Notez des films
Mon AlloCiné
    Comment ça se termine : découvrez la fin des séries qui ont fait leurs adieux en 2017
    Par RRM, JMR, JD, LR — 30 déc. 2017 à 17:36
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Elles nous ont accompagné pendant des années et elles se sont terminées en 2017, certaines dans une grande indifférence, d'autres en nous laissant en pleurs.On vous raconte la fin de ces séries incontournables, que vous aviez peut-être abandonnées...

    Fais pas ci, fais pas ça
    Gilles GUSTINE
    "Fais pas ci, fais pas ça" nous fait voyager aux côtés des Lepic et des Bouley, jusqu'en 2026.

    En 2007, France 2 lançait sa nouvelle série familiale, portée par deux familles radicalement opposée : les tradi-conservateurs Lepic, férus de règles convenues dans une ambiance tendre mais psychologiquement rigide et les bobos progressistes Bouley, adeptes du non principe, dans un esprit bienveillant, tendance cool. Dix ans après, le 22 février 2017, la série à succès tire sa révérence sur une saison 9 soignée et originale, peut être l'une des meilleures de leur "cru bourgeois".

    Une dernière saison qui enchaîne les sauts dans le temps :

    - Dans les deux premiers épisodes, on retrouve nos deux familles mises en scène dans un futur alors très proche pour les téléspectateurs de France 2 : les élections présidentielles du printemps 2017. Une élection qui, dans la série, s'achève sur un résultat que l'on ne voit pas mais que l'on devine, à l'expression de nos héros atterrés.

    - Dans les épisodes 3 et 4, on fait un saut dans le temps jusqu'en 2022 : sur le point de fêter le mariage d'Eliot Bouley, nos héros se retrouveront en Inde. Le diptyque s'achève sur des rires et de l'émotion, suivant les traditionnels pétages de plomb. - Dans les épisodes 5 et 6, nouveau saut dans le temps. Nous sommes en 2027, Nicolas Hulot est un Président fier de ses quotas d'eau chaude, de son tri de déchet surdétaillé, de ses voitures électriques obligatoires et de son cannabis légalisé. La réalité est de plus en plus virtuelle, et les Lepic et les Bouley sont fâchés depuis 2 ans, suite à la séparation de leurs enfants respectifs, Christophe et Tiphaine. Le 6e épisode les réconcilient autour de souvenirs d'enfance plus communs (et ambigüs) que prévus puis lors d'un final très émouvant où répliques ciselées et folie douce partagée ont la part belle, comme à l'accoutumée.

    A la toute fin, que sont devenus nos couples de parents ?

    - Valérie Bouley et Renaud Lepic découvrent qu'ils étaient au même endroit au moment de l'élection de François Mitterrand en 1981, et que c'est ensemble qu'ils ont connu leurs premiers émois amoureux. Empêchés de s'aimer par le passé, ils osent se donner un baiser fiévreux plus de 45 ans après.

    - Au même moment, Fabienne et Denis traversent tous deux une -énième- crise d'identité, l'une frustrée de n'avoir connu qu'un seul homme dans sa vie, l'autre blessé d'occuper une place trop "floutée" au sein de sa famille recomposée. Ils échangent à leur tour un baiser de cinéma passionné.

    - Une scène de rue réunit les deux couples d'amis, philosophant autour de ces deux incartades "amicales et rassurantes" et de leurs deux familles liées à jamais.

    -Corinne, la bonne copine, associée de Valérie et Fabienne, continue à s'épanouir aux commandes de l'entreprise à succès qu'elles ont fondée ensemble.

    -On retrouve l'inénarrable Christiane Potin (Isabelle Nanty) en diseuse de bonne aventure inspirée, prédisant à ses amis les pires atrocités. Et les enfants ?

    - Christophe Lepic, séparé de Tiphaine Bouley depuis qu'il a appris ne pas être le père de Kim (!), est de nouveau en couple avec une jeune Aminata déjà appréciée de tous et mère de son dernier né. Les deux ex amoureux restent unis autour de leur enfant, symbole de l'union des deux familles.

    - Mariée à une danseuse contemporaine et mère de deux enfants, Charlotte Lepic est heureuse, tout en ne restant pas fermée à d'autres expériences à venir.

    - En manque de preuve d'amour de la part de son père, la toujours indépendante et rebelle Soline Lepic est très émue d'apprendre que ce dernier a donné son propre prénom à son tout dernier robinet.

    - Eliot Bouley, jeune adulte imaginatif, a publié une bande-dessinée à succès intitulée Fais pas ci, fais pas ça, audacieusement inspirée des travers des deux couples parentaux auprès desquels il a grandi.

    - Les petits derniers des deux familles, Lucas Lepic et Salomé Bouley, ont bien grandi, l'un incarnant l'adolescent ultra connecté à une réalité virtuelle de plus en plus perfectionnée, l'autre une adolescente bien dans sa peau, fan de natation synchronisée et quelque peu blasée par ces "vieux" parents qui gravitent à ses côtés.

    - La dernière scène les réunit tous au cinéma, lors de l'adaptation sur grand écran de la bande dessinée Fais pas ci, fais pas ça. Hommage très émouvant aux belles aventures partagées, aux insultes et câlins dispensés et à la Famille avec un grand F, si... familier.

    (Re)découvrez les derniers moments de "Fais pas ci, fais pas ça"...

    Fais pas ci, fais pas ça - saison 9 Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • The Walking Dead, Vampire Diaries, Game of Thrones... Les morts de séries les plus marquantes de 2017
    • K 2000 : au fait... comment ça se termine ?
    • Best-of 2017 : le meilleur et le pire des séries
    • The Handmaid’s Tale, Big Little Lies, MINDHUNTER... Les 10 séries préférées de la Rédac' AlloCiné en 2017
    Commentaires
    • chips493
      C'est presque la même que celle des livres. Le sacrifice du père et du fils est d'une grande charge émotionnelle.
    • chips493
      Pour The Strain, je dirais que même les strigois font partie du patrimoine mondiale et l'Humanité et q'il faut garder des souches pour trouver un vaccin.
    • Hunnam29
      Haha oui carrément. Et paf on ne sait plus quoi en foutre alors on te l'enlève n'importe comment, sans aucun sens.Et oui, Mendelhson portait beaucoup la série. Mais le coup des visions dans la saison 2, c'était pas si mal je trouve. De voir les démons de John comme ça sous la forme de son frère, tout en ayant l'étau qui se resserre autour des Rayburn. Ca faisait un peu on rame pour remettre Mendelhson mais ça avait du sens quelque part et j'avais trouvé ça très bien cette tension entre la police et les Rayburn.C'est plus autour de Kévin et des autres de la famille (dont une Meg totalement oubliée) que ça a pêché. Et aussi sur les méchants introduits effectivement. Mais vraiment autour de Kévin, ils en font des caisses. Qu'est-ce qu'il peut être bête ce perso. Chaque fois qu'il apparaît c'est pour faire une énième boulette et appeler John. Et le schéma : j'envois chier John --> je fais une grosse boulette --> je tente de la réparer --> ça merde encore plus --> j'appelle finalement John, se répète trop aussi. Dans les deux premières saisons ça peut encore passer, mais dans la 3 ils en fait des trop énormes. Et il n'arrête pas. Et John continue de l'aider, encore et toujours, jusqu'au bout.
    • Jack Shepard
      La série était juste porté par Mendelhson, une fois partie, ce fut la décadence. Le pire reste le perso de Leguizamo... Incompréhensible
    • yourslug
      CATASTROPHIQUE FIN POUR THE LEFTOVERS... Deja la serie ne devait pas faire plus de deux saison mais comme ca marché ils ont tiré une troisieme . Y'a plein de trou dans l'histoire, on voit bien que c'etait ecrit comme on peut pour remplir le temps... Et LE PIRE tous ca pour nous pipoter un monde parralele sans aucune explication comment c'est arrivé et le coup de la machine est juste ridicule.... GROSSE DECEPTION. heureusement reste cette musique envoutante...
    • Hunnam29
      Haha ouais, après 8 épisodes ça n'a toujours pas commencé.
    • Hunnam29
      Surtout à l'épisode 8 (ou 7 je suis plus sur), bien WTF et hors propos, ou on a carrément l'impression que la direction artistique a changé d'équipe... Sinon perso je suis quand même bien resté dedans, malgré les conneries interminables de Kevin et certaines choses trop lourdingues. La meilleure saison reste la première. Mais en tant que tout, je trouve que ça forme un très bon drame familial malgré les défauts de la saison 3.
    • Manoj
      The Leftovers, un final de toute beauté pour une magnifique série !
    • Joanny972
      Les yeux de Scott se régénèrent grâce à un baiser de Malia ? Franchement, ils auraient pu trouver mieux, c'est pas les solutions qui manquent... Et la stupidité humaine est une fois de plus démontrée dans le final de the strain : quelle bonne idée de conserver des speciminens de Strigois, ce n'est pas du tout risqué !
    • guzu
      Contente d'avoir arrêté The Strain à la fin de la saison 1 ! Pour avoir une conclusion aussi moisie, sérieux...
    • Jack Shepard
      La saison 3 de Bloodline fut une telle catastrophe ! Rarement vu une série se planté à ce point
    • empeureur18
      LONGMIRE c'est fini cette année sur une note positive
    • Lila .B
      TWD aussi nous as quitté cette année :( .
    • Alicia Florrick
      A part Bates Motel et The Leftovers ont eu droit a de très bonnes conclusions, la plupart des autres séries étaient en roue libre depuis quelques saisons déjà (Vampire Diaries, Teen Wolf, Pretty Little Liars); The Strain a connu une fin calamiteuse, franchement déçue par cette fin bâclée, et Bloodline aurait mérité un meilleur traitement, la 3ème saison était loin d'être fameuse. Girls aurait mérité aussi un peu plus de flamboyance pour sa fin, mais c'est peut-être une saison de trop.
    • Leonzat
      Ce qui fait mal : c'est l'annulation de Bloodline après trois saisons, alors que les scénaristes avaient prévus cinq saisons. Ou lorsque Netflix fait n'importe quoi...
    • L'irrationnel
      J'espère qu'y aura une suite à Twin peaks et que 2017 n'est pas sa dernière année
    Voir les commentaires
    Back to Top