Mon compte
    La Bête : Léa Seydoux et Gaspard Ulliel dans un mélodrame d'anticipation pour Bertrand Bonello
    1 févr. 2021 à 11:00
    Laëtitia Forhan
    Laëtitia Forhan
    -Chef de rubrique cinéma
    Chef de rubrique Cinéma - Fan de cinéma fantastique, de thrillers, et d’animation, elle rejoint la rédaction d’AlloCiné en 2007. Elle navigue depuis entre écriture d'articles, rencontres passionnantes et couvertures de festivals.

    Bertrand Bonello s'est confié au micro d'AlloCiné sur son prochain long-métrage intitulé La Bête. Mélant anticipation, slasher et mélodrame, ce film est porté par Léa Seydoux et Gaspard Ulliel.

    AlloCiné

    Le réalisateur français Bertrand Bonello devrait prochainement réaliser La Bête. Porté par Gaspard Ulliel et Léa Seydoux - tous deux déjà au casting de Saint Laurent en 2014 -  le film se déroule dans un futur proche où les émotions sont devenues une menace. Gabrielle (Seydoux) se décide à purifier son ADN dans une machine qui va la plonger dans ses vies antérieures et la débarrasser de tout sentiment fort. Elle rencontre alors Louis (Ulliel) et ressent une puissante connexion, comme si elle le connaissait depuis toujours.

    La Bête
    La Bête
    De Bertrand Bonello
    Avec Léa Seydoux, George MacKay

    Rencontré à l'occasion du Festival du Film Fantastique de Gérardmer dont il était Président du Jury, Bertrand Bonello nous en dit plus sur ce projet. Si le postulat de départ fait penser à la situation actuelle, le metteur en scène précise qu'il avait débuté l'écriture de son film bien avant la pandémie : "J'ai commencé à écrire La Bête après Nocturama en 2017. C'est un projet qui a pris plusieurs formes avant d'arriver à celle-ci. Il se trouve qu'à plein d'endroits, ce film devient de plus en plus contemporain et ce n'est pas une bonne nouvelle."

    Ce dernier ajoute : "C'est un film qui se trouve entre l'anticipation et le slasher mais qui est avant tout un mélodrame. Ça se déroule sur 3 périodes durant lesquelles les personnages se retrouvent. C'est un film teinté d'anticipation, un peu de fantastique, de catastrophe et un peu d'horreur."

    Borde Moreau / Bestimage
    Léa Seydoux, Bertrand Bonello & Gaspard Ulliel - Photocall du film "Saint Laurent" au Festival de Cannes 2014.


    Si Bertrand Bonello apprécie les films de genre, il ne souhaite pourtant pas en réaliser. Il s'explique : "Je ne pense pas que je veuille faire un film de pure horreur qui soit dans la catégorie "film de genre". C'est un marché particulier avec des codes particuliers et j'aime bien sortir un peu des codes. En revanche, que des récits un peu classiques soient contaminés par le genre ou par le fantastique ou que ça infuse, ça je l'ai un peu fait et je continuerai."

    La Bête sera le huitième long-métrage du cinéaste. Le film sera coproduit par les Films du Bélier et Arte France Cinéma. Aucune date de tournage n'a encore été annoncée.

    Notre interview "horreur" du jury de Gérardmer.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top