Notez des films
Mon AlloCiné
    5 animateurs de télé devenus les héros de leur propre série !
    Par Raphaëlle Raux-Moreau — 17 févr. 2015 à 19:12
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Ils animent des émissions à succès, sont à l'aise devant la caméra et sont, en plus, appréciés du public... A tel point que leur chaîne leur a confié le premier rôle d'une série ! D'animateur à acteur, n'y a-t-il qu'un pas ? Zoom sur 5 d'entre eux !

    Cecile ROGUE/M6

    La passerelle entre le métier d'animateur et celui de comédien est plutôt difficile à franchir. Et pourtant, on a tous vu, un jour ou l'autre, notre animateur favori jouer la comédie, soit par véritable vocation soit un peu par hasard. La plupart du temps, l'essai consiste en effet à une apparition au ciné ou à la télé mais, parfois, certains présentateurs se voient confier un véritable premier rôle. Depuis quelques années, les chaînes du PAF jouent d'ailleurs encore plus sur l'affection que le public porte à certains animateurs populaires en offrant à ces derniers une série (ou plutôt, une fiction récurrente) sur leur antenne.

    Qu'on les aime ou non, force est de constater que ces 5 animateurs - parfaitement conscients qu'on allait les attendre au tournant - ont fait le grand saut. Avec plus ou moins de réussite au passage.

    TF1

    Laurence Boccolini, la première tentative
    Sa série : Mademoiselle Joubert (2005)
    Sa chaîne : TF1

    Laurence Boccolini est l'une des premières animatrices à s'être vue offrir une série par sa chaîne. Et pourtant rien ne pouvait l'annoncer ! Après des débuts à la radio sur RFM, Europe 1 ou encore RTL, Boccolini commence à la télé avec "Que le meilleur gagne" sur France 2. L'expérience n'est pas concluante et c'est TF1 qui lui ouvre les portes du succès avec Le Maillon Faible qu'elle anime de 2001 à 2007. Cinglante et froide, Boccolini se créé un personnage marquant et la chaîne décide de jouer de son charisme et lui offre le premier rôle de Mademoiselle Joubert dès 2005. Investie, Boccolini écrit même les scénarios et les dialogues...

    Pari réussi ou pas ? Pour ses débuts, l'institutrice de l'île de Ré rassemble plus de 9 millions de téléspectateurs. Un bon démarrage. Et pourtant, seuls quatre épisodes seront diffusés avant que le sort de la série ne soit laissé en suspens. En 2009, l'animatrice/actrice déclarera même sur Europe 1 : "Je n'ai pas besoin de me sentir aimée là où je travaille, mais j'ai juste besoin de considération. A TF1, je suis juste ignorée, je ne connais ni Nonce Paolini, ni Nathalie Laurent. Personne ne me parle et ne s'intéresse à moi ! A l'époque, Etienne Mougeotte était toujours joignable. Je n'ai plus envie de tourner dans ces conditions. Je ne suis pas un mouton que l'on sonne dans un pré. Mademoiselle Joubert c'est donc fini."

    Depuis 2011, Boccolini est retournée sur TF1 et continue de séduire le public avec Money Drop. On l'a également aperçue dans Les Ripoux 3 et Tu peux garder un secret.

    M6

    Stéphane Plaza, l'un des chouchous du public
    Sa série : L'homme de la situation
    Sa chaîne : M6

    Qu'il vous aide à relooker votre maison, à trouver un nouvel appartement ou qu'il gère votre voisin en colère, Stéphane Plaza est partout : c'est l'un des visages vedettes de M6. Repéré en 2005 par Réservoir Prod au cours d'un salon de l'immobilier, Plaza s’est infiltré – littéralement - dans tous les foyers mais est aussi, depuis 2011, le héros de l'homme de la situation, une fiction tout spécialement créée pour lui où il incarne un fils à papa à qui son père va couper les vivres, un homme aussi sympathique que maladroit, l'image même que renvoie Plaza dans ses émissions.

    Pari réussi ou pas ? Après un démarrage mitigé (3,3 millions d'assidus pour 12.4% de pda), M6 avait décidé de ne pas diffuser de suite les deux volets suivants. La chaîne les diffusera toutefois ce 17 février et pourrait bénéficier d'une meilleure audience, Plaza étant devenu entre-temps l'un des animateurs préférés des français. De plus, Plaza n'en est à pas son coup d'essai en matière de comédie. Avant de devenir agent immobilier en 1987 (il dirige aujourd'hui un groupe de 10 agences), il a fait plusieurs années de Conservatoire et s'est produit dans plusieurs pièces de théâtre amateur.

    Sa passion pour le théâtre ne s'est d'ailleurs pas amoindrie avec le temps puisqu'il se produit aujourd'hui dans "A gauche en sortant de l'ascenseur" mise en scène par Arthur Jugnot.

    Alberto Bocos Gil / M6

    Valérie Damidot en stand-by
    Sa série : Victoire Bonnot
    Sa chaîne : M6

    Petit ouragan de bonne humeur et de vannes bien senties, Valérie Damidot, LA madame bricolage/déco de M6, a, elle aussi, eu droit à son incursion sur le petit écran en 2010. Dans Victoire Bonnot, l'animatrice de D&CO jouait aux côtés de sa fille Roxane le rôle d'une CPE qui ne s'en laissait pas conter.

    Pari réussi ou pas ? Le premier épisode avait été un beau succès pour la chaîne (4,7 millions de fans au rendez-vous, pour une pda de 18.8%) et avait même été le 8ème meilleur programme de la chaîne pour l'année 2010. Au vu du succès, cinq autres épisodes avaient été produits et même un spin-off, Chez Victoire (qui n'a jamais été diffusé) mais, depuis, c'est le calme plat.

    Pour le moment, rien n'indique donc que l'animatrice continuera sur la voie de la comédie. Mais, à 50 ans, celle qui a goûté au jeu grâce à un professeur de français pas comme les autres, Gilles Taurand (scénariste pour André Téchiné, Christophe Honoré, Benoit Jacquot ou encore Robert Guédigian), est toujours prête à étonner. N'oublions pas qu'avant de tout redécorer chez les uns et les autres, elle a exercé tout un tas de petits boulots, travaillé dans les coulisses de la Star Ac' et de Loft Story avant d'être journaliste pendant 5 ans pour Mirelle Dumas ! Damidot a plus d'un tour dans son sac, on vous le dit...

    Jean-Philippe Baltel/TF1/LGM

    Jean-Luc Reichmann persiste et signe
    Sa série : Léo Matteï
    Sa chaîne : TF1

    On ne le sait pas forcément mais pour Jean-Luc Reichmann, la comédie est une passion : "Cela fait partie de moi depuis toujours. Jouer me permet de donner le meilleur de moi-même, alors que quand je suis animateur, j’aide les candidats à donner le meilleur d’eux-mêmes. Je pense que les deux sont complémentaires", nous confiait-il en 2013.

    Pourtant, pour le public, Jean-Luc Reichmann, c'est d'abord une voix. La voix de Tribunal, N'oubliez pas votre brosse à dents (à dents !), Que le meilleur gagne ou encore Motus... C'était bien lui ! Mais, Reichmann, c'est aussi depuis 20 ans un visage. En 1995 sur France 2, il se révèle dans Les Z'amours avant de débarquer sur TF1 en 2001 avec Attention à la Marche. Une émission à succès qui ne l'empêche pas de tenter sa chance en tant qu'acteur (on le voit notamment dans Navarro).

    Deux paris, deux résultats différents ? A l'époque, TF1 lui offre justement cette opportunité avec Victor Sauvage. Faute d'audiences satisfaisantes, la chaîne arrête les frais au bout de trois épisodes. Mais, trois ans plus tard - alors que Reichmann tient les rênes des 12 coups de Midi - TF1 accepte sa proposition d'être en parallèle le héros d'une autre série : Léo Mattei. Cette fois, Reichmann est co créateur et interprète le leader d'une unité de la brigade des mineurs, un rôle bien loin de son image publique : "Cette idée a mis deux ans à voir le jour. Il fallait convaincre la chaîne de me confier un rôle à contre-emploi". Pour le moment, Léo Matteï obtient de bonnes performances auprès du public et TF1 a même commandé de nouveaux épisodes.

    M6

    Virginie Efira, l'ovni qui nous a rendu amnésiques
    Son ancienne série : Off-Prime
    Son ancienne chaîne : M6

    Comment parler des animateurs qui obtiennent leur propre série sans évoquer le cas bien particulier de Virginie Efira ? Car, en l'espace de seulement quelques années, celle qui avait été l'un des visages phare de M6 a su se créer une seconde carrière, totalement acceptée de tous. Pour Efira l'animation n'a de toute façon été qu'une simple parenthèse qu'on a tous, pratiquement, oubliée.

    C'est bien sur les planches qu'Efira commence avant de démarrer une carrière d'animatrice à la télévision belge en 1998 où elle anime diverses émissions pendant plusieurs années. En 2003, elle est repérée par M6 qui lui confie plusieurs programmes dont Le grand Zap ou Classé Confidentiel avant de la choisir pour remplacer Benjamin Castaldi à la tête d'A la Recherche de la Nouvelle Star en 2006. Elle y restera deux ans. 

    Pari réussi ou pas ?  Durant cette période, Virginie Efira n'a pas abandonné son rêve d'actrice. Elle tourne dans un téléfilm de M6, puis dans Kaamelott et, en 2007, son talent et son humour sont mis en avant dans la shortcom Off Prime. Elle y incarne avec brio une version parodiée d'elle-même (où elle affirme totalement ses envies d'actrices) aux côtés de Simon Astier. Deux saisons seront produites avant l'annulation, offrant à Efira l'impulsion et la légitimité méritée. Après des rôles dans Le Siffleur ou La chance de ma vie, elle met un terme à sa carrière sur le petit écran, prouvant ensuite, haut et fort, sa capacité à jouer la comédie (20 ans d'écart) ou le drame (En solitaire). Et même sous la direction d'un réalisateur américain (elle sera dans le prochain film de Paul Verhoeven) !

    A 2:30, découvrez quel est le principal défaut des animateurs devenus acteurs :

    Tueurs en Séries N°99 - Friday 23 April 2010

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Tiger V.
      Très navrant de voir ces personnalités dans des séries. Il y a des gens qui sont formés pour jouer des rôles et d'autres pour animer des émissions. Etre acteur n'a rien avoir qu'un présentateur. Il faut se mettre à la place du personnage, transmettre des émissions,... Pitoyable.
    • legion666
      Normal qu'il reprenne De Funès, même dans ses émissions il l'imite! Moi non plus je peux pas le voir!
    • BiggerThanLife
      Oui. C'est terrifiant !
    • cocolapinfr
      le probleme n'est pas qu'elle soit érigée en exemple, le probleme est qu'elle fonctionne auprès du public !
    • choukoula
      Navrant tout ça .. Comme quoi, on peut réussir sans aucun talent !
    • Or1on
      C'est juste que les producteurs et réalisateurs ne veulent pas miser sur le fantastique , horreur , etc
    • Clem L17
      Ils ne "pensent" pas. C'est bien ça le problème. Ils agissent uniquement en terme d'audience. Et comme il y a des gens qui regardent... ben l'audience, c'est pas ça qui manque ! Pour le moment.Ce qu'ils ont oublié dans toute leur petite organisation, c'est que la tranche d'âge de la population qui regarde actuellement la télévision sans forcément réfléchir, elle prend de l'âge. Et la génération suivante, elle est exigeante sur ce qu'elle regarde. Beaucoup plus exigeante. Elle veut choisir ce qu'elle veut voir. Pas qu'on lui impose.C'est d'ailleurs pour ça que beaucoup de jeunes (20-35 ans) ne regardent déjà plus la télévision depuis bien longtemps. Sauf pour les infos éventuellement. Ce qu'ils n'arrivent pas à comprendre c'est qu'il sont en train de creuser lentement leur tombe. Au profit de quoi ? Du téléchargement (légal et illégal d'ailleurs). De toute façon, la télé telle qu'on la connait va disparaitre assez rapidement. Si elle veut survivre, elle doit passer par une restructuration complète. Ce qu'ils ne sont pas du tout près à faire, donc….
    • alex c.
      à part madame Efira qui s'adapte très bien au grand écran, les autres n'ont pas vraiment leur place dans des séries ou au cinéma ..Sauf à la rigueur Reichmann mais je le préfère au théatre
    • St?phane B.
      Si Gimli lit que des gens considèrent Reichmann comme un acteur... il va nous faire une jaunisse. :D
    • Laurent D.
      A part Jean Luc Reichmann (qui a déjà été acteur à ses débuts) et Virginie Efira (qui se débrouille pas mal sur grand écran), n'est pas Jimmy Fallon qui veut. De plus, tout le monde n'est pas ami ou couche avec le directeur des programmes (cf Babsie Steger) pour faire ce que l'on veut à la TV et ce malgré ce que dit l'article.
    • empeureur18
      virginie efira était excellente dans le seul film que j'ai vu avec elle lol !!!!!mais ce genre d'animateurs(trices) surfent sur leur notoriété pour nous vendre un truc formaté alors qu'il faudrait nous surprendre !!!!!
    • BiggerThanLife
      Pathétique ! La médiocrité érigée en exemple !
    • S?bastien L.
      Il n'y a que Efira et Reichmann qui valent le coup. N'oublions pas que ce dernier double Curtis dans Porco Rosso et qu'il le fait avec brio :)
    • Loomax
      Hormis Off Prime, je ne vois ici que de la médiocrité.
    • timal_972
      Tu rêve on est pas aux Etats Unis et pourtant ici on a des réalisateurs de talents mais bon on est pas encore près pour sa
    • timal_972
      Je veux Denis Brogniart dans un remake de Lost
    • Clem L17
      Ca aussi, j'ai toujours trouvé ça aberrant…Etre à l'aise devant une caméra pour présenter un émission n'a rien a voir avec le fait de savoir transmettre des émotions, se mettre dans la peau de quelqu'un d'autre. Des gens sont formés pour ça...
    • Samjack
      Moi je vote Jean-Pierre PERNAULT dans un remake de The Shield. Booya ! ^^'
    • Or1on
      J'en ai marre des séries comiques , des soaps et policières moi je veux une série horreur ou Fantastique
    • Or1on
      C'est normal , les séries françaises sont pour la plupart policières
    Voir les commentaires
    Back to Top