Mon compte
    6 tournages cauchemardesques, 6 making-of immanquables
    18 mai 2018 à 19:00
    Yoann Sardet
    Yoann Sardet
    -Rédacteur en chef
    Fan de SF et chasseur de faux raccords et d’easter-eggs, Yoann "Michel" Sardet est un enfant des 80’s / 90’s, cinéma où il navigue avec passion.

    Le cinéma, ça fait rêver... Mais un tournage, ça peut vite devenir l’enfer. La preuve par six avec "Apocalypse Now", "Babylon AD", sans oublier la première tentative homérique de tournage de "L'homme qui tua Don Quichotte" de Terry Gilliam...

    Haut et Court
    Au Sommaire
    • Un tournage d'enfer... pour un film inachevé
    • Un tournage d'enfer... pour un chef d'oeuvre
    • Un tournage d'enfer... pour un film inabouti
    • Un tournage d'enfer... pour un film achevé 40 ans plus tard
    • Un tournage d'enfer... pour un désastre économique
    • Un tournage d'enfer... pour 14 minutes d'images
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • lgjean
      Dossier putaclick totalement vide.
    • Yann-77
      Grave!!! aucune implication, des faits balancés sans aucuns développements, on ne sait pas de qui de quoi ils parlent... bref, poubelle...
    • Dae-Soo H.
      Jamais vu un dossier torché à ce point. Sans déconner vous auriez pu développer un minimum !
    • Luc D.
      Heart of Darkness est aussi le titre du roman dont Coppola s'est inspiré pour Apocalypse Now.
    • tueurnain
      Et vue que le mec est aussi un caractériel, ça ne pouvait que mal se passer...
    • David D.
      Lire plus bas ;)!
    • Paqpaq94
      Ci-dessous, notre interview de Michael Cimino, réalisée à l'occasion de la ressortie en salle de son chef-d'oeuvre mutilé...Et encore ci-dessous le visage mutilé du réalisateur !
    • Paqpaq94
      yannick dahan
    • andiran23
      Par contre j'admets que je vois pas de quel chauve tu parles, un critique chauve ? Euh ...(faut me pardonner, il est 5h du mat' :P )
    • Szalem
      Et du coup, trop de pression de la part des producteurs.
    • tueurnain
      Oui, documentaire passionnant….Pour ce qui est de Fucking Kassovitz, j'ai aussi eu l'impression que Kassovitz a eu les yeux trop grand pour un budget trop petit...
    • Szalem
      En hors série, vu l'absence de tournage à proprement parlé, le titre m'a directement fait pensé à Jodorowsky's Dune...
    • David D.
      Fucking Kassovitz montre assez bien comment un tournage peut être l'enfer et peut aussi rabattre le caquet de certains critiques (comme un certain chauve que tout le monde connaît qui en a connu les déboires), en plus kassovitz avait des problèmes de frictions avec son acteur principal et pourtant ce n'est pas non plus moky...Donc respect aux hommes et femmes qui arrivent a créer des œuvres en gérant aussi l'aspect émotionnel qui règne sur un tournage tout en sortant quelque chose de bon!
    Voir les commentaires
    Back to Top