Notez des films
Mon AlloCiné
    Blood Simple, Vorace, Fight Club... : 10 Films culte... Mais gros flops au cinéma !
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 25 juil. 2018 à 20:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Comme le dit l'adage : il faut parfois laisser le temps faire son oeuvre. Il en va de même pour certains films comme "The Warriors" : gros échecs au BO à leurs sorties, ils ont depuis gagné leurs réputations de films culte, notamment grâce aux fans.

    Warner Bros.

    Il était une fois en Amérique

    Immense film testament de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique fut malheureusement un cuisant échec commercial à sortie américaine, puisqu'il ne rapporta que 2,5 millions de dollars sur un budget colossal pour l'époque, de près de 40 millions.

    Contractuellement, Leone était tenu auprès de Warner de livrer un montage ne dépassant pas les 2h45. Mais il livra finalement une version de 4h25. Le studio et le producteur du film, Arnon Milchan, furent horrifiés, et refusèrent naturellement ce montage. De son propre chef, Sergio Leone coupa quelques scènes pour aboutir à ce qui deviendra plus tard la version européenne de 3 h 49, version qu'il ne pouvait se résoudre à réduire encore davantage sans que cela n'entrave la logique narrative. La Major et le producteur passèrent outre les souhaits de Leone, et rabotèrent le film jusqu'à une durée de 2h19 pour son exploitation américaine.

    Le résultat, critique et commercial, fut un désastre. Non seulement le film fut réduit de moitié, mais tout fut replacé dans l'ordre chronologique, ce qui dénatura complètement l'oeuvre, car c'est aussi ce qui en faisait sa force. En europe, et particulièrement en France, le film fut nettement mieux accueilli, même si au final il ne fit que 1,5 millions d'entrées. Très (très) loin des 15 millions entrées France d'Il était une fois dans l'Ouest.

    Aujourd'hui restauré dans sa version intégrale de 4h29, Il était une fois en Amérique est devenu un film culte et révéré par les cinéphiles du monde entier.

    Il était une fois en Amérique Bande-annonce VO version restaurée 2015

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Berserk Gatsu
      T'as raison, y forcément du disney qq part, chaque jours comme une dose..
    • Sir DeDe
      Aujourd'hui, on se souvient plus de Il était une fois en Amérique qui n'était même pas nominé aux oscars par rapport à Tendre passion qui était le grand vainqueur aux oscars dans la même année.
    • tylercross
      Je vais me faire l'avocat du diable, mais pour ma part, je n'étais pas tombé sur cet article, ils ont bien fait de le rééditer...découverte plutôt sympa pour certain
    • palatine chénat
      je préfère mille fois le parrain à il était une fois en amérique
    • Plaza13
      et des critiques auto-proclamés day one jamais en phase puisqu'un film c'est comme le bon vin :faut le laisser du temps ;)
    • Benjamin F.
      Il me disait aussi quelque chose cet article. J'ai retrouvé mon commentaire plus bas au sujet de Repo Man qui date d'il y a.... 3 ans !! XD
    • Guitou d.
      Vu les dates des commentaires, c'est encore un article recyclé. De toute facon, les nouveaux articles, y' en a plus que pour disney maintenant, c'est devenu lassant....Sinon, le jeu the warriors, grandement inspiré du film, était trés sympa
    • Blasi B
      on en parle encore presque 20 plus tard :) je t'assure qu'elle est culte pour beaucoup de fan de sf.
    • stéphane g.
      ...-sauf si tu raccourcis l'expression films cultissimes en films cultes ..les 2 sens étant les identiques...culte ne venant pas directement du nom dans ce cas, mais d'une abréviation de l'adjectif dérivé...l'usage a d'ailleurs tendance à confirmer cette version puisqu'on dit ce film est culte, comme dit ce film est cultissime, et non ce film est un culte (formule correcte pour des noms). -De plus si on veut vraiment parler de nom et pas d'adjectif, on peut admettre que chaque film culte possède ces adeptes (fans), on peut dire que chaque film a un culte propre, donc plusieurs films signifie plusieurs cultes...Enfin, le Robert admet l'accord.
    • stéphane g.
      moi j'aime pas...
    • felson
      10 films, c'est peu. J'en aurais mis 20 en incluant 'The Thing' et 'Jack Burton' de Carpenter, 'Sorcerer' et 'Police Fédérale Los Angeles' de Friedkin, 'Showgirls' de Verhoeven, 'Le Voyeur' de Michael Powell et le récent 'Dredd'.
    • Hunnam29
      Des films parfois trop en avance sur leur temps...
    • Cuderoy
      Peut-on parler de flop et de film culte pour Il était une fois en Amérique quand les deux correspondent à des versions si différentes ? La version européenne aurait peut-être bien mieux marché aux US quand il ne fait nul doute que la version américaine ne serait jamais devenue culte.
    • Swayne
      Elle a son petit vivier de fans cette série mais personnellement pas trop accroché Firefly, et même avec le temps je ne suis pas certain quelle soit devenue culte.
    • ConFucAmuS
      J'aurai ajouté The Thing de Carpenter, Les Fils de l'Homme de Cuarón, Sorcerer de Friedkin, Munich de Spielberg ou Last Action Hero de McTiernan, parmi d'autres. Échecs à leur sortie, plus personne pour contester leur suprématie aujourd'hui.
    • TofVW
      Firefly. ;)
    • Swayne
      Oui et bien meilleur en VO, ce qui est un peu normal, mais avec ce film c'est vraiment flagrant.
    • Swayne
      Premier visionnage je l'ai trouvé complètement nul, 2ème visionnage je l'ai trouvé génial, donc oui il est vraiment très spécial :)
    • Swayne
      Comme j'aime l'action et le old-school j'ai regardé sa filmographie et effectivement j'aime pratiquement tout ses films :) D'ailleurs en la regardant cela m'a fait penser que le 13eme guerrier avait fait un flop et même si il n'est peut-être pas devenu culte, il n'en n'est pas loin.
    • Swayne
      Intéressant cet article, je me demande si il ne faudrait pas en faire un à propos des séries cultes qui ont fait un flop (même si j'avoue qu'aucune ne me vient à l'esprit là).
    Voir les commentaires
    Back to Top