Notez des films
Mon AlloCiné
    Emma Watson engagée pour HeforShe et la journée de la femme
    Par Corentin Palanchini — 9 mars 2015 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    L'actrice Emma Watson s'est engagée pour la cause féministe via l'ONU Femmes dont elle est un des personnages clé. Pour la journée de la femme (8 mars), la comédienne a donné un entretien éclairant sur la situation des femmes dans le monde.

    Paramount Pictures France

    Hier s'est déroulée la journée de la femme, et l'actrice Emma Watson a donné un entretien en tant que représentante de l'ONU Femmes, l'entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. Elle y a notamment répété son engagement à ce que les femmes "se sentent incluses". Elle a cité l'exemple de sa soeur lui racontant qu'elle voulait juste pouvoir "jouer avec les garçons", et rappelé que les femmes dans le monde subissent encore "violence, inégalité et préjugés".

    "Si vous plaidez pour l'égalité, alors vous êtes une féministe — désolée de vous le dire, mais vous êtes une féministe, a poursuivi l'ex-actrice d'Harry Potter. Nous ne parviendrons jamais à atteindre nos objectifs si nous ne nous soutenons pas les unes les autres".

    J'étais en colère, je bouillais et c'est pour ça que je suis impliquée. Si cela visait à me décourager, cela a eu l'effet contraire".

    Emma Watson a ensuite évoqué les menaces dont elle a fait l'objet : "après mon discours [aux Nations Unies, NdlR], un site a menacé de mettre en ligne des photos de moi nue, je savais que c'était du bluff puisque ces photos n'existent pas, et mes proches ne pensaient pas que l'égalité des genres était une question si urgente(...)". Je pense que ça les a choqué de me voir directement menacée".

    Et de conclure : "C'est ce que les femmes subissent actuellement : des menaces, et j'étais en colère, je bouillais et c'est pour ça que je suis impliquée. Si cela visait à me décourager, cela a eu l'effet contraire".

    L'actrice Michelle Monaghan a tweeté son soutien à HeforShe :

    Bientôt rejointe par Reese Witherspoon, qui a posté une image forte pour faire connaître sa défense de la cause féministe :

    Quant à l'Agent Carter (Hayley Atwell), elle a souhaité à tous une année "pleine de compassion et ouverte d'esprit" :

    C'est également à l'occasion de la journée internationale de la femme que Meryl Streep et l'équipe du film Suffragette a pris la pose en costume. Actuellement en post-production, Suffragette présentera les premières femmes à avoir lutté pour le droit de vote des femmes.

    Pathe Productions Limited / Brigitte Lacombe
    En haut, de gauche à droite : Sarah Gavron (réalisatrice), Helen Pankhurst (arrière-grand-petite fille d'Emmeline Pankhurst), Laura Pankhurst (arrière-arrière-petite fille d'Emmeline Pankhurst), Alison Owen (productrice). En bas, de gauche à droite : Abi Morgan (scénariste), Anne-Marie Duff (actrice), Meryl Streep (actrice), Carey Mulligan (actrice), Helena Bonham Carter (actrice), Faye Ward (productrice).

    Emmeline Pankhurst était une femme politique britannique féministe et militante pour le droit de vote des femmes. Meryl Streep, engagée depuis longtemps pour la défense des droits des femmes, avait soutenu le discours de Patricia Arquette aux Oscars 2015 :

    Patricia Arquette : "A toutes les citoyennes de ce pays !"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • jojospace
      Un avis ? Je soutiens ce mouvement (HerforShe) (j'ai regardé le live le 8 mars), mais il y a un problème : le problème c'est que ce mouvement existe. J'ai une éducation qui m'amène à considérer la parité des sexes comme un dogme, quelque chose de péremptoire à toute société saine d'esprit. Le principe même de débattre sur un sujet comme celui-là me paraît donc contre-nature. C'est pour ça que je n'ai pas envie de m'étendre, même si je devrais sans doute plus le faire...
    • Mell67
      t'as oublié Malcom X
    • Echooche
      La plupart des gens qui luttent pour les grandes causes en 2015 sont à côté de la plaque et néfastes.Désolé mais les vrais héros ce sont les Martin Luther King, les Mandela, Simone Weil, Harvey Milk etc (ha mince j'ai cité 1 femme et 3 hommes, je suis sexiste ça y est) car eux ont lutté à une époque où la majorité leur était hostile, où quasi toutes les mentalités avaient besoin de changer, et grâce à eux, les opprimés de tous bords (opprimés à l'époque) ont obtenu des droits et ont été acceptés dans la société. Eux ont pris des risques (y compris au péril de leur vie), eux ont du combattre pour faire passer leurs idées. Aujourd'hui rien de tout cela, ces idées sont largement acceptées par la majorité, et j'accuse ceux comme Emma Watson qui les défendent encore de manière virulente (sans changer le discours d'antan, on accuse encore toute la société sans se rendre compte apparemment que les choses ont bien changé) de vouloir uniquement augmenter leur popularité sans prendre le moins risque. Facile en effet de défendre une cause partagée par tout le monde en 2015 (l'égalité homme femme ici), moins facile il y a 30 ou 50 ans. Idem pour les autres grandes causes dont je parlais, et pour donner un exemple, si vous dites "la guerre c'est mal" au XXIe siècle, vous allez vous faire des amis, par contre si vous dites "la guerre c'est mal" du temps d'Attila et Jules César, vous allez finir aux jeux du cirque dans le meilleur des cas.Aujourd'hui nous sommes donc dans une situation où 90% des gens ne sont ni racistes ni homophobes ni sexistes. Je parle pour la France et les USA notamment, car il reste de gros problèmes dans certains pays, mais bizarrement c'est plus facile de ne désigner personne en particulier (Emma Watson) voire de pointer du doigt ceux qui ont fait le plus de progrès (bravo Patricia Arquette) que d'avoir un peu de courage pour désigner les vrais problèmes (comme le faisaient MLK Mandela Weil à leur époque). Allez lançons des accusations vagues contre la société en général, et tant pis si tout le monde est déjà d'accord avec nous, et même tant mieux. Alors certes 10% d'arriérés c'est encore trop, mais ceux comme Emma Watson qui blâment encore des sociétés entières, des groupes entiers, sont totalement à côté de la plaque.Ce n'est pas avec des personnes comme Emma Watson qu'on éradiquera les 10% d'irréductibles (jusque maintenant) dont je parlais, au contraire, en fait elle me fait penser à sos racisme qui depuis quelques années crée plus de racisme qu'il n'en supprime. On veut nous faire croire qu'on vit dans des sociétés racistes, misogynes, homophobes, anti truc et contre machin..., alors que c'est faux à 90%. C'est donc de la désinformation, mais pas totalement puisque c'est justement en rabâchant cela à longueur de journée qu'on permet au racisme à l'homophobie etc... de perdurer, c'est une sorte de prophétie autoréalisatrice. C'est comme si vous allez voir quelqu'un dans la rue et que vous lui dites sans raison "toi t'es un violent", puis que vous lui répétez et que vous le provoquez jusqu'à ce qu'il s'énerve. Facile après ça de dire qu'on vit dans une société violente, de jouer les indignés, pas vrai?De la même manière, les personnes comme moi qui représentent l'extrême majorité et qui n'en ont rien à faire des caractéristiques de la personne en face (sexe âge couleur de peau religion etc... sauf si attraction particulière) sont fatiguées, parfois agacées, d'entendre toutes ces revendications, toutes ces accusations globales, alors que quand je suis dans le métro, dans la rue (j'habite une grande ville assez représentative je pense), avec mes proches ou des inconnus, je n'assiste que très rarement à un acte raciste/homophobe/sexiste et quand c'est le cas la personne en cause se fait vite remettre à sa place par tout le monde et c'est tant mieux.Je conclus en disant que dans une situation où le racisme, l'homophobie le sexisme... sont très répandus, il est nécessaire et courageux de s'y opposer (MLK, Simone Weil etc...). Dans une société où ils sont très marginaux et ont tendance à disparaitre, les combattre, c'est non seulement obsolète et hypocrite mais c'est surtout les faire renaitre, car on crée un malaise chez beaucoup de personnes qui acceptent l'autre quel qu'il soit et qui pourtant sont accusées à longueur de temps (quoi qu'ils fassent) d'être raciste homophobe sexiste que sais je encore...A force d'opposer les personnes par les mots, on les oppose dans les faits. Moi j'accuse les personnes comme Emma Watson d'opposer des gens qui avaient tendance à vivre de plus en plus en harmonie et dans une société de plus en plus progressiste, jusqu'à l'intervention d'EW et compagnie.
    • SarahConnor ?
      Alors perso je sais pas d'où tu sors tes sources comme quoi un viol masculin n'est pas un viol (??????????). Jamais entendu parler de ce Made To Penetrate, mais je serais toi, je jetterais tout ce fatras à la poubelle sinon je vois pas comment on peut avancer sérieusement avec de telles absurdités. Il faut arrêter de donner foi à certains courants complêtement bidons. Faut juste les ignorer. Parce-que je ne connais pas une seule femme qui nierait que la pénétration forcée sur un homme n'est pas un viol. C'est absurde et abject.
    • SarahConnor ?
      Punaise comparer la circoncision avec l'excision fallait la faire celle-là. T'es pas sérieux j'espère ???? T'es au courant de la situation des excisions de filles dans le monde ? 95% des Egyptiennes sont excisées et c'est pas de leur plein gré là !!! Punaise mais j'hallucine.
    • SarahConnor ?
      Dire qu'Emma Watson a reçu des menaces à cause de son discours. Comment dire ? Ca m'étonne même pas. C'est ça le plus grave en 2015. EGALITE ET RESPECT POUR TOUS.
    • SarahConnor ?
      Tellement vrai que ça en devient désespérant...
    • camille c.
      j'accorde beaucoup d'importance à la langue mais la sincèrement c'est un peu exagéré , surtout quand on voit les fautes d'orthographe qui se font de nos jour , je suis ravi que vous soyez du même avis que moi même si j'aurais préféré que vous utilisiez vos connaissances en langue pour donner un avis un plus approfondi du sujet
    • skynobi
      le droit d'oublier de baisser la cuvette des toilettes ;)
    • Manisho W.
      tous les hommes et les femmes subissent ; la discrimination, les préjugé , la sous-estimation , le racisme , le rejet , l'exclusion , les violence , c'est juste que nous les hommes on n'aime pas passé pour des victimes , c'est comme si on nous enlevait notre virilité , mais les femmes par contre c'est plus naturel de crié à l'outrage , si notre limite c'est la honte celui des femmes c'est la peur , mais en soit je ne suis pas contre l'égalité dans la societé , c'est mm très bien , parce on a tous une mère quand mm et on aimerait qu'elle ne subisse rien et absolument rien de mauvais , absolument rien
    • Fifilolotte Victuaille Catapla
      La circoncision est souvent pratiqué dans le cadre médical de malformation alors que l'excision est une mutilation pour être sur de conserver la "pureté" des jeunes filles... Et apparemment, les bébés n'ont pas encore tout les nerfs actifs durant cette opération, d'où la non-utilisation d'anesthésie! (Après on est d'accord, perso je trouve ça quand même horrible...)Je crois que dans certain cas les hommes peuvent ne pas reconnaitre l'enfant et donc ne pas subvenir à ces besoins! Mais en général, c'est la fille qui est le plus souvent embêtée d'être enceinte! J'ai de nombreuses connaissances qui le coup d'un soir ce sont retrouvées enceintes (capotes qui craquent, etc...) et qui devaient payer SEULES l'avortement, la pilule ou autre avec le mec qui disait "oui oui vas y, j'te rembourserais" (et disparaissait dans la nature!)...C'est plus un problème féminin que masculin malheureusement.... En général, ce genre de situation se fait souvent au cas par cas... Je pense pas qu'une loi commune règlera le problème! :/
    • Fifilolotte Victuaille Catapla
      Bon en gros Randall, tu n'aimes pas le féminisme parce que les hommes sont bien plus à plaindre dans le monde? ;) Durant 364 jours dans l'année on parle des hommes et de leurs problèmes, peut-être que durant une journée on peut penser aux femmes! :P
    • jojospace
      Je suis entièrement d'accord, mais, par pitié, arrêtez avec l'expression "au jour d'aujourd'hui" (aujourd'hui veut déjà dire "au jour de ce jour").
    • randall
      On a au moins les même sources !Sauf que l'appellation "Made to penetrate" a été créée pour ne pas classifier les viols masculins en tant que viol (si ma mémoire est bonne, cette appellation n'existe même pas pour les femmes, où toute pénétration forcée est automatiquement considérée comme un viol). Il faudra m'expliquer la nuance entre un viol et une pénétration forcée. Un viol est par définition une pénétration forcée. Et lorsque l'on fait le total des viols masculins et des "made to penetrate", on arrive à un chiffre très proche de la totalité des viols subis par des femmes (les stats gouvernementales américaines auxquelles je fais référence englobent la totalité de la population, et ne se focalisent pas sur le milieu carcéral).Pour les 40% (environ) d'hommes battus c'est exact. A comparer avec le chiffre des places réservées aux hommes dans les abris pour conjoints battus (moins de 10%).
    • alastor78
      Non les statistiques montrent que les hommes dans les pays occidentaux sont souvent victimes de pénétrations forcés et d'abus sexuel dans le milieu carcéral, deux nuances importantes à apporter même si c'est une situation, tout comme les violences conjugales faites aux hommes (ce qui se rapproche des 40% des violences conjugales globales si mes souvenirs sont exactes) qui mérite en effet d'être dénoncé plus souvent. Comme tu le sous entend c'est une idée reçue tenace mais qui ne tient pas du féminisme ou de mysandrie mais de l'image de l'homme fort, virile et non émotionnel que notre société actuelle véhicule à tord. Là encore des idées reçus qui sont très souvent l'objet de publications féministes.
    • randall
      J'aurais peut-être du préciser, mais je parlais des sociétés occidentales. Il me semble que la plupart des pays occidentaux interdisent l'excision. En tout cas, en France cette interdiction est inscrite dans la loi. La circoncision, elle, est tolérée par cette même loi. Peu de gens le savent mais aux Etats-Unis, la circoncision est souvent pratiquée à la naissance (environ 50% des nouveaux-nés), et pire, pratiquée sans anesthésie dans la plupart des cas. Je pourrais continuer encore sur les idées reçues sur les conséquences de la circoncision, souvent sous-estimées, mais ce serait trop long et ce n'est pas l'endroit idéal. Reste qu'une mutilation est une mutilation, qu'elle soit plus grave ou moins grave qu'une autre.Le droit à renoncer à ses droits parentaux est au contraire un droit majeur. Les femmes qui ne désirent pas être mères ont plusieurs options: la pilule du lendemain, l'IVG, et en dernier recours l'accouchement sous X. Il ne viendrait à personne l'idée de dire que ces options ne sont pas cruciales dans la vie des femmes. Hors, quand un homme ne désire pas un enfant qu'une femme désire garder (dans un choix unilatéral) l'homme n'a qu'un seul droit: celui de pouvoir être assigné en justice pour subvenir financièrement aux besoins de la mère et de l'enfant. Une simple loi pourrait corriger cette injustice (créer l'équivalent d'un accouchement sous X pour les hommes), mais alors pourquoi ne le fait-on pas?
    • alastor78
      La différence entre les violences et discriminations subit par les hommes et les femmes, déjà qualitatives et quantitatives comme le souligne Bacta142, est aussi supporté par toute une idéologie patriarcale qui rend beaucoup moins aisé la lutte contre les discriminations vis à vis des femmes que la lutte contre les discriminations vis à vis des hommes puisque les stéréotypes associés aux genres que cette idéologie véhicule place l'homme en position dominante.En fait on peut répondre à cet argument de façon très logique en faisant un parrallèle avec le "racisme anti-blanc" théorie très populaire en france et pourtant mise en erreur par les chercheurs depuis longtemps. Une personne blanche peut être victime de préjugée mais les minorités visibles ne peuvent pas faire du racisme anti blanc car cela sous-entend qu'ils sont dans une position raciale dominante. De même, pour en revenir aux hommes et femmes, un homme peut tout à fait être victime de préjugé, de discrimination et de violence (et croit moi en tant que doctorant et enseignant en science humaines soit un milieu dominé par les femmes j'en ai connu des préjugés de la sorte) mais les femmes n'étant pas la frange dominante en terme de rapport au pouvoir dans notre société, elles ne peuvent pas oppresser l'homme.D'où l'idée que le féminisme milite pour l'égalité entre l'homme et la femme en restituant des droits aux femmes puisqu'elles sont généralement la frange laisé de la population. ça ne sous-entend pas que le féminisme ignore les discriminations contre les hommes (il y a beaucoup de publications sur ce sujet ou plus globalement sur les effets négatifs de la patriarchie sur le développement psychologique et social de l'homme) mais qu'elle n'en fait pas sa cible prioritaire.
    • randall
      Qu'elles soient plus nombreuses ou non (il y a par exemple des statistiques qui déboulonnent les idées reçues et montrent que les hommes sont presque aussi souvent victimes de violences domestiques ou de viols que les femmes) ne change rien au fait que le message de HeforShe est contradictoire. Et rien n'empêche de lutter à la fois contre les violences faites aux femmes et contre celles faites aux hommes. Ils parlent d'égalité des sexes ou non?
    • Bacta142
      Mais ce n'est tout simplement pas leur but! Les violences faîtes aux femmes sont bien plus nombreuses que celles faîtes aux hommes, tu dois l'admettre!
    • randall
      Tiens c'est marrant, les défenseurs du féminisme rappellent pourtant constamment à ses détracteurs que le féminisme vise à lutter pour l'égalité entre les sexes. Par ailleurs, le texte que je cite vise à montrer la contradiction du mouvement HeforShe: prétendre militer en faveur de l'égalité des sexes, mais ignorer les violences et les discriminations qui peuvent être faites aux hommes.
    Voir les commentaires
    Back to Top