Mon AlloCiné
    True Detective : que vaut la saison 3 avec Mahershala Ali ?
    Par Corentin Palanchini — 4 janv. 2019 à 08:30

    La série "True Detective" revient enfin après 4 ans d'absence et une saison 2 qui avait divisé. Alors que la série arrive le 13 janvier sur HBO, que nous ont réservé David Milch, Graham Gordy et Nic Pizzolatto pour cette 3e aventure policière ?

    HBO
    De quoi ça parle ?

    Deux enfants disparaissent dans les Ozarks (Arkansas) en 1980. Deux détectives sont chargés de l'enquête. Dix ans plus tard, un nouvel élément apparaît qui vient redistribuer les cartes. En 2015, l'enquêteur principal est interviewé sur l'affaire d'Ozarks. Trois temporalités, trois façons d'éclairer un même mystère...

    À quoi ça ressemble ?
    True Detective - saison 3 Bande-annonce VO

     

    C'est avec qui ?

    Créée par Nic Pizzolatto. Avec Mahershala Ali (Luke Cage, Moonlight, Green Book), Stephen Dorff (Somewhere, Public Enemies), Deborah Ayorinde, Mamie Gummer, Scoot McNairy.

    Elle est diffusée dès le dimanche 13 janvier sur HBO et dès le 14 janvier sur OCS City génération HBO en US+24 ; 8 épisodes de 55 minutes.

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Dire que la saison 3 de True Detective était attendue est un euphémisme. Il aura fallu quatre ans et du renfort à l'écriture pour que les huit épisodes soient bouclés. Du reste, la saison 2 avait déçue, récoltant 63% sur Rotten Tomatoes (contre 87% en saison 1) et 61 sur Metacritic (contre 87 également en saison 1). Cette déception passée et les problèmes d'écriture de la saison 3 réglés, 5 nouveaux épisodes étaient disponibles pour la presse, permettant de juger ce que vaut cette nouvelle itération de l'univers de Nic Pizzolatto ?

    Le premier choix de la saison 3 est de revenir aux bases de la série : deux détectives sur un cas d'apparence simple mais en fait compliqué, des échanges de points de vue des personnages sur la vie en général et l'enquête en particulier. A ce titre, les nouveaux héros sont aussi peu engageants que lors de la première saison avec Matthew McConaughey et Woody Harrelson. Roland (Stephen Dorff) peut se montrer violent et n'hésite pas s'il faut "secouer" un peu un témoin, et Wayne (Mahershala Ali) n'est pas contre la méthode, et on se rend compte que ces personnages ne sont pas vraiment des saints.

    L'autre bon point est de choisir une enquête qui commence banalement mais devient très vite tortueuse et, au fil des épisodes, un jeu de pistes dont les éléments vont être découverts au compte-goutte par les héros. L'idée est aussi de montrer la minutie nécessaire à la résolution juste d'une affaire aussi mystérieuse. L'enquête présente la disparition de deux enfants et cache quelque chose de plus étrange, comme révélé à la fin du premier épisode (que nous ne spoilerons pas ici). Par ailleurs, une partie de l'intrigue serait inspirée des West Memphis Three, les meurtriers de trois garçons lors d'un rituel satanique en 1993.

    Chaque épisode est construit sur une triple temporalité : en 1980, 1990 et 2015. La première est la date de l'enquête d'origine, la seconde de la réouverture de l'affaire suite à la découverte d'un élément nouveau et la dernière alors que Wayne est devenu un vieil homme perdant peu à peu la mémoire et dont on décèle rapidement qu'il a eu une vie douloureuse. Mahershala Ali apparaît donc vieilli et il faut souligner la qualité du maquillage, qui pourrait laisser penser à l'usage éventuel d'effets spéciaux sur le visage du comédien. Il semble pourtant qu'il n'en soit rien. La nouvelle saison propose toujours la triple temporalité (déjà présente en saison 1 mais oubliée en saison 2) et on ne s'y perd jamais.

    La raison tient à une écriture bien plus solide qu'à la saison dernière, dont l'intrigue inutilement complexe était parasitée par des personnages principaux sans reliefs. Cette année, Pizzolatto s'allie à David Milch (Deadwood) pour le brillant épisode 4 et à Graham Gordy (auteur de Quarry et natif de l'Arkansas) pour l'épisode 6 et signe le reste des épisodes seuls. Tout en retrouvant sa patte narrative, le créateur a limité la réalisation des épisodes à trois personnes (Jeremy SaulnierDaniel Sackheim et lui-même, pour l'épisode 4). Cela permet à la série d'avoir une meilleure continuité stylistique, là où les six metteurs en scène de la saison précédente avaient un peu perdu l'esthétique en chemin. Cette fois, l'ambiance poisseuse et les voix typiques du sud rural des États-Unis sont de retour et le spectateur replonge avec plaisir dans cet univers familier.

    Si l'on peut faire un reproche à cette saison 3, ce sont peut-être les révélations un peu tardives sur l'évolution de l'enquête, mais cela est compensé par les rapports complexes entre les deux policiers, explorés différemment sur chacune des trois temporalités. En bref, cette nouvelle aventure des True Detective devrait mettre d'accord les fans de la première saison, les déçus de la deuxième et les amateurs de polars solides et de personnages travaillés.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Stephane L.
      D'accord avec toi, mais j'aurais dit l'essai de côté mystique, mis à part bien sûr le jeu magistral de ce Matthew qui vient d'autre part. Mais l'histoire, on s'attend à une arrestation de hauts dignitaires impliqués, ou un encart dans un journal, au moins un discrédit, rien. Tout sur un pauvre gars, qui bien sûr, aurait tout fait tout seul. Tunnel était plus fin tant pis pour le cliché Se7en.. (De Tunnel bien sûr)
    • Stephane L.
      c'est vrai que ça à un côté Dorothée je trouve. T'es sérieux là?
    • Stephane L.
      Pas trop d'accord pour les dialogues, ce sont des gens opposés qui n'ont aucun sujets en commun, ni la droiture ni le passé. Mais merci, on dirait qu'on salit la saison 1 en disant aimer la deux. Mais je ne l'aime pas , je la porte aux nues.
    • Hunnam29
      C'est dommage que tu penses que ton avis est le vrai surtout. La saison 2 m'a énormément plu par pleins d'aspects, notamment ces scènes très lynchéennes dans le bar, avec la chanteuse. C'est vraiment ultra réussi, différent de la 1 mais pourtant ça sonne totalement True Detective. Elle sera plus appréciée avec le temps j'en suis sûr.Mais je l'attend gros comme une maison aussi que la 3 se fera descendre encore une fois par pleins de gens, par comparaison avec la 1. C'est quasi joué d'avance, très prévisible.
    • dark r
      c'est dommage que bcp de gens n'arrive pas a voir la différence de niveau entre les 2 saisons ........la saison 1 c'est le interstellar de la série policière la saison 2 c'est gravity......
    • Hunnam29
      Pas du tout d'accord mais c'est pas bien grave.
    • James Ford
      Same.
    • ConFucAmuS
      J'ai également apprécié la saison 2. Pas autant que la première mais bien plus que qu'on a bien voulu en dire à l'époque. Oui les dialogues étaient parfois hasardeux et l'intrigue auraient gagné à être plus resserrée. Cela dit, on restait dans une ambiance désespérée typique d'un roman de James Ellroy (personnages retors et/ou en plein déni), et les acteurs étaient excellents.
    • dark r
      la saison 2 fait passer true detective au niveau basique d'une série policière normale alors que la saison 1 n'avait rien a voir
    • rock4eternity
      Tu n'es clairement pas le seul. Le problème de cette saison 2, c'est qu'elle était trop différente de la saison 1 ! On passait d'un duo à une équipe et on perdait tout le côté mystique. Ca n'en reste pas moins une très bonne saison, plus policière et politique, avec un casting de haut-vol !
    • Hunnam29
      Je te rassure, j'ai autant aimé la deuxième que la première. Quand il y a trop d'attente, il y a toujours une masse de déçus qui apparaît. Cette saison 3 ne dérogera pas à la règle, sauf si énorme tour de force scénaristique qui surprend tout le monde, pleins de gens seront encore déçus. La saison 1 a été mise sur un piédestrale comme s'il n'était pas possible de faire mieux, alors que la saison 2 est excellente, torturée à souhait et complètement dans l'esprit de la 1. Après on aime ou pas, mais certains ont été beaucoup trop durs avec cette deuxième fournée.
    • Drachiam
      Elle est juste un cran en dessous de la une à mon avis, mais elle reste très bonne
    • tony-76
      Je te rassure j’ai même une préférence pour la saison 2...
    • Steven O.
      je dois être le seul au monde à avoir aussi bien aimé la saison 2 que la 1
    Voir les commentaires
    Back to Top