Mon compte
    À la dérive, War Dogs, 127 heures... : incroyable mais vrai !
    Par Maximilien Pierrette & Julien Pantenier — 5 juil. 2018 à 19:00

    A l'heure où l'imagination des scénaristes se limite de plus en plus à une politique de remakes, prequel et autres suites, prenons quelques instants pour prouver que le monde qui nous entoure est une source d'inspiration indéniable.

    Hatchi

    Incroyable...

    Lorsqu'un professeur adopte un chien abandonné, sa vie est bouleversée. Un véritable lien se créé entre eux, si bien que tous les matins, Hachiko accompagne son maître jusqu'à la gare et retourne le chercher chaque soir. Mais un jour, son maître ne descend pas du train. Le chien l'attendra quand même jusqu'à la fin de sa vie.

    ...mais vrai !

    La véritable histoire s'est déroulée au Japon. En 1923, un professeur d'université adopte un chien de deux mois et une complicité s'installe. Tous les jours, Hachiko accompagne son maître à la gare et revient le chercher. Mais un soir de l'année 1925, le professeur meurt d'une crise cardiaque sur son lieu de travail. Le chien, fidèle, vint quand même tous les soirs l'attendre, assis devant la fontaine de la gare de Shibuya. Les habitants des alentours essayèrent de le dissuader en l'enmenant à plusieurs kilomètres du lieu, mais Hachiko revenait à chaque fois. Face à cette loyauté, un sentiment de compassion envahit les habitants et ils lui donnèrent à manger pendant plusieurs années. Rapidement, la renommée du chien s'étendit dans quasiment tout le pays, et il ne fut pas rare de voir des touristes lui rendre visite. Mais le matin du 7 mars 1935, on le retrouva mort de vieillesse, devant la fontaine. Aujourd'hui, au même endroit, se trouve une statue en l'honneur d'Hachiko, et tous les ans, à la date de sa mort, on célèbre une fête pour ce chien, devenu le symbole de la loyauté.

    Autour du film

    Hatchi (2008), de Lasse Hallström, sorti le 9 juin 2010 après avoir été longtemps repoussé, est le remake d'un film japonais : Hachiko monogatari de Seijiro Koyama (1987).

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • riqueuniee
      La Bataille des Thermopyles n'a rien à faire dans ce sujet. Comme pour, dans un autre genre, Bienvenue à Marly-Gomont, le film raconte un fait (ici une bataille) comme on a pu en voir à des époques et des lieux différents (cf Alamo, par exemple).. Ca n'a rien de l'histoire incroyable mais vraie.Quant à l'Exorciste, comme beaucoup d' histoires touchant au paranormal, même si c'est inspiré d'événements étranges réellement survenus, c'est sujet à caution . N'a-t-on pas, avant même l'idée d'en faire un film, brodé sur les faits pour en faire une histoire où le fantastique s'invite ? (je ne parle pas ici des quelques arrangements scénaristiques présents dans les films historiques ou reconstituant des faits réels, mais de la relation des faits en eux-mêmes).PS A rajouter : Les quarantièmes rugissants et le Jour de mon retour, tous les deux inspirés de l'histoire de Donald Crowhurst (le 1er 100% fictionnel, le deuxième étant un biopic), Satreelex-the iron ladies, l'histoire d'une équipe thaïlandaise de volley, composée de travestis et de transexuels, qui remporta le championnat national de volley,, l'Homme qui n'a jamais existé (sur une opération menée par les services secrets britanniques -peut-être parmi d'autres opérations- pour tromper les Allemands sur le lieu du débarquement en Sicile -1943), Mr Butterfly (sur un diplomate français en Chine, qui trahit des secrets par amour pour une Chinoise, qui se révéla être un homme-ce qu'il ignorait), Tombé du ciel (inspiré par la même histoire que le Terminal).Et sans doute bien d'autres, tant la vraie vie reste une mine pour les scénaristes : en quête d'histoires improbables mais vraies, qu'ils en tirent une pure fiction ou une reconstitution.
    • lookheed327
      Il faudrait rajouter je t'aime à te tuer avec Kevin Klinehttp://www.allocine.fr/film...Film traité sur le ton de la comédie tellement les faits sont aberrants mais tout est 100 % vrai !
    • mollet83
      Parce que l’exorciste l’a?
    Voir les commentaires
    Back to Top