Mon compte
    À la dérive, War Dogs, 127 heures... : incroyable mais vrai !
    Par Maximilien Pierrette & Julien Pantenier — 5 juil. 2018 à 19:00

    A l'heure où l'imagination des scénaristes se limite de plus en plus à une politique de remakes, prequel et autres suites, prenons quelques instants pour prouver que le monde qui nous entoure est une source d'inspiration indéniable.

    "Arrête-moi si tu peux !"

    Incroyable...

    Dans les années 60, le jeune Frank Abagnale Jr. est passé maître dans l'art de l'escroquerie, allant jusqu'à détourner 2,5 millions de dollars et à figurer sur les listes du FBI comme l'un des dix individus les plus recherchés des Etats-Unis.

    ...mais vrai !

    Frank Abagnale Jr. a commencé par faire des petites escroqueries dès son adolescence. Et à seulement 19 ans, le jeune homme avait déjà réussi à voyager dans 26 pays sur pas moins de 250 vols, simplement en se faisant passer pour un pilote de ligne devant prendre l'avion pour rejoindre son prochain départ. Par la suite, en mentant sur ses diplômes, il réussit même a obtenir des postes tels que médecin, assistant du procureur ou professeur. Après plusieurs arrestations et évasions, il fut emprisonné et purgea une peine de seulement 5 ans. Suite à quoi le FBI l'autorisa à sortir en échange de son aide pour la lutte contre les fraudes. Aujourd'hui, responsable d'une société de conseils et de détection des fraudes, il est millionnaire et a pu rembourser toutes ses dettes envers la société.

    Autour du film
    Non content de mettre en scène une histoire vraie, Arrête-moi si tu peux rend également un hommage à Forrest Gump, via le vol d'un billet de banque, qui n'est pas sans rappeler celui de la plume au début du long métrage de Robert Zemeckis, dans lequel on retrouvait déjà Tom Hanks.

    Ci-dessous, la bande-annonce du film...

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • riqueuniee
      La Bataille des Thermopyles n'a rien à faire dans ce sujet. Comme pour, dans un autre genre, Bienvenue à Marly-Gomont, le film raconte un fait (ici une bataille) comme on a pu en voir à des époques et des lieux différents (cf Alamo, par exemple).. Ca n'a rien de l'histoire incroyable mais vraie.Quant à l'Exorciste, comme beaucoup d' histoires touchant au paranormal, même si c'est inspiré d'événements étranges réellement survenus, c'est sujet à caution . N'a-t-on pas, avant même l'idée d'en faire un film, brodé sur les faits pour en faire une histoire où le fantastique s'invite ? (je ne parle pas ici des quelques arrangements scénaristiques présents dans les films historiques ou reconstituant des faits réels, mais de la relation des faits en eux-mêmes).PS A rajouter : Les quarantièmes rugissants et le Jour de mon retour, tous les deux inspirés de l'histoire de Donald Crowhurst (le 1er 100% fictionnel, le deuxième étant un biopic), Satreelex-the iron ladies, l'histoire d'une équipe thaïlandaise de volley, composée de travestis et de transexuels, qui remporta le championnat national de volley,, l'Homme qui n'a jamais existé (sur une opération menée par les services secrets britanniques -peut-être parmi d'autres opérations- pour tromper les Allemands sur le lieu du débarquement en Sicile -1943), Mr Butterfly (sur un diplomate français en Chine, qui trahit des secrets par amour pour une Chinoise, qui se révéla être un homme-ce qu'il ignorait), Tombé du ciel (inspiré par la même histoire que le Terminal).Et sans doute bien d'autres, tant la vraie vie reste une mine pour les scénaristes : en quête d'histoires improbables mais vraies, qu'ils en tirent une pure fiction ou une reconstitution.
    • lookheed327
      Il faudrait rajouter je t'aime à te tuer avec Kevin Klinehttp://www.allocine.fr/film...Film traité sur le ton de la comédie tellement les faits sont aberrants mais tout est 100 % vrai !
    • mollet83
      Parce que l’exorciste l’a?
    Voir les commentaires
    Back to Top