Notez des films
Mon AlloCiné
    Freddy - Les Griffes de la Nuit : pourquoi le reboot n'a pas fonctionné selon Thomas Dekker
    Par Thomas Imbert — 20 oct. 2016 à 14:45

    En pleine promotion pour son nouveau film, le comédien Thomas Dekker qui incarnait Jesse Braun dans le reboot des "Griffes de la Nuit" en 2010 a expliqué pourquoi le nouveau Freddy n'avait pas fonctionné selon lui...

    Warner Bros. France

    Après 7 longs métrages passés à terroriser les adolescents d'Elm Street (et des salles obscures) et un spin-off où il affrontait Jason, le terrible Freddy Kruegger repartait à zéro en 2010 sous les traits de Jackie Earle Haley dans le reboot Freddy - Les Griffes de la Nuit.

    Le nouveau film avait néanmoins peiné à convaincre, recevant des critiques plutôt défavorables. Sur une moyenne de 14 critiques presse, il avait ainsi obtenu une note de 1,5/5 sur AlloCiné, et de 2,5 du côté des spectateurs.

    Récemment interviewé par le site Screen Geek pour parler de son nouveau film Jack Goes Home, Thomas Dekker qui incarnait à l'époque le jeune Jesse Braun (l'une des victimes de Freddy) a expliqué pourquoi, selon lui, le film n'avait pas fonctionné comme il aurait dû :

    "Ce film avait pour but de vendre un costume. C'était un film de soldes : 'On va prendre cette idée et faire de l'argent avec, c'est parti'. Même si les intentions artistiques étaient plutôt d'étendre la mythologie Freddy Kruegger, de rendre le personnage plus sombre et d'explorer l'idée de l'abus sur mineur," raconte le comédien, en précisant également que le casting et le réalisateur ne pouvaient pas être blâmés pour le résultat final. 

    Warner Bros. France

    "Evidemment, au bout du compte, quand vous devez sortir le film dans plus de 1000 salles, vous devez éviter ces choses-là pour le rendre plus vendeur. Je pense qu’il est difficile de juger les feuilles d’un arbre dont les racines sont foutues. (…) Ce qui est dommage, c'est que si on en avait fait un film indépendant, en quelque sorte inspiré du premier volet, je pense que ça aurait pu donner quelque chose de très spécial. Mais pour pouvoir vous offrir cette marque, vous devez satisfaire le plus petit dénominateur commun. Voilà ce qui se passe avec ces remakes," ajoute Dekker.

    En attendant d'en savoir plus sur une éventuelle nouvelle tentative de reboot, évoquée l'an dernier, (re)découvrez notre Top 5 des griffes de métal au cinéma...

    Top 5 N°194 - Les griffes de métal

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Blasi B
      me suis arrêté a t'a pas l'air d'être une lumièreparlons avec respect ou ferme la à tout jamais, bonne journée.
    • Ashen One (The AO)
      Il te parle de codes et de normes, tu parles de progrès techniques ... t'as pas l'air d'être une lumière.Et un film d'horreur n'est pas sensé faire peur mais être dérangeant. Or ce qui est dérangeant dépend des tabous du lieu et de l'époque, c'est quand même pas compliqué.Des tas de pavés pour ne rien dire d'intelligent ni de pertinent, abstiens toi la prochaine fois.Quand à la notion de culte, elle est totalement subjective, et vu ta génération de dégénérés, tous les films sont cultes aujourd'hui, on arrivera toujours à trouver deux trois clampins dans ton genre qui aiment les excréments et se réunissent pour les défendre sur les réseaux sociaux grâce à leurs admirables proses.
    Voir les commentaires
    Back to Top