Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes 2016 - Risk : après Edward Snowden, Laura Poitras filme Julian Assange
    Par Gauthier Jurgensen — 19 mai 2016 à 14:45

    Après son Oscar du meilleur film documentaire en 2015 pour "Citizenfour", portrait d'Edward Snowden, la cinéaste engagée Laura Poitras braque sa caméra sur plus grand lanceur d'alerte du XXIe siecle : Julian Assange, rédacteur en chef de WikiLeaks.

    • Toutes les news de Cannes 2016 !

    En bref

    De quoi ça parle ?
    Dans ce documentaire immersif, Poitras tourne sa caméra sur une autre figure controversée : l’éditeur de WikiLeaks, Julian Assange. La réalisatrice oscarisée de Citizenfour continue ainsi sa courageuse enquête sur les voix qui défient les autorités et mettent en question la surveillance des citoyens par l’État.

    Laura Poitras et Cannes

    Depuis dix ans déjà, la réalisatrice Laura Poitras est sur la liste de surveillance du Département de la Sécurité Intérieure des États-Unis pour ses documentaires engagés. Après s'être intéressée à la situation irakienne en 2006 avec My Country, My Country (nommé à l'Oscar du meilleur documentaire en 2007) et à l'Afghanistan en 2010 avec The Oath (sélectionné au Festival de San Sebastian), la cinéaste commence un travail sur les surveillances de masse qui la conduira à rencontrer l'éditeur de WikiLeaks, Julian Assange.

    En janvier 2013, elle est contactée par le lanceur d'alerte Edward Snowden sous le pseudonyme Citizenfour. Elle tirera de ses révélations un documentaire éponyme, qui lui offrira l'Oscar en 2015. Avec Risk, Laura Poitras dévoile enfin à La Quinzaine des Réalisateurs 2016 son documentaire sur Julian Assange que l'urgence de l'affaire Edward Snowden avait interrompu.

    Les bonnes raisons de voir le film

    • Pour le rappel des faits qui ont conduit Julian Assange à être enfermé dans l'Ambassade d'Equateur à Londres depuis juin 2012
    • Pour la discrétion de la caméra de Laura Poitras qui parvient à saisir les instants décisifs de l'affaire WikiLeaks
    • Pour l'interview déroutante de Julian Assange par Lady Gaga
    • Pour le climat paranoïaque du documentaire qui n'a rien à envier aux polars américains des années 1970
    • Pour comprendre avec simplicités les tenants et les aboutissants de l'affaire WikiLeaks

    La revue de tweets

    ("Amusé de voir Lady Gaga interviewer Julian Assange dans le documentaire "Risk" de Laura Poitras")

    Extraits de la rencontre avec l'équipe du film

    Laura Poitras"La scène avec Lady Gaga n'est pas là pour être incongrue. En réalité, elle demande avec beaucoup d'intuition et de lucidité à Julian Assange d'établir la liste de toutes les institutions qui le pourchassent. Elle a su nous imaginer cette séquence formidable. Je trouve que c'est un des meilleurs moments du film." 

    Sarah Harrison (journaliste porte-parole de la défense juridique de Julian Assange) : "Aujourd'hui, Julian Assange est toujours détenu sans avoir vu la lumière du jour depuis quatre ans alors qu'aucune charge n'a été retenue contre lui. (...) La police britannique encercle jour et nuit l'enceinte de l'Ambassade d'Equateur à Londres où il est retenu."

    Jacob Appelbaum (militant pour le respect de la vie privée sur Internet, porte-parole de WikiLeaks à la conférence HOPE2010) : "Voici les faits : Julian Assange est un prisonnier politique qui a été diabolisé par une certaine presse. (...) Il y a un vrai fossé entre les journalistes qui tentent de relayer de vraies informations et ceux qui se contentent de faire de la propagande, comme c'est le cas de la plupart des journalistes aux Etats-Unis."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top