Mon compte
    Fabrice Eboué - CoeXister : "Ma limite dans l'humour, c'est que ça ne soit jamais gratuit"
    Par Brigitte Baronnet - Propos recueillis au Festival du film francophone d'Angoulême 2017 — 11 oct. 2017 à 05:50

    Fabrice Eboué présente "CoeXister" non pas comme "un film sur la religion, mais sur un groupe de musique composé de religieux". "Je n'ai éludé aucun sujet" nous a-t-il indiqué, mais sans gratuité ou méchanceté. Découvrez notre interview Vrai ou faux.

    John Waxxx / 2017 EuropaCorp – Chez Félix – France 2 Cinéma

    AlloCiné : L’idée du film vous est venue en trainant sur Internet. Vrai ou faux ?

    Fabrice Eboué, réalisateur, scénariste et acteur : Effectivement, j'étais en train de regarder le groupe Les prêtres chanteurs. J'ai étudié de près leurs clips ! Vous avez vu que j'ai fait à peu près le même dans le film… J'ai étudié leur bio et j'ai vu que parmi ces trois prêtres, il y avait un jeune séminariste, qui suite à la tournée a choisi de ne plus vouloir devenir prêtre. Je me suis dit que c'était étonnant que des prêtres, censés représenter l'humilité, la sagesse, deviennent des sortes de rock stars, ce qui est quand même tout à fait l'inverse, et je me suis dit qu'il y avait vraiment un sujet à trouver. J'ai commencé à bûcher là-dessus, et puis petit à petit, trois prêtres, je trouvais ça un peu cloisonné, et de là, avec tout ce qu'il se passe aujourd'hui, est venue l'idée de prendre un prêtre un rabbin et un imam. 

    John Waxxx / 2017 EuropaCorp – Chez Félix – France 2 Cinéma

    Ramzy, Jonathan Cohen et Guillaume de Tonquédec chantent pour de vrai. Vrai ou faux ?

    Ça, c'est le petit quiz que je fais tous les soirs en avant-première. Je pose la question. Guillaume de Tonquédec, on sent que c'est un chanteur qui l'a un peu aidé sur certains moments. Ramzy aussi, même si lui c'est hallucinant, on a trouvé la tessiture de voix parfaite. Même lui quand il a vu le film la première fois, il m'a dit 'Je chante merveilleusement bien'. Je lui ai dit : 'oui, mais y'a quelqu'un qui t'aide à des moments'.

    Celui qui chante très bien et qui n'est absolument pas aidé, c'est Jonathan Cohen. S'il y a des auteurs de comédie musicale, c'est un acteur à retenir : Jonathan Cohen, grand chanteur !

    Par contre, ils ont tous pris des cours de chant pendant des mois, également pendant le tournage. C'était important qu'ils se placent bien, qu'ils aient l'air de vrais chanteurs. On faisait tout chanter, et quand c'était nécessaire on a redoublé avec des chanteurs professionnels. 

    John Waxxx / 2017 EuropaCorp – Chez Félix – France 2 Cinéma

    Le groupe devait être également composé d’un moine bouddhiste. Vrai ou faux ?

    Dans une première version du scénario, j'avais effectivement mis des bouddhistes qui les harcelaient systématiquement à la sortie du concert en disant que c'était une honte, qu'ils chantaient le vivre ensemble, mais finalement pourquoi les bouddhistes étaient toujours mis à l'écart de cette histoire... Et il y a un chanteur bouddhiste qui faisait une démonstration, qui voulait vraiment s'infiltrer dans le groupe, et qui les embrouillait à un moment. C'était un peu trop décalé, un peu trop potache, donc je l'ai viré. Mais il y a eu cette idée qui a traîné à un moment.  

    A la place de CoeXister, le groupe a failli s’appeler...

    Ça a toujours été CoeXister. Ce nom tombait bien. C'est vrai que j'ai trouvé ce nom par rapport à une association qui existe, qui a, je crois, plus de 40 000 membres à travers l'Europe. Ca a été fait par un chrétien, un juif et un musulman, et ils ont monté cette association pour ce qu'ils appellent justement le vivre ensemble. Donc elle existe, on les a contacté.

    Mais comme je le dis souvent, ce n'est pas un film sur la religion. C'est un film sur un groupe de musique composé de religieux. C'est juste histoire de montrer que, malgré les divergences, les différences culturelles, quand on avance sincèrement vers un but commun, on peut arriver à faire certaines choses.

    John Waxxx / 2017 EuropaCorp – Chez Félix – France 2 Cinéma

    Vous ne vous êtes mis aucune limite dans l’humour. Vrai ou faux ?

    Si, j'ai mis une limite. La limite, c'est toujours amener quelque chose au propos, au récit, à la trajectoire des personnages. Ma limite, c'est que ça ne soit jamais gratuit, car quand l'humour est gratuit, on dit souvent que c'est méchant et gratuit. Si ça n'avait pas été le cas, le film n'aurait pas été bienveillant comme il l'est aujourd'hui.

    Je n'ai éludé aucun sujet, je ne voulais pas être dans un truc démagogique, mièvre, que tout le monde s'aime… Ça n'aurait eu aucun intérêt. Donc je suis allé au bout des choses, mais avec le souci qu'il y ait toujours un propos derrière. 

    La bande-annonce de CoeXister de Fabrice Eboué :

    Coexister Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • ICHBIAHR
      Des vannes telephonees lourdes, prévues, repetees, non il n’osera pas cette mauvaise blague, si et il en rajoute, c’est gris mais qu’est ce qu’on se marre, c’est imprévu, bravo et merci Mr Eboue, vous n’avez rien respecté de ce sui n’étais pas respectable.
    • kratostreize
      3 vannes de la BA:1) du rabin :vaut mieux avoir le sexe coupé que la tete... blague sur un attribue physique2) sur le curé : dormir comme un( avec) un bébé...blague pédophile3) avec l'imam : Euhh...ben y en a pas en fait, tiens comme c'est bizarre.... la grosse blague du film !
    • Tetris92
      Je n'ai éludé aucun sujet nous a-t-il indiqué, mais sans gratuité... même si je n'en ai absolument, rien à faire qu'on égratigne telle secte ou doctrine, rien que dans la bande annonce de ce navet je n'ai vu aucune vanne qui n'était pas gratuite justement. Faut pas nous vendre ça comme une réflexion sur la religion mec, c'est juste une comédie potache avec les vannes habituelles et déjà vues sur les prêtres pédophiles, les Rabbi Jacob etc.
    Voir les commentaires
    Back to Top