Notez des films
Mon AlloCiné
    Star Wars 8 sur TF1 : Mark Hamill mécontent du traitement de Luke Skywalker
    Par Vincent Formica — 25 oct. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Star Wars 8 Les Derniers Jedi a fait couler beaucoup d'encre lors de sa sortie. Mark Hamill, alias Luke Skywalker, a souvent clamé ses réticences sur la direction prise par la production pour son personnage, surtout dans cet épisode 8.

    Mark Hamill, le célèbre interprète de Luke Sywalker, est connu pour ne pas garder sa langue dans sa poche ! Au cours de la production de la nouvelle trilogie Star Wars, l'acteur n'a jamais caché son amertume concernant le sort réservé à son personnage. Même s'il est heureux d'avoir pu prendre part à cette aventure qui a mis un terme à la légende de la famille Skywalker, Hamill garde quand même en travers de la gorge certaines décisions des différents scénaristes et réalisateurs ayant pris la relève de George Lucas.

    Quant aux fans de la saga intergalactique, ils ne se sont pas fait prier pour critiquer de manière virulente la direction prise par Les Derniers Jedi. Si Le Réveil de la Force avait déjà laissé un goût amer, ce second volet de la nouvelle trilogie, réalisé par Rian Johnson, a mis le feu aux poudres. Pour Mark Hamill, les Jedi n'abandonnent jamais. C'est ce qu'il a répété au cinéaste pour exprimer son désaccord.

    Star Wars - Les Derniers Jedi
    Star Wars - Les Derniers Jedi
    Sortie le 13 décembre 2017 | 2h 32min
    De Rian Johnson
    Avec Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac, Mark Hamill, Adam Driver
    Presse
    3,5
    Spectateurs
    2,9
    Voir sur Disney+

    "Je veux dire que, même si Luke avait un problème, il aurait peut-être pris une année pour se donner une chance et se retrouver. Mais s'il faisait une erreur, il essaierait et tenterait de la réparer. Donc, sur ce fait précis nous avions une approche fondamentalement différente, mais cette histoire ne m'appartient plus. C'est celle de quelqu'un d'autre, et Rian avait besoin que je sois dans un certain état d'esprit pour que la fin fonctionne", confiait le comédien lors de la promotion du film en décembre 2017.

    Pour l'acteur, son Luke Skywalker n'aurait jamais pu devenir ce vieil ermite reclus sur son île. "Maintenant, c'est la nouvelle génération de Star Wars, j'ai presque dû envisager Luke comme un nouveau personnage. Peut être que c'est Jake Skywalker. Ce n'est pas mon Luke Skywalker, mais j'ai du faire ce que Rian voulait parce que cela sert l'histoire. Écoutez je ne l'ai pas encore totalement accepté, mais ce n'est qu'un film. J'espère que les gens l'aiment. J'espère qu'ils ne seront pas mécontents, et j'en suis venu à croire que Rian était exactement l'homme dont ils avaient besoin pour ce job", nuançait-il durant les interviews promo du long-métrage et sur Twitter.

    Très actif sur ce réseau social, Mark Hamill n'hésite pas à y partager ses points de vues, souvent très tranchés. Toutefois, il sait parfois mettre de l'eau de son vin. L'acteur s'est excusé quelques jours plus tard d'avoir été trop virulent à propos des Derniers Jedi. "Je regrette d'avoir exprimé mes doutes et mes incertitudes en public. Les différends artistiques sont de tous les projets mais restent habituellement privés. Tout ce que je voulais, c'était faire un bon film. Et j'ai eu bien plus que ça. Rian Johnson en a fait un génial !", déclarait-il le 26 décembre 2017 sur son compte Twitter. 

    Comment a-t-on pu passer de ce personnage optimiste et positif à ce vieillard cynique et suicidaire qui veut qu'on dégage de son île ?

    Cependant, de nombreux fans ont vivement critiqué ce changement total de personnalité chez Luke Skywalker. Beaucoup d'entre eux espéraient un grand retour du héros mythique de la première trilogie, combattant au sabre laser avec virtuosité et panache. Au lieu de ça, Luke était devenu un vieux barbu grincheux se cachant loin de tout. "Il y a un tel changement entre Le Retour du Jedi et Les Derniers Jedi, j'ai vraiment eu besoin de temps pour m'y faire. Comment a-t-on pu passer de ce personnage optimiste et positif à ce vieillard cynique et suicidaire qui veut qu'on dégage de son île ?", s'interrogeait Mark Hamill en juin 2018 lors d'un entretien avec IGN.

    L'acteur regrettait aussi que son personnage n'ait pas eu la possibilité de pleurer Han Solo, tué par Kylo Ren dans Le Réveil de la Force. Avec le ton acerbe qu'on lui connaît, il déplorait le fait que Rian Johnson ait pris le temps de lui faire traire un Alien, mais pas de rendre un dernier hommage à son ami : "Il y avait le temps de monter la scène où je traie un gros alien mais pour ce qui est de montrer des émotions humaines ? Non, y a pas le temps pour ça. Mais encore une fois, ça ne dépend pas de moi."

     

    Toutefois, le comédien a reconnu que ces changements radicaux ont eu un effet bénéfique et l'ont fait sortir de sa zone de confort. "Même si une part de moi a dit à Rian qu'un Jedi n'abandonnait jamais. Ma vision du personnage est telle que même si je choisissais quelqu'un en pensant qu'il est le Nouvel Espoir et qu'il devenait le nouveau Hitler, bien sûr que je le vivrais mal. Mais jamais je ne m'exilerais sur une île et tournerais le dos à la Force. C'est tragique. Je ne suis pas un acteur de la méthode, mais une de ces techniques consiste à prendre des éléments de son propre parcours pour créer un pont vers les événements fictionnels d'un scénario.

    La seule chose à laquelle je pouvais penser, considérant le script qu'on m'avait donné à lire, était que je faisais partie de la génération Beatles. Quand j'étais adolescent, je pensais à des choses comme "All you need is love", la paix et l'amour... Qu'au moment où nous aurions le pouvoir, il n'y aurait plus de guerres, plus de discrimination raciales et que l'herbe serait légale. Quand on y réfléchit, ma génération est un échec. Le monde est sans conteste pire que ce qu'il était à l'époque", analyse l'ancien Maître Jedi.

    En mars 2019, Mark Hamill s'est de nouveau exprimé à ce sujet chez The Playlist, tempérant un peu son propos : "Une fois, j’ai décrit les fans comme des gens passionnés, catégoriques et je me suis rendu compte que je me décrivais moi-même. Je ne m’attire aucun problème car je ne contrôle pas l’histoire. Je suis une sorte de musicien. Je lis une partition et j’essaie de la jouer au maximum de mes capacités. Ça ne veut pas pour autant dire que j’aime le ton, mais l’aimer n’est pas mon job."

    J’ai pensé, Luke ne va jamais revoir son meilleur ami. J’ai dit que c’était une terrible erreur que ces trois personnes ne soient jamais réunies

    Le comédien a quand même terminé en expliquant qu'il aurait aimé voir le trio original réuni à l'écran, Luke, Leïa et Han Solo : "J’ai pensé, Luke ne va jamais revoir son meilleur ami. J’ai dit que c’était une terrible erreur que ces trois personnes ne soient jamais réunies. Je suppose que j’avais tort puisque personne ne semblait s’en soucier ! Et après, il allait me tuer. Donc j’ai pensé : "ok, vous pouvez repousser ma mort au dernier chapitre" Est-ce-que j’ai eu une seule de ces choses ? Parce que, d’aussi loin que cela me concerne, la fin du VII est vraiment l’ouverture du VIII. Je n’ai eu qu’un film ! Ils m’ont raconté des craques", déplore Mark Hamill.

    Au regard du dernier épisode, L'Ascension de Skywalker, on comprend que Disney, en relançant la franchise, n'avait pas vraiment l'air de se soucier d'une cohérence globale, ni d'une réelle vision d'ensemble. Très amer, Hamill avait révélé au Point que la firme aux grandes oreilles l'avait obligé à suivre un entraînement drastique pour reprendre son rôle de Luke Skywalker, laissant supposer qu'il prendrait part au combat d'une manière ou d'une autre. Si le studio pensait partir dans cette direction au départ, force est de constater que cela n'a finalement jamais été le cas :

    "J'étais en colère ! J'ai dû m'entraîner, un euphémisme pour torture. Tout ça pour quoi ? Pour deux secondes à l'écran, juste le temps d'enlever une capuche ! Je me suis privé de sucre, de pain, de fun. En gros tout ce qui est bon, je n'avais pas le droit de le manger. J'ai perdu 24 kilos. Ma femme était ravie, non seulement j'étais en meilleure forme, mais en plus j'étais moins à la maison. J'ai été choqué par le script, je ne me voyais nulle part dedans. Franchement, j'aurais pu garder la taille de Marlon Brando dans Apocalypse Now et ne pas m'infliger ces séances à la salle de sport", s'emportait l'acteur, non sans amertume.

    LES DÉTAILS CACHÉS DES DERNIERS JEDI

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Star Wars 8 : les détails cachés des Derniers Jedi
    10 photos

     

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Star Wars 4 : Mark Hamill revient sur la première scène coupée de Luke
    • Star Wars : Mark Hamill souhaitait voir Luke passer du Côté Obscur dans Le Retour du Jedi
    • Star Wars : Mark Hamill adresse une lettre émouvante aux fans
    Commentaires
    • Danny Wilde
      en tant que fan de la trilogie originelle vue en salles de 77 à 83, ça aurait été un beau clin d'oeil
    • damien V.
      C'est juste dommage d'avoir fait tant de choses pour des nanarsPour a si bel univers.
    • Nicolas M.
      Après, avec du recul BEAUCOUP de recul le 9 donne un bon nanar... ça fais quand même mal ce qu'ils en ont fais..
    • Ripix
      Le 7 était déjà une belle bouse (normal c'est J.J.Abrams) , le 8 a achevé la trilogie définitivement, on dira rien sur le 9 car bon ... lol ...
    • damien V.
      Avec le recul, je trouve que ce film (les derniers jedis) n'a aucune cohérence avec le SW7 et le SW9. Les anciens personnages sont dénigrés, mis au second clan, c'est dommage. Mais pourtant il y a quelques bonnes séquences de film, Rian Johnson, est un très bon et brillant réalisateur et scénariste mais Lucas films aurait du être plus stricte avec sont univers et ses codes. Les romans sont tellement mieux, rien à voir avec les films. Je suis déçu. De plus au début du projet Lucasfilms et JJ Abraham, ils ont dit qu'ils ne se sont pas inspiré des romans.J'ai encore un gros doute, Ben solo dans le film: dans le roman c'est ben Skywalker, fils de Luke et Mara jade. La capitaine plasma, influencé par Mara jade rousse aux yeux vertTrès déçu
    • Autaquet .
      Et pourtant, dieu sait si on voulait voir cette bon sang d'académie! Au lieu de cela on nous montre Luke Skywalker traire et pêcher, cette blague.
    • Xerkhal
      De toute façon de toute cette trilogie pas un seul personnage n'est à sauver. Aucun n'a eu de développement digne de ce nom, pour certains les ficelles étaient tellement grosses qu'on ne voyaient que ça, et les autres sont justes inutiles, ridicules ou les 2. Voilà ce que ça donne d'écrire des scénarios au fur et à mesure, sans la moindre idée de ce à quoi on veut aboutir: une bonne grosse daube complète.Après le 7 c'était déjà pas fameux. Je trouvais les personnages pas franchement marquant (en tous cas pas en bien) et le manque de contexte était tellement criant que tout le monde se doutait bien que ça ne savait pas où ça allait. Mais bon ça restait réparable, il suffisait de combler les blancs et de proposer une bonne histoire, tout ce que le 8 n'a pas VOULU faire, ce qui n'a fait qu'accoucher d'une catastrophe sans queue ni tête. Et le 9 avait certes un travail impossible à accomplir correctement après ça, mais faut reconnaître qu'il a pas aidé non plus: pas d'idées (ou des daubesques), pas d'ambitions, aucune scène remarquable, des personnages toujours aussi transparents et des retournements minables digne d'un soap de seconde zone.Bref une trilogie nulissime, portée par des ambitions médiocres, écrites pas des gens sans ambition et avec des réalisateurs juste bon à se tirer dans les pattes en cours de route et même pas au nom d'une vision ou même d'une simple idée un peu remarquable. Médiocrité c'est bien le mot qui résume le mieux ce gâchis.
    • Lohengramm99
      Ca devait être difficile c'est sur, ce n'était clairement pas sa vision de Luke mais il quand même fait le job parce qu'il est professionnel. C'est difficile de lui en vouloir.Mais comme déjà dit, le problème n'était pas de faire un Luke différent de la trilo, ça se passe 35 ans aprés, on se doute que l'eau a coulé sous les ponts; mais quand tu fais un 180° comme ils ont fais, t'as plutôt intérêt a bien amener ça, que ce soit convaincant et justifié...Au final, aprés l'ep9 et le comic Rise of Kylo Ren, ben on sait pas toujours vraiment ce qui s'est passé. Du côté de Luke, de Ben, de ses parents, ce qui se passait à l'académie de Luke, sa philosophie, pourquoi ça a échoué. C'est vague et expédié...
    • Bacta142.
      C'est clair qu'ils ont fait de Luke une larve dans ce film. Son intervention finale divine (après intervention de Yoda) ne change rien au constat.
    • Autaquet .
      Nan, quitte à faire de la nostalgie, autant juste l'utiliser correctement...
    • divier2
      Je comprends tout à fait l’amertume et la déception de Mark Hamil et suis d’accord avec lui sur ce qu’on aurait pu bien mieux faire de Luke dans cette saga.
    • alassondro
      Après 2 tentatives ratées j'ai enfin réussi à aller au bout de cette bouse !! Nul nul nul mais nul comme ça n'est pas permis... Scenar pourri, persos nuls, aucune tension, aucune émotion, du grand guignol à longueur de temps... Comment en est on arrivé là ?
    • Baby Groot
      Difficile après le massacre du 8, je le trouve pas si mal que ça.
    • Nas M.
      pour quel résultat, le 9 est une ignominie ! c'est le pire star wars !
    • Baby Groot
      Ce film était tellement raté qu’ils ont supplié JJ Abrams de revenir corriger le tir, mais trop tard, le mal était déjà fait.
    • Jimmy C
      Moi j'aurais voulu moins de Nostalgie qu'on a eu, et toi tu aurais voulu en rajouté !
    • Danny Wilde
      moi aussi, j'aurais bien voulu voir 1 petite scène où Luke retrouve Han et Leia plutôt que cette stupide scène où il traie un alien sur son ile
    • Jimmy C
      Il pleure car il est devenu mince quel génie
    Voir les commentaires
    Back to Top