une idole, meilleur ami des téléspectateurs ayant dû arrêter ce qu'il aimait le plus faire, Michael J. Fox est un véritable symbole de courage et de sympathie pour les Américains. En 2012, alors qu'il était sur scène pour annoncer l'Emmy de la meilleure comédie, il a même eu droit à une standing-ovation. Il n'est d'ailleurs pas étonnant que sa nouvelle série s'intitule tout simplement The Michael J. Fox Show, qu'elle s'inspire de ses combats et de sa vie en racontant le retour au travail d'un animateur de radio qui avait dû arrêter à cause de son état de santé. Il n'est pas étonnant  que tous les networks aient désiré l'obtenir en diffusion, et que ce soit finalement NBC, sa maison-mère, qui l'ait eue. Aujourd'hui, en 2013, les Américains retrouveront Mike, leur chouchou ultime. Ils le découvriront en père, ils le découvriront certes très affaibli, Fox devant gérer de lourds symptêmes sur ce tournage à temps plein, mais ils le verront combattant et souriant, une fois par semaine. Comme avant.

     

     

    The Michael J. Fox Show

    Michael J. Fox fait ses adieux au public de Spin City

     

    Raphaëlle Raux-Moreau

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • McFly55
      Merci Allociné, (Raphaelle) pour cet article plus qu'émouvant, pour une fois vous ne traité pas Mike d'un acteur Has-Been !! Il mérite le respect et j'espere que l'Amérique lui a fait un triomphe d'audience lors de la 1er hier soir!! En France on a pas cette chance, et je suis pas sure de voir arrivé un DVD ou une diffusion télévisuelle!On l'aime notre petit renard <3
    • Youyou B.
      Maintenant à quand un retour avec Christopher Lloyd !
    • Aur?lie L.
      Je l'ai adoré dans Scrubs.Et Marty Mcfly culte.
    • auray2
      Bel article pour une belle personnalité, je suis fan à vie ! I love you mec !
    • vendest
      Un génie ce mec,est je vois que dans ça nouvelle série il a une épouse indéfectible,Betsy Brandt"Jesus Marie"de Breaking Bad,autre bon point.
    • cbaka
      Michael J.Fox = Little big man
    • Chunk84
      on pense michael j. fox on pense forcement marty mcfly,son role était inoubliable...belle époque
    • Jonathan Warinet
      son guest dans Scrubs était fabuleux! content de le revoir celui là, un exemple de courage et de classe
    • BiggerThanLife
      Je t'aime Michael J. pour l'éternité <3
    • Hunnam29
      On sera d'accord pour dire que son rôle de Marty McFly nous aura tous marqué !J'adore ce mec, dans "Outrages", "Fantômes contre Fantômes" et bien sur dans les "Retour vers le futur" il y est vraiment excellent !
    • ghyom
      A mentionner également son petit tour chez Scrubs (de Bill Lawrence tiens tiens ! XD) ou en quelques épisodes il a marqué cette série. Il a clairement été le meilleur guest de Scrubs (avec pourtant des guests comme Brendan Fraser, Courtney Cox et bien d'autres)
    • Quackerjack
      Pas mieux, DarkKane. Pas mieux...
    • DarkKane
      Michael J. Fox est un immense comédien. Pour ma part, hormis SPIN CITY & RETOUR VERS LE FUTUR évidemment, j'adore aussi FANTOMES CONTRE FANTOMES, petit film d'un petit réalisateur nommé Peter Jackson...
    Voir les commentaires
    Back to Top