Mon AlloCiné
    Angélique, émotive, perverse... 10 visages d'Isabelle Carré !
    Par Laetitia Ratane — 25 nov. 2015 à 12:00

    A l'occasion de la sortie des "Chaises Musicales", nous avions rencontré Isabelle Carré, une actrice chaleureuse qui s'est confiée à propos de ses rôles éclectiques. Angélique, effrayante, étonnante, bouleversante, focus sur 10 de ses facettes...

    L'adolescente type

    Dans "Beau Fixe" de Christian Vincent
    D.R

    On n'était pas en compétition mais c'était difficile de vraiment s'imposer...

    "J'avais 20 ans là, mais j'en fais 14 ! Beau Fixe était mon premier grand rôle en fait, à partager avec quatre jeunes actrices. Ce qui était dur, c'est que Christian Vincent nous laissait beaucoup dans l'espace, organiser nos mises en place. J'avais tendance à me mettre un peu trop en retrait. On n'était pas en compétition mais c'était difficile de vraiment s'imposer.

    Je ne me reconnaissais pas du tout dans cette figure de l'adolescence. Etude de médecine, famille bourgeoise, ses vêtements... Non, moi je venais d'une famille de Soixante Huitards, maison peinte en rouge avec moquette verte et plafond marron. Père designer, mère secrétaire, rien n'était cadré.

    Cela dit j'avais ce côté blonde à lunettes un peu polie qui pouvait donner l'impression que j'avais eu ce type d'éducation-là."

    Isabelle Carré adolescente dans "Beau Fixe"

    Beau fixe Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Bande-annonce Les Chaises musicales : Isabelle Carré au chevet de Philippe Rebbot
    Commentaires
    • Nastassja640
      Irritante à souhait, toujours le même genre de films...
    • ariane o.
      Cette actrice me touche beaucoup… et sa filmo lui ressemble.
    Voir les commentaires
    Back to Top