Mon compte
    A Million Little Things sur SALTO : que vaut cette série dans la lignée de This Is Us ?
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 8 janv. 2021 à 09:00

    Alors que la saison 3 est en cours aux États-Unis, la série "A Million Little Things" arrive enfin en France sur SALTO, qui propose dès aujourd'hui les deux premières saisons. Comparée à "This Is Us" à ses débuts, mérite-t-elle le détour ?

    De quoi ça parle ?

    Selon l'adage, "L'amitié ce n'est pas une seule chose, c'est un million de petites choses". Un groupe d'amis dont, pour différentes raisons, les vies stagnent, vont devoir faire face au suicide de l'un d'entre eux. Ce choc va les aider à remettre de l'ordre dans leurs existences respectives et consolider leur amitié...

    A Million Little Things, saisons 1 et 2 (36 épisodes) disponibles dès le vendredi 8 janvier sur Salto.

    A Million Little Things
    A Million Little Things
    Sortie : 26 septembre 2018 | 42 min
    Série : A Million Little Things
    Avec David Giuntoli, Floriana Lima, Romany Malco, Allison Miller, Romany Malco
    Presse
    2,4
    Spectateurs
    4,0
    Voir sur Salto

    C'est avec qui ?

    La série s'appuie sur une distribution composée de visages bien connus des sériephiles : David Giuntoli, qui fut le héros de Grimm, James Roday, l'un des deux membres du duo d'Enquêteur Malgré Lui, Ron Livingston, le Berger de Sex & The CityRomany Malco vu dans Weeds, ou encore Grace Park de Battlestar Galactica et Hawaii Five-0. Mais les deux actrices les plus marquantes de la distribution sont aussi les deux moins connues : Stephanie Szostak en veuve courage et Allison Miller en malade résignée. L'une et l'autre livrent des prestations bouleversantes et lumineuses. Ils forment tous ensemble un groupe convaincant avec une alchimie folle. La complicité entre les acteurs est primordiale dans une série chorale, et elle est bien là, comme au bon vieux temps de Friends ou de Scrubs. Même les enfants, plus en retrait, parviennent à se frayer un chemin entre les tourments des adultes. 

    Ça vaut le coup d'oeil ?

    Fut une époque où les "drames sentimentaux", que l'on pourrait aussi qualifier de "chroniques", étaient, si ce n'est de larges succès en tout cas de belles séries, qui rassemblaient un public fidèle semaine après semaine sur les networks et plaisaient aux critiques et aux confrères qui les couvraient de louanges et de récompenses. L'une des premières, Thirtysomething (Génération Pub en VF), est d'ailleurs un modèle du genre, dont l'influence sur A Million Little Things est revendiquée par le créateur DJ Nash. Puis sont arrivées Angela 15 ans, Deuxième ChanceBrothers & Sisters ou encore Parenthood, dans la même lignée. Vous savez, ce genre de séries qui peuvent vous faire rire aux éclats lors d'une scène puis verser un torrent de larmes à la suivante. This Is Us, qui n'a dans le fond rien inventé, a remis le genre au goût du jour. Et le show d'ABC, désormais disponible en France sur Salto, plus de deux ans après son lancement outre-Atlantique, s'inscrit dans cette tendance en troquant la famille contre un groupe d'amis... qui forment dans le fond une grande famille.

    ABC

    La sincérité est la clé du succès d'A Million Little Things et elle en dégage une belle. C'est justement d'une expérience personnelle qu'est née l'idée de la série pour le créateur. Il a ainsi déclaré au moment de la commande du pilote : "Il s'agit d'un regard optimiste sur la perte d'un ami cher, sur le fait que l'on doit s'autoriser à vivre et que l'on doit se serrer les coudes et se faire la promesse d'une plus grande honnêteté les uns envers les autres (...) Je sais que dans ma propre vie, l'absence douloureuse d'un de mes amis proches me rappelle chaque jour qu'il est nécessaire de remettre ses petits problèmes en perspective".

    C'est une série qui parle ainsi de sujets graves comme le deuil, la dépression et la maladie, mais sur un ton souvent léger, positif, "feel good" comme on dit, avec de gros morceaux de comédie à l'intérieur. Et de ce point de vue-là, elle réussit son pari. L'émotion est bien là. Et la profondeur aussi. D'épisode en épisode, elle creuse ses thématiques qu'elle ne prend pour le coup pas à la légère et toujours par le prisme de l'humain.

    A Million Little Things n'en oublie pas ses racines soap et joue la carte du mystère et du suspense. Non seulement autour du suicide de Jon, dont on apprend petit à petit les raisons, mais aussi à travers chaque personnage puisqu'ils cachent tous de vilains secrets, qui finissent toujours par éclater avec des répercussions plus ou moins grandes sur leur entourage. Ainsi, les surprises et les rebondissements émaillent le récit. Il va toutefois falloir veiller à ne pas les accumuler pour le plaisir, et continuer de faire en sorte qu'ils s'intègrent naturellement à l'ensemble, sans effacer les personnages eux-mêmes. Auquel cas la série prendrait le risque de lasser et de tomber dans le même écueil que This Is Us...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Isabelle D
      Jamais accroché à This is us mais j'adore A million little things qui me fait pleurer à tous les épisodes ... par contre pour les gros morceaux de comédie on repassera ... c'est quand même surtout triste,mélancolique ... très émotionnel mais toujours dans la justesse.
    Voir les commentaires
    Back to Top