Mon compte
    Les 10 comédies romantiques qu'il faut avoir vues dans sa vie !
    7 août 2015 à 19:00
    Mis à jour le 14 févr. 2019 à 12:00
    Laetitia Ratane
    Laetitia Ratane
    -Responsable éditoriale des rubriques Télé et Infotainment
    Si Laetitia est exigeante lorsqu’il s’agit de sentiments, c'est parce qu’elle a appris auprès des plus grands. Fanny d’à côté, Clint de Madison, Meg à Seattle, Vincent chez Mlle Chambon ou Julianne chez Mrs Dalloway : tous sont des baromètres inspirants qu’elle visite régulièrement.

    Découvrez notre sélection des incontournables du genre ! Au menu, des films culte et autant de variations légères autour du sentiment amoureux...

    Pretty Woman (1990)

    Warner Bros. France

    De quoi ça parle ?

    Edward Lewis, homme d'affaires performant, rencontre par hasard Vivian Ward, beaute fatale qui arpente chaque nuit les trottoirs d'Hollywood Boulevard. La jeune femme ne fera qu'une bouchée du brillant PDG.

    Pourquoi faut-il le voir ?

    Parce que cette histoire n'est rien de moins que LE conte de fée moderne, celui qui fait se rencontrer deux héros que tout oppose et qui, irrésistiblement attirés l'un par l'autre, vont bousculer les conventions et les qu'en dira-t-on. Au menu de cette intrigue peu banale, quelques gags, beaucoup de gaucheries, et du romantisme à l'état pur, dynamisés par un tube (Oh Pretty Woman) non écrit pour le film mais devenu grâce à lui culte.

    Dans Pretty Woman, Julia Roberts et Richard Gere incarnent les amoureux emblématiques de la comédie romantique, désirables et charismatiques. Véritable Cendrillon en cuissardes, la divine Julia illumine la figure de la prostituée en conquérant les coeurs d'e son seul rire cristallin. A ses côtés, le ténébreux Richard Gere, aussi troublé que troublant, fait fondre toute personne normalement constituée, encline à pénétrer ses plus profondes pensées. 

    Le saviez-vous ?

    A l'occasion des 25 ans du film,  l’équipe de Pretty Woman est revenue sur la genèse du projet lors d'une interview sur la chaîne Today. L'occasion d'apprendre que le film s'intitulait à l'origine "3000" et devait se présenter comme un drame centré sur l’univers de la prostitution et de la drogue, et se clôturant de façon... dramatique forcément. L'occasion aussi pour Julia Roberts de préciser avec humour la difficulté avec laquelle elle a obtenu le rôle qui la rendit célèbre.

    C'est en effet au moment où il a été racheté par Disney que Pretty Woman a changé de ton, contraignant en parallèle la star, alors inconnue, à repasser le casting pour lequel elle avait déjà été retenue. Au détour d’une réponse du réalisateur Garry Marshall, on apprend également que le personnage incarné par Richard Gere a failli être confié à Charles Grodin. Rien à voir avec notre film culte donc !

    Tout ce que vous ne saviez pas sur le cultissime "Pretty Woman"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top