Notez des films
Mon AlloCiné
    Demain nous appartient : Marianne finira-t-elle par douter de Renaud ? Luce Mouchel répond
    Par Jennifer Radier — 27 févr. 2021 à 11:00

    Si le retour de Lydie divise le clan Dumaze-Chardeau dans "Demain nous appartient", Marianne est d'un soutien sans faille pour Renaud. Finira-t-elle cependant par douter de lui ? Luce Mouchel se confie sur la suite de cette intrigue familiale forte.

    Fabien Malot/Telset/TF1

    Allociné : Depuis le début de Demain nous appartient, Marianne a parcouru beaucoup de chemin à titre personnel. De quelle façon jugez-vous l’évolution de votre personnage.

    Luce Mouchel : Ce qui est intéressant, c’est que Marianne a été confrontée depuis le début à des situations compliquées d’un point de vue éthique et qu’elle s’en est toujours sortie avec savoir-faire. Elle veut toujours faire en sorte que les choses aillent bien quand il y a un problème familial que ce soit avec ses filles, son mari ou encore sa petite fille. Il y a quelque chose d’assez ambivalent chez Marianne parce qu’elle a une éthique très sûre et en même temps elle est humaine. C’est dans ces moments-là qu’elle montre une certaine fragilité voire même une forme d’instabilité. Elle n’est pas si univoque que ça finalement.

    Aujourd’hui, Marianne a une vie de famille épanouie mais voit débarquer l’ex-femme de Renaud avec un lourd secret familial. Quel est l’état d’esprit de votre personnage face à cette épreuve ?

    Marianne est quelqu’un de moderne. Ce n’est pas parce que l’ex-femme de Renaud revient qu’elle suppute un problème. En revanche, là où il y a un petit coup de canif dans leur contrat, c’est quand elle se rend compte que Renaud (Pierre Deny) lui a caché pas mal de choses essentielles de son passé. Elle tombe un peu de haut parce qu’elle se demande pourquoi il lui a caché ça mais surtout s’il ne lui aurait pas caché d’autres choses.

    Demain nous appartient
    Demain nous appartient
    Sortie le 17 juillet 2017 | 30min
    Série : Demain nous appartient
    Avec Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur, Lorie Pester, Clément Rémiens, Anne Caillon
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    2,1
    Voir sur Salto

    Face aux versions opposées des faits qui s’affrontent entre Renaud et son ex-femme, Marianne ne doute-t-elle pas de la sincérité de son mari ?

    Elle va en douter à un moment donné mais il n’y a pas vraiment une scène qui l’explicite. On sent qu’il y a une petite fêlure face à ce mensonge et une petite crise de confiance quand même. Renaud et Marianne ont toujours été très honnêtes l’un envers l’autre, elle est donc déstabilisée par ça. En même temps, Lydie (Nicole Calfan) est une femme qui touche beaucoup Marianne. Elle se dit qu’elle a dû vivre quelque chose de très dur en abandonnant son fils lorsqu’elle a été internée. Comme Lydie ne lui parait pas forcément malade quand elle la rencontre, Marianne se demande si Renaud n’agit pas sous la panique en manquant d’un peu de clairvoyance. Il y un doute chez elle mais il va vite être évacué.

    Marianne est prête à tout pour venir en aide à Renaud et va même jusqu’à l’aider à kidnapper Lydie. Pensez-vous qu’elle parviendra à raisonner Renaud pour l’empêcher d’aller trop loin ?

    Elle le raisonne mais Renaud réussit à la convaincre que Lydie est dangereuse. Marianne va aller loin en accompagnant Renaud dans son plan mais toujours en se demandant si elle ne fait pas une énorme erreur. Ça met une petite ambivalence entre la solidarité qu’elle veut exprimer vis-à-vis de son mari et une forme de solidarité qu’elle n’ose pas trop exprimer par rapport à Lydie qui n’a qu’une seule envie, celle de revoir son fils maintenant qu’elle est persuadée d’aller mieux.

    Cette intrigue risque-t-elle d’impacter son couple avec Renaud ou leur amour peut-il surmonter n’importe quelle épreuve ?

    Je ne sais pas si cela va impacter leur couple à l’avenir, je trouverais ça intéressant. En tout cas, on a cœur de montrer que Renaud et Marianne sont des personnes presque intouchables. Si ça leur arrive d’être un tout petit peu hors la loi, c’est vite rattrapé parce qu’on n’a pas envie de ternir leur image. Même si c’est un peu moins vrai pour Marianne car elle a fait des choses contestables par le passé, elle le fait toujours en dernier recours. Elle a un instinct maternel et une capacité d’empathie très fort. Quand elle aide Renaud dans son plan, elle voit Lydie complètement terrifiée et se dit "de quel droit je peux faire ça, si ça se trouve il me ment, ce n’est pas bien.". Elle a toujours ce petit doute. Heureusement, comme ça se termine bien pour tout le monde, elle finit par se dire qu’ils ont bien fait d’agir ainsi même s’ils sont passés par des chemins pas très légaux. C’est son instinct humain mais aussi maternel qui guident Marianne.

    Même si elles travaillent ensemble, les relations entre Flore (Anne Caillon) et Marianne restent particulièrement tendues depuis l’infidélité d’Alex (Alexandre Brasseur). Peut-on espérer les voir se réconcilier ?

    Je ne sais pas si la réconciliation va avoir lieu mais qu’elle ait lieu ou pas, ça donne des supports de jeu très intéressants pour ces deux personnages. Le conflit c’est toujours plus intéressant à écrire. Je pense qu’elles finiront par mettre tout cela de côté. Tant qu’elles ne le mettront pas de côté, cela donnera lieu à des scènes cocasses et rigolotes.

    Tandis que Chloé (Ingrid Chauvin) est prête à refaire sa vie avec un autre homme, quel regard Marianne va-t-elle porter sur cette nouvelle relation ?

    Elle va avoir un regard plutôt positif car elle voit que sa fille va très bien. Marianne est très concernée par le bien-être de sa fille. En rencontrant le nouveau compagnon de Chloé, elle va être très enthousiaste sans même avoir parlé avec lui. Elle va penser que c’est quelqu’un de bien et va être très contente que sa fille ne soit plus seule dans la vie. Elle sait aussi que Chloé est très forte et qu’elle est capable de surmonter beaucoup de choses. Je ne sais pas ce que cela va donner comme scènes par la suite mais il faut que le nouveau compagnon de Chloé soit quelqu’un de bien au regard des critères de Marianne [rires]. Marianne veut toujours avoir le dernier mot en ce qui concerne les choix de sa fille. C’est un instinct maternel mais c’est aussi un instinct de possession. Elle aime bien mettre son grain de sel.

    Avez-vous d’autres projets en dehors de Demain nous appartient dont vous pouvez nous parler ?

    Malgré la situation sanitaire, j’ai des projets de théâtre. Je vais jouer un texte que j’ai écrit. J’ai aussi un autre projet en cours avec une femme metteur en scène que j’aime beaucoup et avec quasiment que des femmes.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top