Mon AlloCiné
    Good Omens sur Amazon Prime : ce qu'il faut savoir sur l’impossible adaptation du roman signé Neil Gaiman
    Par Clément Cusseau (@ClayMancuso) — 31 mai 2019 à 19:00

    La série "Good Omens", adaptée du roman De bons présages de Neil Gaiman et Terry Pratchett, est disponible dès aujourd’hui sur Amazon Prime. L’auteur et ses interprètes nous ont levé le voile sur cette comédie potache sur fond d’apocalypse.

    Amazon Prime Video
    DE QUOI ÇA PARLE ?

    Un duo improbable, un Ange exigeant et un Démon qui vit en liberté, ont pris goût à la vie sur Terre et sont obligés de former une alliance pour arrêter Armageddon. Mais ils ont perdu l'Antéchrist, un garçon de 11 ans qui ignorait qu'il était censé provoquer la fin des temps, les forçant à se lancer dans une aventure pour le retrouver et sauver le monde avant qu'il ne soit trop tard.

    Adapté du roman De bons présages de Neil Gaiman et Terry Pratchett

    ÇA RESSEMBLE À QUOI ?
    Good Omens - saison 1 Bande-annonce (2) VO
    CE QU'IL FAUT SAVOIR

    Longtemps, De bons présages a été rangé dans la catégorie des romans culte mais inadaptables. Au fil des années, bon nombre de cinéastes s’y sont d’ailleurs essayés, dont Terry Gilliam, en vain. C’est finalement à la télévision, sous la supervision de son co-auteur Neil Gaiman, que l’adaptation du livre a finalement pu voir le jour.

    Un projet d’autant plus personnel que l’écrivain avait promis à Terry Pratchett, sur son lit de mort, qu’il s’attellerait lui-même à l’écriture de la série. "Je l’avais promis à Terry, c’est pourquoi j’ai écrit tous les épisodes moi-même. Je regrette qu’il ne puisse pas la voir" confiait-il en octobre dernier à Londres, au cours d’une conférence Amazon Prime Video où étaient révélées les premières images des nouveautés 2019 de la plate-forme.

    Fidèle à l'oeuvre d'origine, Good Omens est également une série qui aura su prendre ses distances avec le roman, par l’ajout de scènes inédites qui ont permis de développer certains personnages secondaires de l’intrigue, à commencer par l’Archange Gabriel incarné par Jon Hamm. Pour l’ancienne star de Mad Men, jouer dans cette série était une évidence, lui qui avait lu – et aimé – le livre quand il était encore étudiant. "Je n’avais jamais rencontré Jon, je l’ai contacté par mail, et il m’a immédiatement répondu pour me donner son accord. Aussi simple que ça" explique Neil Gaiman.

    Ce sont Michael Sheen et David Tennant qui incarnent Aziraphale et Crowley, les deux rôles principaux de la série. A les voir s’entendre comme deux larrons de foire, on pourrait croire que les deux compères ont déjà tourné à de multiples reprises ensemble, or il s’agit pourtant de leur première association. "Nous sommes tous les deux apparus dans le film Bright Young Things, mais nous n’avions pas de scène ensemble" rappelle Michael Sheen. Complices, les deux comédiens provoquent l’hilarité des journalistes présents, une alchimie que l’on retrouve également à l’écran dans les aventures picaresques de l’ange et du démon.

    Drôle et irrévérencieuse, Good Omens est la nouvelle série produite par la plate-forme Prime Video. Après American Gods (série Starz diffusée à l’international sur Amazon), elle marque la deuxième adaptation d’un roman de Neil Gaiman, mais pas la dernière, puisque l’écrivain a signé dernièrement un contrat d’exclusivité portant sur l’adaptation d’autres romans, ainsi que le développement de contenus inédits et originaux. "Je n’aurais pas pu trouver de meilleur partenaire qu’Amazon, et je suis très heureux du travail que nous avons accompli ensemble."

    Les épisodes de la série Good Omens sont à découvrir dès le 31 mai en exclusivité sur Amazon Prime Video.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Blasi B
      je sais qu'elle n'a rien a voir avec ses deux autres séries, car les bd de neil gaiman y ont été charcuter, mais lucifer est aussi de lui ;) enfin le personnage en tout cas.sinon, dans les sous titres, ces ******* ont appeler crowley rampa ... ne me dite pas qu'en VF ils ont aussi traduis ça comme ça...A part ça, j'ai adoré good omens, cool, intelligentes, ambitieuse dans sa mise en scène (on s'en rend peut être pas compte, mais faire des décors d'une autre époque pour un plan de 15 secondes, par exemple, c'est extrêmement rare en série...) avec un casting très sympa même parfois dans des rôles ultra secondaire . Je la conseil fortement.
    Voir les commentaires
    Back to Top