Notez des films
Mon AlloCiné
    Osmosis : on en sait un peu plus sur la nouvelle série française de Netflix dans l'esprit de Black Mirror !
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 10 avr. 2018 à 19:23

    Présente au festival CANNESERIES en tant que membre du jury aux côtés d'Harlan Coben, la scénariste et réalisatrice Audrey Fouché nous a dit quelques mots sur la série Osmosis, qu'elle prépare pour Netflix...

    Bruno Bebert / Bestimage

    Osmosis, cette série avec un drôle de nom, c'est bien la prochaine création originale française de Netflix après Marseille. De la science-fiction d'anticipation nous avons dit lorsque le projet a été annoncé il y a un an, sans que l'on en sache beaucoup plus. A l'occasion du festival Canneséries, dont elle est l'une des membres du jury, Audrey Fouché, sa créatrice, qui a travaillé auparavant sur la saison 2 des Revenants et sur Borgia, a accepté de nous en dire un peu plus. 

    Adaptée de la websérie éponyme née sur Arte Creative, elle se déroulera à Paris, dans un futur proche, alors que le code du vrai amour a été percé grâce à la technologie. Ainsi, à l'aide de données issues d'un dispositif placé dans les cerveaux des utilisateurs, l'application Osmosis permet de trouver l'âme sœur. Sauf que pour trouver le grand amour avec un tel programme, il faut faire quelques concessions, à commencer par la perte de son droit à la vie privée. Vous pensez à Black Mirror ? C'est en effet l'une des inspirations, comme le confirme la scénariste qui est en train d'achever actuellement l'écriture des 5 premiers épisodes (sur 8 que comptera la 1ère saison) : 

    "Evidemment, la qualité et le succès de Black Mirror mettent un peu la pression. Mais Black Mirror, c'est une série anthologique, c'est sa force mais aussi sa limite. Il y a 50 minutes d'épisode, puis le monde peut s'écrouler. Il n'y a pas de nouvelles histoires à raconter après avec ces personnages. Ils peuvent aller très loin de ce fait. Nous, on ne peut pas se permettre d'être aussi dark, on ne peut pas être dans un monde totalement post-apocalyptique, surtout quand notre sujet c'est l'amour. Dans un monde post-apocalyptique, les gens ont autre chose à faire que de tomber amoureux. La référence sera là, mais le format [feuilletonnant] fait que c'est d'emblée très différent. Maintenant, en terme d'écriture, il y a des épisodes comme "Be Right Back" et "San Junipero", plus dans l'intime, qui sont pour moi des chefs d'oeuvre et c'est ça mon objectif à atteindre, je ne sais pas si je vais y arriver."

    Le tournage débutera très prochainement, au mois de juin, alors que le casting est en cours. "Les personnages sont plutôt jeunes et on s'est mis d'accord avec Netflix pour partir sur de nouveaux visages plutôt que sur des acteurs établis. Donc non, ce ne sera pas Gerard Depardieu !" La diffusion, quant à elle, est prévue pour début 2019. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Kristina I.
      En espérant pas trop de politique, on connait la France maintenant.
    • Ha'Otep
      Les feux de l'amour version 2069.
    Voir les commentaires
    Back to Top