Notez des films
Mon AlloCiné
    Jumanji avec Robin Williams : une frustration d'enfant comme idée de départ
    Par Laëtitia Forhan — 20 déc. 2020 à 12:00

    Savez-vous ce que signifie ce titre et comment l’idée est venue à l’auteur du roman dont le film est adapté ?

    Sorti sur les écrans français le 14 février 1996, Jumanji de Joe Johnston avec Robin Williams a totalisé plus de 2 millions d’entrées en France et rapporté 262 millions de dollars au box-office international. Un film devenu culte et qui a fait l’objet d’un remake en 2017 avec Dwayne Johnson. Mais connaissez-vous la genèse de « Jumanji » ?

    Jumanji
    Jumanji
    Sortie le 14 février 1996 | 1h 40min
    De Joe Johnston
    Avec Robin Williams, Kirsten Dunst, Bradley Pierce, Jonathan Hyde, Bonnie Hunt
    Spectateurs
    3,8
    louer ou acheter

    Le long métrage de Joe Johnston est adapté du roman écrit par Chris Van Allsburg en 1981. L'idée de ce terrible jeu de plateau est née dans l’esprit de l’auteur après de longues et interminables parties de Monopoly. Ce dernier explique « Quand j’étais enfant et que je jouais au Monopoly ça me semblait passionnant au début et puis quand j’avais terminé tout ce qu’il me restait c’était de la fausse monnaie. Je pensais que ce serait bien plus stimulant et drôle d’avoir un jeu dans lequel chaque case vous promettait de vivre une véritable aventure. » 

    Pour baptiser sa création Chris Van Allsburg souhaitait trouver un nom qui ait une consonance étrangère et qui soit excitant. Le mot "Jumanji", qui signifie "plusieurs effets" en zoulou, lui semblait donc parfait. Il inspire de la curiosité et de l'émerveillement.  De plus, le plateau du jeu se compose de 110 cases et donc d'autant de possibilités pour le joueur de faire face à un danger qu'il devra surmonter. Une ruée d'éléphants, des rhinocéros qui débarquent dans votre salon, une course avec le roi de la jungle ou encore un match de boxe avec un crocodile... Plusieurs effets surprenants causés par un simple lancé de dés. 

    TOUT SAVOIR SUR JUMANJI

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • meiyo
      Le CGI a moins bien vieilli que les animatronics mais le film demeure plus que regardable aujourd'hui grâce notamment à l'histoire et à la performance de Robin Williams, l'un des acteurs dont je regrette le plus l'absence.
    • James Ford
      Je ne garde que le 1er film. Malgré les défaut de celui ci (quelque CGI qui on mal vieillie oui, ou des animatronique un peux trop voyant). Et encore expliquer par Johnson lui même (qui fait sens). Il ne voulait pas que les créature qui vienne du jeu ressemble au notre. D'ou le coté irréel des plantes ou des animaux...Comme les singes, tout droit sortie du Magicien d'Oz.Il reste un des dernier block a l'allure made in Amblin...Parfaitement bien jouer et globalement bien foutue. Avec une ambiance incroyable aider par la superbe bo de James Horner (Avatar, Titanic, Braveheart, Willow), et une maturité que dégage l'œuvre (pour tout les perssonage, y compris les gosses), pour lequel on ne fait plus dans ce domaine de divertissement (a part Pixar).⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
    Voir les commentaires
    Back to Top