Notez des films
Mon AlloCiné
    Tous les matins du monde sur France 5 : quel acteur a été écarté du film et pourquoi ?
    Par Brigitte Baronnet (@bbaronnet) — 18 janv. 2021 à 18:01
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Avant de choisir Jean-Pierre Marielle pour l'un des rôles principaux de "Tous les matins du monde", le réalisateur Alain Corneau avait d'abord envisagé Daniel Auteuil, qu'il a dû écarter pour une raison assez inattendue. Explications.

    Avant d'opter pour le tandem Marielle / Depardieu (père et fils), le film Tous les matins du monde a connu une assez longue phase de casting. A l'occasion de la diffusion du long métrage d'Alain Corneau, ce soir, sur France 5, retour sur les choix qui ont précédé.

    Première question à s'être posée sur ce film qui met au premier plan la musique baroque et ses musiciens : fallait-il choisir de vrais musiciens pouvant jouer la comédie, ou des comédiens qui prétendraient jouer d'un instrument ? Dans ses mémoires, le cinéaste Alain Corneau revient sur cette étape et les différentes rencontres qui l'ont mené à la décision de prendre des acteurs connus. Corneau raconte notamment avoir échangé avec un gambiste flamand, Wieland Kuijken, avec lequel Jordi Savall (compositeur de la musique de ce film) a enregistré le premier Sainte-Colombe (l'un des personnages principaux du film). Mais rapidement ce gambiste a fait savoir ses difficultés à jouer en public. L'idée de jouer pour le cinéma représentait donc une véritable difficulté pour ce dernier...

    Montrer aux comédiens comment apprivoiser l'instrument

    Alain Corneau se décide donc assez vite pour des acteurs qui vont devoir faire semblant de jouer de leur instrument.  Mais selon lui, cette solution de l'acteur musicien présente une "difficulté" : "il n'y a pas de méthode Assimil pour apprendre à jouer de la musique en quinze jours, même en mimant sur des play-back". Le cinéaste va donc faire appel aux services d'un "disciple" de Jordi Savall pour la direction d'acteurs, en la personne de Jean-Louis Charbonnier. Sa mission ? Montrer aux comédiens comment apprivoiser l'instrument, travailler les positions de mains, d'archet, de jambes, mais aussi savoir balancer son torse en avant pour accéder à la corde grave, et enfin les mouvements par rapport aux places de caméra, "une véritable chorégraphie", comme le résume le réalisateur dans ses mémoires, Projection privée, souvenirs, publiées chez Robert Laffont.

    Tous les matins du monde
    Tous les matins du monde
    Sortie le 18 décembre 1991 | 1h 55min
    De Alain Corneau
    Avec Gérard Depardieu, Jean-Pierre Marielle, Anne Brochet, Guillaume Depardieu, Carole Richert
    Spectateurs
    3,6
    louer ou acheter

    Deuxième question majeure à se poser : quel âge doivent avoir les acteurs, afin d'être crédibles pour les deux temporalités du film ? Cette question est vite résolue pour le personnage de Marin Marais, qui verra se succéder Guillaume Depardieu et Gérard Depardieu, pour les deux âges différents. Mais pour Sainte-Colombe, le cinéaste envisage de garder la même personne pour les deux périodes. "Pour Sainte Colombe, il faut un don Quichotte qui porte la foudre en lui", se souvient le cinéaste dans son livre de confidences.

    Erreur de casting. Il faut assumer.

    Daniel Auteuil était envisagé et faisait même partie de la distribution très en amont, avant l'écriture du scénario. Or, au moment des essais maquillage aux différents âges, le face à face avec Gérard Depardieu ne colle pas. "Face à un Marin Marais / Gérard Depardieu dans sa maturité, il n'est pas crédible en Sainte-Colombe plus âgé de vingt ou vingt-cinq ans : on dirait deux frères", explique Alain Corneau. Et d'ajouter : "Erreur de casting. Il faut assumer". Le cinéaste va à la rencontre de Daniel Auteuil alors en tournage à Nice. "Il doit m'en vouloir, mais n'en laisse rien paraître. Je me souviendrai de son élégance" conclut-il. Promesse tenue car le tandem finira par se retrouver plus de 15 ans après, pour un nouveau projet, en l'occurrence Le Second Souffle, sorti en 2007, avec Monica Bellucci et Michel Blanc.

    Jérôme Prébois
    Le réalisateur Alain Corneau avec Daniel Auteuil sur le tournage du Second Souffle

    Quant au choix de Jean-Pierre Marielle, en remplacement de Daniel Auteuil donc, Alain Corneau loue l'oreille musicale du comédien, grand amateur de jazz, selon lui.  "Je suis persuadé qu'il va savoir plonger corps et âme dans cette musique qu'il n'a jamais écoutée." Tout ne se passe pas aussi facilement que prévu car les accords de production se sont ensuite écroulés en l'absence de Daniel Auteuil au générique. Tout finira par rentrer dans l'ordre, et Tous les matins du monde deviendra un grand succès critique et public, boostant même les ventes de disques de musique baroque ! Le film a reçu 7 César en 1992, enregistré 2,1 millions d'entrées et s'est imposé comme le 7ème plus grand succès de 1991.

    #Fun Facts - Daniel Auteuil

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Mort de Jean-Pierre Marielle, acteur à la voix inoubliable
    • #Fun Facts - Saviez-vous que Daniel Auteuil a été DJ et chanteur ?
    • Décès du réalisateur Alain Corneau
    Commentaires
    • -Nomade-
      Un choix de casting approprié : Marielle est extraordinaire, et trouve là son plus grand rôle.
    Voir les commentaires
    Back to Top