Mon compte
    La Momie : comment a été réalisée la scène de l'avion ?
    16 juin 2017 à 19:00
    Thomas Imbert
    Thomas Imbert
    -Chef de rubrique - Infotainment
    De la Terre du Milieu aux confins de la galaxie Star Wars en passant par les jungles de Jurassic Park, il ne refuse jamais un petit voyage vers les plus grandes sagas du cinéma. Enfant des années 90, créateur des émissions Give Me Five et Big Fan Theory, il écrit pour AlloCiné depuis 2010.

    Dans "La Momie", Tom Cruise a de nouveau de gros problèmes en avion. Dans l'une des scènes les plus impressionnantes du film, il se retrouve à bord d'un Airbus A310 en chute libre. Retour sur les coulisses de cette séquence à couper le souffle...

    Universal Pictures

    On le sait tous, Tom Cruise adore les missions impossibles, surtout quand elles impliquent des avions, des chutes libres et une bonne dose d’adrénaline. Après avoir passé toute une scène harnaché à l’aile d’un Airbus en plein vol (à 1500 mètres d’altitude et à 400 km/h) pour Rogue Nation, et alors qu’il nous promet la plus grosse cascade de tous les temps dans le sixième opus de la saga Mission Impossible, il est de nouveau parti jouer avec la gravité dans l’une des scènes les plus incroyables de La Momie, en salles cette semaine.

    Parfois, les gens sont terrifiés par le fait de prendre l’avion. Et moi, j’ai toujours adoré ça.

    "Parfois, les gens sont terrifiés par le fait de prendre l’avion. Et moi, j’ai toujours adoré ça. Je pilote des avions. Et je réfléchis aux différentes choses que je pourrais faire pour impliquer les spectateurs. Les effrayer, les faire frissonner, j’aime faire ce genre de trucs," nous a-t-il confié sur le tapis rouge de l’avant-première parisienne avant de nous confirmer de prochains frissons aériens dans les F-14 de Top Gun 2, en tournage l’an prochain.

    Universal Pictures

    Mais pour l’heure, c’est à bord d’un Airbus A310 qu’il nous propose d’embarquer. Alors que son personnage (Nick Morton) et celui d’Annabelle Wallis (Jenny Halsey) tentent de ramener le sarcophage de la momie en Angleterre par la voie des airs, une volée de corbeaux endommage les réacteurs de l’avion, qui tombe immédiatement en chute libre. Une chute qui sera d’ailleurs momentanément fatale à Nick Morton, et une scène que l’équipe du film ne devrait pas oublier de sitôt, si l’on en croit ce que nous a raconté le réalisateur Alex Kurtzman en interview :

    L'avion est propulsé dans le ciel, à la vitesse d’une fusée qui va dans l’espace, il s’équilibre, et puis il tombe en chute libre pendant 22 secondes.

    "Nous avons tourné la séquence à gravité zéro. L’avion avait été conçu pour les voyages en apesanteur. Il est propulsé dans le ciel, à la vitesse d’une fusée qui va dans l’espace, il s’équilibre, et puis il tombe en chute libre pendant 22 secondes. C’est à ce moment qu’on fait tourner la caméra. On se retrouve en apesanteur. On peut planifier les choses, chorégraphier la scène en avance, prévoir que Tom Cruise heurtera le plafond, prendra un parachute et le donnera à Annabelle Wallis, mais une fois qu’on se retrouve à gravité zéro, tout peut arriver. C’est ce qui rend les choses magiques et drôles."

    La Momie EXTRAIT VO "Le crash"

     

    Une méthode pour le moins inhabituelle, donc, et qui permet une expérience particulièrement immersive pour le spectateur, contrairement à ce qu’aurait pu donner la même scène tournée en studio :

    "Nous avons ressenti très fort qu’il fallait faire ça plutôt que de tourner cette séquence sur fond vert avec des câbles, ce qui n’aurait pas donné un résultat vraiment réaliste, peu importe la qualité des effets spéciaux. Il fallait qu’on puisse expérimenter ça, être dans cet avion alors qu’il tombait, sans trop découper la scène, et regarder Tom et Annabelle tourner autour de la caméra. Il y a un moment où Tom passe juste devant l’objectif, et j’ai utilisé cette prise parce qu’en fait, j’ai pensé que son pied allait heurter la caméra au moment où nous tournions. Si vous voyez la scène en 3D, ça passe vraiment juste à côté. Donc c’était super, et c’était un vrai défi pour les acteurs, parce que lorsque la gravité revient, elle revient deux fois plus fort. Donc ça vous écrase au sol. C’est très difficile de se déplacer dans ces conditions," raconte le réalisateur.

    Il fallait qu’on puisse expérimenter ça, être dans cet avion alors qu’il tombait.

    On l’aura compris, Tom Cruise et les avions, c’est donc une longue histoire qui se prolonge encore aujourd'hui. En attendant les prochaines cascades aériennes de l’acteur dans Top Gun : Maverick et probablement dans Barry Seal : American Traffic dans lequel il incarne un pilote arnaqueur ayant tenu tête à la CIA et à Pablo Escobar, retour sur toutes ses précédentes aventures aéronautiques…

    Voir le diaporama
    Diaporama
    De "Top Gun" à "La Momie" : quand Tom Cruise a des problèmes en avion...
    11 photos



    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Nowtorious
      Cette scène ne m'a absolument pas marquée, ni le film d'ailleurs! A fuir!
    • VINCE105
      Bon, déjà c'est bien un Airbus A310 (celui de Novespace), le C-130 c'est comment dire ... dans le scenario.Tom Cruise explique à sa façon le vol parabolique certes, mais ce n'est pas si mal, et sa seule erreur est celle de la vitesse d'une fusée, les avions faisant des paraboles volent à leur vitesse habituelle, du moins au tout début et à la fin de ces manœuvres.L’apesanteur n'apparait pas en haut de la trajectoire parabolique mais dés le début de celle-ci et jusqu'à sa fin, et cela dure bien 22sec pour du vol 0g.L'avion monte, monte, puis à 50 degrés d'inclinaison vers le haut il injecte sa parabole (celle d'un corps qui serait lancé dans le vide avec la même inclinaison et la même vitesse, puis redescendrait sans entrave), ce que tu appelles redresser vers le bas, et exactement 22sec plus tard, l'avion est en piqué à 42 degrés vers le sol .... il est temps de redresser tout ça, sinon la terre se rapprocherait dangereusement, c'est la fin de la microgravité, tout est collé au sol de l'avion (environ 2g) le temps qu'il se redresse complétement et vole à nouveau à l'horizontal. Voila comment fonctionnent les vols paraboliques. Ils pourraient durer plus longtemps mais l'avion irait beaucoup trop vite à la fin (tel un kamikaze en piqué) et ne supporterait pas physiquement de devoir redresser pour éviter le crash.La vitesse est tout sauf linéaire lors d'une parabole, et dans un avion qui tombe donc en chute libre et ainsi accélérant en permanence, ne t'en déplaise mais tout flotte ou quasiment (au frottement de l'air prés... nous ne sommes pas dans le vide)J’arrête là ce cours de physique probablement un peu pénible pour une simple rectification. Reprend juste tes classeurs de 1ère, tout est dedans, et éventuellement renseigne toi sur le vol 0g et ses applications c'est très intéressant ! Le véritable 0g est la seule manière de rendre les mouvement crédibles, puisqu'ils sont vrais, toutes les tentatives avec cables etc sont bourrées de défauts, mais pas ici dans cet extrait, Apollo 13 a été tourné en très grande partie en 0g parabolique, voila pourquoi les scènes y sont si réalistes !
    • Bela Lugosi
      Une chute qui sera d’ailleurs momentanément fatale à Nick Morton, et une scène que l’équipe du film ne devrait pas oublier de sitôt, si l’on en croit ce que nous a raconté le réalisateur Alex Kurtzman en interview Sa serait bien d'éviter les spoils pour les personnes n'ayant pas vu le film
    • TheE0
      Cette scène de La Momie est impressionnante.
    • comoro
      Scene tournée à Mérignac en juillet dernier, a bord d'un Airbus 310 Zéro G. Accessible a tous pour la modique somme de 6000EUR..!
    • Morphiphi
      Bon, déjà c'est pas un Airbus A310, c'est un Hercules C-130.Et puis visiblement, même Tom Cruise n'a pas bien compris le principe d'un vol Zero G ! L'impesanteur apparait en haut de la trajectoire parabolique qu'on fait suivre à un avion, et du coup ça dure moins de 20 sec. En aucun cas l'avion Zero G ne vole à la vitesse d'une fusée : il monte à sa vitesse ascensionnelle maximale, puis commence à redresser vers le bas dans une grande courbe avant de redescendre en suivant le même angle que pendant la montée. Pendant la montée, et dès qu'il commence à redescendre de manière linéaire, il y a de la pesanteur dans l'avion. L'impesanteur ne dure que le temps de la courbe de redressement...Dans un avion qui tombe à la verticale, quelle que soit sa vitesse, tous les objets qui s'y trouvent (et dans ce cas là Tom Cruise et sa copine sont des objets), tombent dans l'avion au lieu de flotter.
    Voir les commentaires
    Back to Top